Le Village De Beauregard (01) Beauregard

Beauregard

Présentation : Le Village De Beauregard (01)

L'histoire du village de Beauregard est liée à l'histoire du château fort, il apparaît au 13e siècle, sur la partie haute de la côtière. Le village s'étendra et s'agrandira beaucoup à partir

des 14 et 15e siècle, avec la construction des fortifications en brique, pour se protéger du conflit entre les ducs de Savoie et les seigneurs de Beaujeu, au 14e. A partir de 1401, la seigneurie appartient à la famille Bourbon, Jean II fait restaurer le château en 1465, et lance la fortification du port, toujours pour parer les attaques savoyardes. De 1484 à 1502, le château accueille le siège de la Justice des Dombes. En 1514, le village annexe de la paroisse de Frans, devient paroisse, les les habitants sont autorisés à y construire un cimetière et une chapelle. Le village est pillé par les Huguenots, menés par de Soubise, l'église est détruite puis reconstruite. Les murailles et le port seront réparés par les habitants menacés d'amendes, s'ils ne s'exécutaient pas. Rattachée à la souveraineté des Dombes, en 1572, la seigneurie de Beauregard est annexée en partie au royaume de France, et au fil des années, le village initialement au pied du château se déplace vers la Saône, à proximité du port actif, datant du 15e, et disparu, qui fonctionnait avec un système de péage, près d'une voie routière, à partir du 16e, le chemin de Saône de Beauregard à Bourg par Chaneins, datant de 1782. Les foires se déroulent le long de ces axes de communication, puis des fabrique de tuiles, des fours à chaux, des halles, s'y installent. En 1831 est construit le pont suspendu, en 1840, la Saône inonde la partie basse du village, six maisons en pisé sont détruites, et reconstruite dans des matériaux plus résistants, vers 1841 et 1841, d'après les dates portées. Le presbytère date de 1843, la nouvelle église de 1845, le cimetière est créé en 1863 par l'architecte Genéty, l'école de garçons date de 1880, elle est complémentaire à l'école des soeurs de Saint Joseph. Au cours du 20e siècle, le village voit la construction de bureau de poste, ainsi que la station de chemin de fer de l'Ain, reliant Trévoux à Pont de Vaux. En 1938, un bâtiment est modifié et transformé en lavoir, la place publique est aménagée en 1949, le hameau du marronnier est rattaché à la commune en 1954, et la mairie est installée dans un maison achetée à cet effet, en 1963.

En lire plus fermer

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis