Hôtel De Voyageurs Dit Hôtel Eden à Cap-d'ail (06) Cap-d'ail

2 avenue François-de-May 06320 Cap-d'Ail

Présentation : Hôtel De Voyageurs Dit Hôtel Eden à Cap-d'ail (06)

Construit pour le propriétaire du journal Le Petit Niçois, et promoteur du lotissement dans le quartier Mala, Charles Alfred Léon Nicolle, en 1892, cet hôtel de voyageurs est racheté en 1899, par

la Compagnie du Littoral Méditerranéen, qui y installe une usine électrique, une laiterie, un ascenseur, et la lumière. En 1901, des travaux sont réalisés, des communs et une buvette construits, en 1910, une annexe, en 1917, des garages et en 1930 un court de tennis. L'architecte Marescalchi proposa en 1938, la création d'un funiculaire pour relier l'hôtel à la plage, mais le projet ne fut pas réalisé. En 1947, l'hôtel est divisé en plusieurs logements individuels. L'immeuble est construit sur un plan rectangulaire, il compte 8 niveaux, dont 4 étages de soubassement, il est recouvert d'un toit à 2 pans et croupes. Une tour d'escalier polygonale est axée sur la façade nord, deux ailes, avec avant corps et fronton semi circulaire, encadrent la façade sud, avec sur le devant, un porche soutenu par des colonnes doriques, et couvert d'un toit terrasse. De chaque côté du porche, sont installées des vérandas symétriques, protégées d'un toit bombé en métal. Des pilastre Corinthiens décorent les 2 premiers étages, des panneaux moulurés décorent le 3eme. Les fenêtres de l'avant corps, comme des ailes, sont équipées de balcons. Après le porche, un vestibule, avec un ascenseur et escalier tournant, qui permet d'accéder aux nombreuses pièces, séparées par un couloir, restaurant, salle des enfant, salon, salle de détente, salle de billard, bar, coiffeur, lecture, escrime, toilettes et bureaux administratifs. On peut admirer dans la cage d'escalier et les pièces de réception, des peintures néopompéïennes. L'établissement comptait 150 chambres, toutes équipées de salles d'eau, Les étages de soubassement sont reliés aux étages par un escalier de service sans jour, qui dessert les cuisines, les caves, et les réserves. En extérieur, le parc est aménagé d'allées avec des barrières en faux bois et faux rochers, il s'y trouvait une immeuble de 5 étages partiellement détruit, qui servait à loger le personnel, et à abriter les véhicules. En 1910, l'hôtel est agrandi d'une annexe de 4 niveaux, chaque étage étant doté de balcons et terrasses.

En lire plus fermer

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis