Château Fort à Beauregard (01) Beauregard

rue Gui de Chabeu Beauregard

Présentation : Château Fort à Beauregard (01)

Le château de Beauregard fut construit sur l'initiative de Guichard de Beaujeu, et par son vassal, Gui de Chabeu, pour protéger Villefranche de la maison de Savoie, vers 1260. Le site de

construction est revendiqué par l'église de Lyon, qui invoque un traité de partage datant de 1298, des luttes pour sa possession se dérouleront jusqu'au 14e siècle, et le château fut fort endommagé, sa toiture fut refaite en pierre et tuiles, en 1337. Le château sera cédé à Louis II de Bourbon, en 1400, par Edouard de Beaujeu; il servira de siège de justice jusqu'en 1401, puis Marie de Berry, la duchesse de Bourbon, s'y installe, et le fait fortifier, à partir de 1420. Ces fortifications seront rénovées et renforcées en 1460 et 1465. De 1484 à 1502, le château abrite la Justice des Dombes, sous Pierre II de Bourbon, à la demande de sa femme, Anne de Beaujeu, l'édifice est rénové, et porte leurs armoiries. François 1er confisque le château, puis le prince des Dombes le rachète en 1572. le château sera occupé, à partir de 1699, par une fabrique de glace succursale de Saint Gobain, par le prince des Dombes, Duc du Maine, elle fermera ses portes en 1735, après avoir été vendu à Pierre de Sève, baron de Fléchères, en 1725, qui le laissera à l'abandon. Henri Bouchet, un descendant, le rachète en 1860, et, l'architecte Charles Martin, y réalise, entre 1865 et 1868, des travaux, notamment le prolongement des anciens bâtiments, et la construction d'un corps de portique qui les relie. La décoration intérieure est réalisée par l'architecte François Genéty. Le château est formé d'un bâtiment en U, de forme symétrique, avec 2 tour sur le côté Est, le corps de logis et les tours sont construits en pierre, les façades sur cour et les tourelles en briques et baies en pierres. Les communs sont installés dans l'aile droite, séparées des dépendances, la ferme construite en contrebas, est en pisé, avec un cellier et un cuvage isolé. Le bâtiment est protégé d'une toiture d'ardoises, il est orné, dans l'aile droite, sur la clef d'arc du pasage couvert, des armes des Bourbons, et, sur la façade ouest de l'aile gauche, des armes de Pierre II de Bourbon,

En lire plus fermer

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis