Les Chemins De Saint-jacques-de-compostelle Saint-gilles

1 Place Frédéric Mistral 30800 Saint-Gilles

Présentation : Les Chemins De Saint-jacques-de-compostelle

Itinéraires spirituels empruntés aujourd'hui encore par les croyants et non croyants, ils témoignent de manière exceptionnelle de l'expansion du christianisme au Moyen-Age. C’est vers l’an

813 que fut retrouvé à Compostelle en Galice le tombeau supposé de Saint Jacques le Majeur proche compagnon du Christ. Au début du XIe siècle Saint-Jacques-de-Compostelle est devenue la destination la plus importante pour de nombreux pèlerins venant de toute l'Europe. Pour atteindre l'Espagne, ils traversaient la France et pouvaient emprunter quatre voies principales : Paris/Tours, Vézelay, Le Puy et Arles. Les deux dernières traversent le Languedoc-Roussillon. La voie du Puy-en-Velay ou Via Podiensis passe par le haut Gévaudan en Lozère (GR 65). Tout son tronçon entre le Puy et Conques traverse la Margeride et l’Aubrac. L’artère principale de Saint-Alban à l’Hôpital d’Aubrac est jalonnée d’églises et de prieurés, qui accueillaient les pèlerins. Le chemin «lozérien» aboutissait à Notre-Dame des Pauvres d’Aubrac. La Voie d'Arles ou Via Arletanensis était la voie empruntée par les Allemands du sud, les Italiens et les pèlerins d’Europe Centrale. Elle était aussi empruntée par les pélerins qui allaient jusqu’au tombeau de Saint-Pierre à Rome et prenait le nom de Camin Romieu . Plusieurs étapes sont devenues des hauts-lieux incontournables, suivant aujourd’hui le Chemin de Grande Randonnée (GR 653) : l'abbatiale de Saint-Gilles, l'abbaye de Saint-Guilhem le Désert, Lodève, le château des Hospitaliers d’Usclas, le prieuré de Saint Michel de Grandmont...

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis