Musée des Cordeliers Saint-Jean d'Angely

Musée des Cordeliers à Saint-Jean d'Angely, Archéologie ; Arts décoratifs ; Civilisations extra-européennes ; Ethnologie ; Histoire
 

Musée Des Cordeliers Saint-jean D'angely

9, rue Régnaud 17415 Saint-Jean-d'Angély

Historique : Musée Des Cordeliers

Le musée a été crée en 1933 avec les collections de statuaire ancienne d'Arthur Bonnet et des objets déposés par de nombreux mécènes au fil des années.

Equipement :

Activites culturelles

  • visites guidées : générales
    accueil des scolaires : visites

Informations utiles

Theme :
Archéologie ; Arts décoratifs ; Civilisations extra-européennes ; Ethnologie ; Histoire
Theme Collection :
Archéologie nationale : Préhistoire, Protohistoire, Gallo-romain, Médiéval
Art religieux (Statuaire et objets de culte)
Arts décoratifs : Céramique, Mobilier, Textiles
Civilisations extra-européennes : Africaines, Asiatiques
Collections militaires : Armes
Histoire : Histoire locale et régionale
Tarifs :
Plein tarif : 3,50 €
Tarif réduit : 2 € (groupes de plus de 12 personnes, étudiants, 3e âge, enseignants et demandeurs d'emploi)
Carte annuelle d'abonnement de 10 visites : 20 €
Gratuité : Les jeunes de moins de 18 ans
Le musée est gratuit tous les 1er dimanche de chaque mois
Horaires :
Basse saison (1er sept - 30 mai) : tous les jours, sauf le lundi, de 14h00 à 18h00
Haute saison (1er juin au 31 août) : tous les jours, sauf le lundi, du mardi au samedi de 10h30 à 18h30, le dimanche de 14h30 à 18h00
Atouts :
Situé dans un bel hôtel particulier du XIXe siècle entièrement rénové, le nouveau musée des Cordeliers accueille l'unique collection publique de France consacrée aux expéditions en autochenille lancées par Citroën en Afrique : La Première Traversée du Sahara en automobile en 1922-1923, 3 500 kilomètres en 20 jours et l'expédition Centre-Afrique dite "Croisière Noire" (Algérie-Madagascar) en 1924-1925, 25 000 kilomètre en 235 jours.
Objets ethnographiques collectés sur place, dessins du peintre-voyageur Alexandre Iacovleff, sculpture monumentale de Henri Bouchard, films anciens, photographies, documents, bornes multimédia font revivre ces fabuleuses aventures humaines et techniques, également véritables explorations scientifiques, artistiques et culturelles du continent africain jusqu'alors méconnu des occidentaux. L'objet-phare est l'une des deux autochenilles du raid transsaharien existantes aujourd'hui, dénommée le "Croissant d'argent". Conservé dans son état d'origine, ce véhicule, classé parmi les monuments historiques est présenté en mouvement avec une restitution sonore.
Au premier étage, le musée rassemble un panorama de l'évolution des styles du mobilier français (mobilier rustique régional et mobilier parisien du XVIIe au XIXe siècle) et des pièces d'arts décoratifs des mêmes époques : céramique française, porcelaine d'Extrême-Orient, tapisserie, pendules.
On peut aussi admirer un ensemble remarquable de statues religieuses et profanes en pierre et en bois polychromés datant du XIIIe-XIVe siècles au XVIIIe siècle.
Le deuxième étage est consacré à une intéressante collection d'armes blanches et à feu européennes (XVIIe siècle - début XIXe siècle).
source :
data.gouv.fr, Ministère de la culture (MUSEOFILE)

Acces

Parc de stationnement (à 250 mètres (peu accessible aux cars).)

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis