vous êtes ici : Accueil > Questions Réponses > Santé et Beauté > Médecine Douce > Psychothérapie > La question

Questions Réponses

Pourquoi les gens ne m'aiment-ils pas?

Partager

Pourquoi les gens ne m'aiment-ils pas?Réponses : 38

Question non résolue

il y a 83 mois 27 jours
par linar
Catégorie : Santé et Beauté / Médecine Douce
Tag : psychologie, amour, rapport humain, relation humaine, aimer
Répondre

Réponses

il y a 1 mois 2 jours
par ThrillexForker

Bonjour,

j'étais comme vous, je le suis toujours en quelque sorte mais je me sens bifn mieux maintenant et je vais vous conseiller, on sait jamais, ça peut être utile pour certain(e)s. :)

Tout d'abord : soyez vous mêmes, ne jouez pas un rôle.

Deuxièmement: Ceux que vous croyez qui ont beaucoup d'amis n'en ont pas plus que vous. (Je parle de vrai amis).

Des vrai amis ça se compte sur les doigts d'une main.

Si vous êtes vous mêmes et que vous ignorez les jaloux/ les gens qui critiques (ce type de personne critique car ils ne sont pas bien dans leur peau) et bien vous verrez que vous serrez mieux.

Il vaut mieux attendre et avoir des amis, es vrai plutôt que 10 faux amis.

Comme on dirai : vaut mieux être seul que mal accompagné.

Personnellement J'ai 1 voir deux vrai amis er ça me suffit. :)

il y a 3 mois
par Handouda

Bonjour à tous ; j'ai le même problème moi aussi mais vraiment je m'enfiche pas mal des gens qui m'aiment pas !!
surtout les femmes elles jalouses parce que je suis simple gentille amusante et je m'habille bien alors elles rallent ,
mais tout ceux-ci me donne plus confiance en moi et me rassure que je suis différente que je leurs plaisent ou non c'est le dernier de mes soucis , ma famille et mon mari m'aiment c'est déja bien .
Mon conseil restez forts et ne doutez jamais de vous les gens ne t'aiment pas quand tu es à leurs niveau ou mieux qu'eux c'est de l'envie pas plus croyez moi .
Bonne journée à tous

il y a 3 mois 16 jours
par loner345

Bonjour,

Je me suis moi aussi rendu compte que les gens ne m’aimaient pas, mais contrairement à ce que j’ai pu lire, les gens ne m’aiment pas non pas car je suis insociable ou que je n’essaye pas de m’integrer.
Car je m’habille plutôt à la mode je suis drôle,je les fais rire je suis ouvert, je ne suis pas repoussant physiquement.
Mais malgré mon envie de m’integrer d’avoir des amis, les gens ne m’aiment pas, je ne suis j’amais invité je ne sors jamais je ne vois personne d’autre que ma famille en dehors du cadre scolaire(lycée) et sportif.
Sur les resaux sociaux les gens ne m’identifient jamais sur les photos je ne suis jamais ajouté au groupes.
Souvent, j’entend les gens me critiquer dans mon dos ce qui prouve que ce n’est pas juste une impression car je remarque assez rapidement que les gens ne m’apprécient pas.

Les gens avec qui je passe mon temps ne m’apprecient pas et je m’en compte et j’en souffre

il y a 4 mois 23 jours
par motherearth

Bonjour, je viens de tomber par hasard sur ce forum en faisant des recherches sur ce sujet qui me détruit.

j'ai 42 ans et mon sentiment de rejet date de l'adolescence.Mais est-ce un sentiment, sachant que je reste seule malgré quelques relations...
Les rares amis étaient -ils vraiment des amis? Non c'est clair car j'en ai retrouvé virtuellement et réellement et au bout du compte, rien.
Les quelques uns qui sont sur mon facebook, j'ai échangé un peu mais les rares likes que j'ai viennent essentiellement de gens que je ne connais même pas!

J'ai même créé une page facebook professionnelle (j'ai créé une auto-entreprise) et y en a peut-etre 2 qui ont partagé ma page mais ça n'est pas allé plus loin...je trouve ça d'autant moins sympa que c'est pour le boulot,donc c'est important.
Je reconnais que c'est superficiel facebook mais qu'on le veuille ou non, ça donne une petite idée de l'amitié que l'on vous porte, du moins la considération, l'intéret.
Toutes mes relations n'ont pas duré et les raisons,à part l'éloignement, je ne sais.Je ne me trouve pas intéressante et pas normale.
On me dévisage souvent.Sinon, je suis plutôt cool et j'ai énormément d'humour.Il n'y a que mon conjoint qui me trouve toujours belle ,mais si j'ai pu l'être et le suis peut-être encore quelquefois, je sais que je ne le suis pas.J'ai des problèmes de peau depuis longtemps et donc je fais ce que je peux pour les camoufler.Est-ce l'unique raison de ce rejet?
Ce serait une forme de racisme, de rejeter quelqu'un parce qu'on le trouve bizarre, limite repoussant.
Pourtant des tas de personnes laides ou avec un handicap ont des amis,non?
Quand je fais le bilan de ma vie niveau social, j'ai souvent envie d'en finir. Je ne compte pour personne à part mon compagnon, mon fils mais c'est un peu normal.En dehors de la famille, qui pense à moi? Je pense même n'avoir jamais réellement compté pour qui que ce soit.En tous cas, ça n'a pas duré.Y a même quelques personnes qui ont cherché à reprendre contact avec moi et après ,rien.C'était quoi le but? Me montrer qu'en fait ils en avaient rien à foutre de moi?

Ca a servi à quoi de jouer avec moi? je leur ai fait quoi? Du coup, je cherche moins à aller vers les autres, à quoi bon.Je me sentirai rejetée à un moment ou à un autre.Personne me souhaite mon anniversaire sur facebook à part une personne avec qui je viens d'entrer en contact, enfin quand y en a une...
J'ai tellement honte de n'avoir personne.J'ai lu que pour certains c'était peut-etre de la jalousie, mais en ce qui me concerne, c'est clair que non.Ce que je sens c'est plutôt de la gêne.J'aimerais etre comme mon compagnon, lui se fout totalement de plaire et se passe sans problème de relations.Pourtant on a tous besoin d'exister pour quelqu'un d'autre, que ce soit en amour ou en amitié.

Voilà, j'avais besoin de parler de tout ça.La vie est belle et cruelle à la fois...

il y a 4 mois 26 jours
par lyly971

salut les gens! moi aussi je suis dans le mem cas que vous!
je suis devenue insociable! je sais pas pourquoi avant j'teia sbien entourée, j'avais bcp d'amis! là ma vie sociale est devenue tres plate!!
personne rends de mes nouvelles, on m'appelle plus! je sors plus avec des amis seulement avec ma famille!
j'avais demander a quelques personne de mon college d'etre sur ma liste d'ami, mais ils ont refusé, ya ceux qui ont acceptés mais c'est une minorité.je vous dis que la solitude fait tres tres mal!
on pense qu'on est inutile, qu'on est de bon arien! j'ai toujours ce sentiment d'inferiorité tellement dans ma vie j'ai été tellement trahie, rejetée par de nombreuses personnes! pourtant je suis une femme sociable, genereuse,qui a le sens de l'humour mais rirn y fait les gens ne m'aiment pas!
je sais as ce qu'ils voient chez moi que je ne vois pas! j'ai besoin de nouveaux amis filles et garçons qui puissent 'accepter comme telle!
mais ça n'existent plus!bienvenue au club de la solitude :( ! il faut bcp prier pour sortir dans ce cercle vicieux les gens! je comprends votre souffrance car je le vis jusqu'a aujourd'hui!

il y a 5 mois 9 jours
par LUMIERE350

là je viens de croiser des copians de la fac, on était vraiment proches, mais tous ont hésité à m'intégrer dans leur cercle d'amis, ils se sont excusés par la suite mais le mal est fait.

il y a 5 mois 9 jours
par LUMIERE350

je viens de tomber sur ces échanges et j'en ai les larmes aux yeux!je me croyais seule dans cette situation, j'ai même cru que j'étais victime d'une malédiction quelconque.

je me suis toujours sentie seule où que je sois, j'ai meme voyagé pour voir si ce problème ne venait pas d'une communauté restreinte mais rien n'à y faire , le problème vient de moi.

aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais été heureuse, ni été la fille que l'on aime inviter, je me suis toujours sentie rejetée, et si par hasard quelqu'un me choisit, c'est toujours par dépit.

je ne suis pas moche, j'ai un beau sourire, j'ai le sens de l'humaour, je suis serviable, gentille mais rien à y faire, personne ne m'approche.

le rpoblème c'est que tout le monde me dit que je suis une fille bien mais personne ne m'approche, ce comme si je dégageais une aura de répulsion.

ca me fait du bien d'en parler maintenant car jusqu'à présent personne ne me comprenait

il y a 14 mois 1 jours
par Kalapha

Romain1023 et tous les autres, vos témoignages sont poignant de vérité et surtout criant de sincérité ! Je me trouve quasiment dans la même situation que vous et je dois dire que cela me rassure de nous savoir nombreux dans notre infériorité numérique ! J'ai 22 ans et je suis actuellement en stage à l'étranger, mon problème n'as fait que s'exacerber depuis que je suis ici, entre stagiaire je pensais pouvoir enfin trouver la solution à ma solitude quasi permanente mais non. 3 stagiaires m'ont pris en grippe et cela dès mon premier jour de travail ! Je pensais pourtant n'avoir fait aucun faux pas, mais il faut croire que si. Ils ont beau me sourire, il m'est facile de voir leurs mépris à peine dissimulé. Alors je met ma carapace tout en restant fidèles à mes principes, à moi même car je me suis promis de ne jamais changé pour rien n'y personne. Je suis de nature joviale, a l'écoute et un brin timide (bon peut-être un peu plus qu'un brin) mais néanmoins je suis toujours là pour aider, ça me fait même vraiment plaisir de partager avec les autres, de découvrir ! Malheureusement j'ai cette faculté à cerné les gens si rapidement que comme vous, avant même d'être confronté à un début de quelques choses j'en entrevoie déjà la fin. Je ne sais pas pourquoi ni comment remédier à ça. Mais je sais que la vie est belle et qu'elle se doit d'être vécu comme on l'entend ! En respectant et aimant les autres et surtout soi même ! Ma citation préférée celle qui me redonne force et sourire c'est celle de Anais Nin : we don't see things as they are, we see theme as we are.

il y a 14 mois 12 jours
par Sépatouléjourfacil

Très beau texte de roro1023, j'en ai eu les larmes aux yeux. Tous, vous semblez avoir compris des choses importantes dans une vie. Mais il est vrai que malheureusement notre société est pas enclin à accueuillir ces sensibilités, nos modes de vie sont tourné vers nous même, on dirait que le but d'une vie c'est d'être heureux à tout prix alors forcément on devient egoiste et on oublie d'ouvrir nos coeurs. Je pense que tout le monde possède cette sensibilité mais à différents niveaux et n'est pas forcément prêt à le montrer aux autres, sûrement par peur d'etre rejeté, société intolérante et conformiste

il y a 14 mois 17 jours
par Antipolis

Excellentes réponses de gariguette et roro2013 qui ont du nous dépeindre nous les âmes sensibles, les belles âmes. Oui nous sommes différentes, sensibles qui comprenons sans mot Qui ne peuvent s abaisser aux platitudes humaines et qui ne sauraient pas de toutes façons Nous sommes différentes je pense par notre conscience de l humanité de ces travers et de ces beautés sans avoir eu a les connaître



Nous savons Nous ressentons les êtres, les situations Cela m a fait souffrir très longtemps J en suis libérée Cette sensation de liberté par cette force d être différente est nouvelle J accepte maintenant cette difference, c est sans nul doute pourquoi je me sens moi, dans ma difference, est que je sais enfin l'assumer Je n ai plus envie de ressembler aux autres pour être acceptée C est d avoir acceptée en mon âme d être différente que je vais enfin pouvoir rencontrer ceux/celles qui me ressemblent



Pour etoile filante: c est un peu hors sujet cette fille de votre groupe par rapport au thème abordé La je pense qu elle doit avoir un gros problème de reconnaissance, mais qu elle est également un peu égocentrique avec un manque évident de sensibilité ne ressentent pas la gêne qu elle provoque et son manque d implication dans le travail du groupe Il faut le lui dire avec gentillesse mais fermement en lui expliquant que la cohésion est nécessaire dans le groupe pour arriver aux but de votre projet commun Le projet est votre goal commun a toutes/tous

 

Références :

Antipolis

il y a 14 mois 17 jours
par Antipolis

Excellentes réponses de gariguette et roro2013 qui ont du nous dépeindre nous les âmes sensibles, les belles âmes. Oui nous sommes différentes, sensibles qui comprenons sans mot Qui ne peuvent s abaisser aux platitudes humaines et qui ne sauraient pas de toutes façons Nous sommes différentes je pense par notre conscience de l humanité de ces travers et de ces beautés sans avoir eu a les connaître

Nous savons Nous ressentons les êtres, les situations Cela m a fait souffrir très longtemps J en suis libérée Cette sensation de liberté par cette force d être différente est nouvelle J accepte maintenant cette difference, c est sans nul doute pourquoi je me sens moi, dans ma difference, est que je sais enfin l'assumer Je n ai plus envie de ressembler aux autres pour être acceptée C est d avoir acceptée en mon âme d être différente que je vais enfin pouvoir rencontrer ceux/celles qui me ressemblent

Pour etoile filante: c est un peu hors sujet cette fille de votre groupe par rapport au thème abordé La je pense qu elle doit avoir un gros problème de reconnaissance, mais qu elle est également un peu égocentrique avec un manque évident de sensibilité ne ressentent pas la gêne qu elle provoque et son manque d implication dans le travail du groupe Il faut le lui dire avec gentillesse mais fermement en lui expliquant que la cohésion est nécessaire dans le groupe pour arriver aux but de votre projet commun Le projet est votre goal commun a toutes/tous

il y a 15 mois 6 jours
par etoilefilante

bonjour ! J'aimerais avoir votre avis et peut être des gens se reconnaîtrons, voila je suis en groupe de projet nous sommes en tous 8 on s'entend tous très bien mais il a dans le groupe une fille qui est peu mal aimé dans la classe, et du coup dans le groupe, peu de personne n'ose le dire mais je sens bien une gène qui est palpable et j'ai peur que cela crée des tensions dans le futur ( notre projet est sur 1 ans et demi )

cette fille a tendance a mettre les gens mal a l'aise je pense qu'elle a un petit problème de sociabilité ( elle est pourtant très gentille et pleins de bonnes volonté ), on a l'impression qu'elle surjoue sans cesse ( d'ou le malaise ) et on sent bien qu'elle a un besoin de faire ces preuves et d'attiré notre atttention mais elle est dans lexcé, a nous titillé le bras toutes les 5 minutes pour nous montré quelques chose ( alors que l'on est en pleins travail ) et elle n'arrive pas a savoir quand elle énerve l'autre personne, ( alors que c'est pourtant grillé la personnes lui tourne le dos et est plongé sur son travail, c'est très malaisant a regardé ) elle a aussi tendance a se collé au gens de mettre son visage tout près du notre et c'est assez génant ( elle a du mal a voir qu'elle gène les gens mais elle sait qu'elle est peu aimé c'est un peu contradictoire )


le probleme également est quand cherchant a faire ces preuves elle est souvent a coté de la plaque, et j'ai remarché qu'elle était souvent concentré sur son portable alors qu'on est en réunion de groupe, et lorsqu’on se donne des objectifs communs, elle fait toujours autres chose , je lui est fait remarqué a une pause en lui disant que se serait bien qu'elle harmonise sont travail par rapport a se qu'on a décidé et que je voudrais bien l'aidé mais elle l'a mal pris et dès que je lui est fait la repproche elle c'est mise a ne plus me regardé et ne ma même pas répondus, c'est bien sa le problème elle se vexe très facilement, et le peu de personne qui ose lui dire se prenne des remontrances de sa part et après elle se renferme encore plus.

dernièrement une fille du groupe est venue m' en parlé elle était agacé de son comportement, et très gêné, et du coup souhaite lui parlé je sais pas si vous avez des idée pour abordé se sujet avec elle.

elle est très gentil, pleins de bonne volonté mais est toujours a coté de la plaque :/

il y a 15 mois 7 jours
par letoile971

Je pense qu'on m'aime pas du au fait que certaines me regarde avec envies jalousie ou meme moqueries. On m'a toujours dit que j'ai l'air bizarre, je sais pas pourquoi mais en vrai je suis gentille sympa souriante et j'accepte toutes personnes meme avec leurs differences . c'est que en vrai je suis quelqu'un de tres mais tres reservée j'aime etre dans ma bulle et je n'ai du tout pas envie que les autres perce ma bulle ou viennent dans ma bulle de reve car je suis une grande reveuse , je m'occupe pas de la vie des autres je m'en fou un peu je veux juste savoir si ils sont bien leurs bien etre car oui je prefere savoir que les autres sont heureux et en bonne santé.



J'ai peut etre froide je sais pas c'est ma carapace, je ne comprend pas pourquoi ces regards sur moi , parfois on est gentilles avec moi et souriants mais d'autres m'esquive me regarde de travers et meme me boude comme si je les ai voler quelque choses.



A ce qui parait je suis différente mais sachiez que quand vous etes different(es) d'eux ils feront leurs possibles pour vous mettre mal à l'aise .



Je crois que j'ai une lumiere au fond de moi, une lumiere pas comme a eux . et quand ils le savent ils feront leurs possibles pour l'eteindre.Ne laissez personnes vous eteindre votre lumiere personne ;aimer vous comme vous etes mais aimons nous les uns et les autres d'abord souriez pour ceux que vous rencontriez , certains vont se poser la question où bien vous donnera pas la votre pareille mais ce n'est pas grave .



J'ai fait l'experience et sa marche vraiment .



Cela me fait de la peine car je suis une fille qui peut me sacrifier pour quelqu'un , je n'ai pas de voiture de luxe , je m'habille pas somptueuse, ni me sentir au dessus des autres et pourtant on me jalouse ou on m'aime pas enfin. Peut etre que ces personnes ont un mal etre et veulent faire des victimes concernant leurs mal etre mais cela ne marche pas avec moi .



On vis dans un monde où temp que tu n'est pas comme eux ils vont jamais t'aimer .



Je suis une fille sincere qui a horreur de l'hypocrisie vrai , franche et pas mauvaises langues bah ceux qui ne sont pas comme moi m'aimera pas car eux ils aiment passer leur temp a parler mal des autres a se moquer a mentir etc...



Quel monde c'est triste ouf heureusement que certains sont comme nous .

il y a 15 mois 7 jours
par letoile971

Salut

La premiere personne a tout dit je me reconnais la dedans .

Moi on ne m'aime pas du moins c'est ce que je pense

il y a 15 mois 28 jours
par ricardokaka

Bonjour a tous



C'est super interessant de tous vous avoir lu je me suis reconnu dans les dires de tout le monde.Moi aussi les gens ne m aiment pas plus que sa,pour preuve je n es meme pas d amis pour faire mon anniversaire,je ne fete ni noel ni le jour de l an,enfin je le fete seul avec ma bouteille,je sais que c 'est naz mais c est parce que j ai pas de potes ni de familles.Je suis en Solitude renforcé sans le vouloir.

J'ai été adopté a 1an,je viens d afrique noir,j ai vecu en france depuis tout ce temps j en es 30 maintenant.mon adoption a été un calvaire,car j etais maltraité et battu par la famille adoptive.J ai ete émancipé a 16ans,sa veux dire que je suis rentrer dans la vie d adulte a cet age ou presque.Je me suis débrouiller tout seul jusqu'a là,sa m a endurcit de dingue,je n avais aucune formation ni diplome,mais depuis peu je me suis ratrappé la dessus,je m en suis sortis,mais j ai developpé des grosses capacités a calculé comment sont les gens,il me suffit dune de leur parole ou d un regard de leur part pour que je sache determiner leur nature d humains qu ils sont!!!c est pourquoi je suis seul,je ne vais avec personne,personne ne peux me comprendre,personne mais absolument personne.Je ne trouve aucune femme pour moi pourtant sans me vanter je suis un beau gars,mais le probleme c est que mon niveau est trop haut,je me la joue pas car sa me fais chier.Je suis super emotif comme gars,hyper sensible aussi c est parce que j ai pris dans ma guele toute ma vie,j ai un gros coeur enorme toujours pret a aidé les autres a depanner un sdf,a aidé un handicapé a prendre le transport etcc ou aidé aporter les sacs du mere enceinte, des trucs pleins de gens ne font pas..Enfin je sais pas,mais je crois qu on est trop fort mentalement et trop vrai pour les gens de ce monde,meme ma famille adoptive a peur de moi car je m en suis sortis alors qu ils pensaient que j aurais finit en taule ou mort dans un caniveau..Je ne peux meme pas me tourner vers eux.Bref,je ne pense pas que j aurais une femme ni d enfant,je sais deja pas avoir d amis alors bon...Je suis seul au monde Help

il y a 16 mois 19 jours
par letoile97

Moi je sais que les gens ne m'aiment pas j'ai comme un ressentiment la personne peut tres bien rigoler avec moi mais c'est comme si je connais le coeur de la personne c'est vraiment rare je pense que je suis une fille anormal bizarre , parfois je crois que je suis un aimant . exemple quand je pense que la personne ne m'aime pas plus tard je vois que la personne ne m'aime pas c'est comme si je suis synchronisée avec les autres je suis tres sensible je capte tout .

C'est marrant mais tres triste . je suis differente je m'entend qu'avec ceux et celles qui sont comme moi .sinon le reste ne m'aime pas parceque on me trouve bizarre ou peut etre que j'ai quelque chose en moi qui les dérange . quand quelqu'un n'aime pas quelqu'un c'est que la personne sait que cette personne est speciale je ne rentre jamais dans les gens je reste a part, et je ne fais pas de leches culs c'est pour cela je pense .

Je sais pas si c'est cela pour vous mais des que je pense a quelque chose alors c'est vraiment le cas.

Ca m'arrive souvent c'est pour cela que je dois penser positivement car nous sommes comme des miroir etl es gens voit leurs reflet a travers. Si tu t'aime pas les gens t'aimerons pas.

il y a 16 mois 22 jours
par roro1023

Bonjour à toutes et à tous ,







Je déterre ce sujet et éspère apporter ma pierre à l'édifice , en espérant que quelqu'un me lise .







J'ai été profondément heurté par vos messages et je dois dire que je me sens particulièrement concerné , moi aussi , par vos maux.







J'ai 22 ans , et je suis seul et mal aimé également. Comme l'a dit un célébre poète dramaturge français : L'enfer est tout entier dans ce mot : solitude. Je suis étudiant à la fac et totalement perdu dans ma vie , mes parents sont des gens biens qui ne m'ont cependant jamais compris , et qui m'ont fait terriblement mal à essayer de me traiter comme nimporte quel enfant. Je ne leur reproche pas grand chose , si ce n'est de ne pas avoir vu plus loin que le bout de leur nez. Et quand je fais le bilan, j'ai 22 ans , redoublé 2 fois alors que je suis un des plus malins de la promo mais tellement paniqué à l'approche des partiels que je me gauffre à chaque fois par manque de confiance en moi, Je n'ai plus d'amis , plus d'amoureuse , presque plus de famille , et je suis seul dans cet apartement désordonné à me confier sur un forum , alors que peut-être personne ne me lira. Oui je suis seul au monde et déprimé , et je veux que cela change.







J'ai remarqué un point commun à toutes les personnes ayant posté sur ce sujet , à savoir une grande sensibilité, une incompréhension de notre société , et un besoin d'amour et de reconnaissance que je partage également.







Et je pense que notre différence se situe précisément ici : la sensibilité .



Cette dernière découle d'une intelligence bien souvent supérieure à la moyenne , à moins que ça ne soit cette sensibilité qui ne nous donne des neurones supplémentaires. Je ne saurais dire à l'heure actuelle ce qui du théorème ou de la réciproque est vrai ou faux..







Personnellement , je suis un peu surdoué , et j'en ai fais ma force , en dépit du fait que je me retrouve aujourd'hui seul , incompris , mal-aimé et malheureux bien qu'optimiste.







Je suis tout à fait d'accord avec ce qui a été dit plus haut, à savoir l'absurdité des tutos qui vous disent : si vous avez l'impression que les autres ne vous aiment pas , c'est parce-que vous n'allez pas vers eux dsl pour le plagiat mais je ne retrouve pas la personne qui a dit cela . Pour être franc , je ne vais plus vers les autres , je me suis fais trop mal à essayer de rentrer dans le moule , à supporter les conversations à la fac du type :mon dieu j'en ai marre des cours , vivement la fin des partiels qu'on puisse se saouler , dans l'espoir que par la suite nos échanges deviennnent plus profonds , plus intéressants , pour enfin me me heurter à une immense déception . A croire que les gens normaux ne s'intéressent qu'au temps qu'il fait et à ce qu'ils feront demain après midi.







Cette hypersensibilité si rare dans notre société m'inspire de la haine. Non vis à vis de moi , mais vis à vis des la nature humaine . Comme vous , je me dis constamment : mais pourquoi sont ils aussi stupide , pourquoi personne ne se pose les questions que je me pose , pourquoi personne ne va chercher au plus profond de son âme la quintessence de chaque évènement dans notre univers ? . Et le pire de tout , c'est que je m'en veux et me sens arrogant et vaniteux d'avoir de telles pensées rabaissantes vis à vis des autres. En réalité les gens ne sont pas stupides , leurs coeurs sont juste moins gros.







J'en viens ici à mon avis sur la question: pourquoi personne ne m'aime ? . Eh bien , je ne pense pas que personne ne nous aime , du moins je ne pense pas que cette question soit pertinente pour les autres. En effet, 99% des gens ne feront aucun effort pour vous connaître et se satisferont de relations qu'il jugeront chaudes alors que nous autres, les hyper-sensibles , jugerions ces relations vide d'émotions , d'intérêt , froides .



Nos grands coeurs nous offrent la possibilité des ressentir des choses qui passent totalement sous le nez des gens normaux , mais qui nous enferment des un monde de solitude et d'insatisfaction, tant cette société manque de stimulation émotionnelle et intellectuelle.







En vérité , il n'y à pas réellement de problèmes , nous avons juste davantage de mal à nous trouver , à trouver des âmes soeurs avec lesquelles nous avançons dans la vie , en passant au travers d'une société platonique et psychopathe, tant elle est dénuée d'amour et d'émotion.







Pour conclure , car je me rends compte du pavé seulement maintenant que j'ai terminé , je donnerais comme conseil (sans vouloir paraître arrogant car je suis fort jeune et ne me revendique pas comme un modèle à suivre), qu'il ne faut pas perdre espoir . Il existe forçément dans le monde quelqu'un qui ressent ce que l'on ressent, cette détresse , cette solitude ..







CHERCHEZ, cherchez des âmes soeurs , faites le tour du monde si il le faut , mais trouvez des gens qui saurons terminer vos phrases , qui sauront vous faire pleurer et vous faire oublier le cours du temps , et surtout , surtout , qui vous feront vous sentir vivant.







Merci à ceux qui auront pris la peine de me lire jusqu'à la fin voire même à me répondre. Bonne continuation quoiqu'il en soit à toutes et à tous !







Et si vous voulez tout savoir , je ne vous connais pas et ne vous rencontrerez probablement jamais. Mais après avoir lu un à un vos posts : Moi , je vous aime bien .







BYE

il y a 21 mois 19 jours
par krys21

Nous sommes humains.

Ne vous inquiétez pas...

Il s agît d une sensibilité que les autres n ont pas. Un don je dirais sans prétention.

J ai perdu un ami qui m était cher parce que je me suis défendue lorsqu une personne s est moqué de moi.

Peut être aurais je du me taire mais c était plus fort que moi et je ne m en veux pas de m etre défendu.

Certes... J ai été aussi mechante que la personne l a été envers moi. Mais lorsque l on subi trop de moqueries a un moment on ne peut plus subir... le cerveau et le corps dise stop !

Il faut s écouter. Ne regretter pas d etre seul. Croyez en Dieu. Il vous donnera la force d attirer pour vous les gens

bien et tolérants. Ne donnez pas trop d un coup... et prenez votre temps... l horloge tourne toujours mais si on

réfléchi qq secondes la ou on veut aller... vous irez.

J ai perdu une autre amie... quelle idée aussi d avoir becoter avec son frère. Il aura fallu que je refuse de coucher avec lui un soir pour qu' il m insulte de tout les noms... et bien sur c'est moi la méchante.

J ai l habitude que l on me donne ce rôle la. Peu m importe...

parce que oui j ai été méchante lol je suis allée à la gendarmerie et j ai signalé la violence verbale.

Quoi donc ?! J aurai du me laisser faire ? J aurai du coucher avec lui ? Me forcer ??? Bref sa soeur ne veut plus me voir. Tant pis... J ai fais ce qu' il fallait pour moi.

J ai deja subi certaines manipulations et violences de la part des hommes... et puis des femmes aussi.

Une amie m a tjr dit : tu es blonde a forte poitrine... attend toi à te faire des ennemis. Je suis plutôt spontanée mais réservée. Réfléchi et parfois blonde lol... enfin je suis moi et comme certains dise dans toute sa splendeur. Plutôt gafeuse, extravertie dans le paraître et réservée à l intérieur. Je fais vite confiance au gens et je donne le meilleur de moi... mais personne ne le voit... les gens profitent... me pense stupide ou d autre dise : tu ne sais pas rire.

Il y a des limites a la rigolade.

Je ne sais pas me mélanger aux autres j ai beaucoup de mal... J ai besoin de distance. Je le fais naturellement en fait.

Je ne suis pas parfaite j ai des rondeurs... presque 88 kilos pour 1m65... pour vous dire... un 44 en pantalon. Je doute de moi... Je manque de confiance... les gens on raison de dire que je ne sais pas rire... Je n y arrive pas... C est pas de moi de rire avec tout le monde. Je l était avant rigolote... maintenant je suis rigolote qu' avec 2 ou 3 amies... aucun homme.

Un homme à su conquérir mon coeur mais m a fait beaucoup souffrir... et je continu de le voir et de l aimer.

La vie est dure... mais elle offre des possibilités... Je suis en formation comptabilité et depuis je revis, je me sens prete a vivre vraiment... seule et n avoir peur de rien.

Courage à tous.

il y a 23 mois 20 jours
par Personne00

Bonjour. Les gens me trouve insociable et je ne comprends pas pourquoi. Je parle avec eux, je plaisante aussi mais rien ne change. Je n'ai pas d'amis. Je suis née parce que mes parents avaient besoin d'argent pour payer le crédit de la maison mais mon père ne m'à jamais aimée. Il voulait 2 enfants pas plus et au final ont été 5. Bref, le fait que mon père ne m'aimait pas m'à un peu dérangé mais le pire pour moi à été le rejet des mes soeurs (3) mon frère ne vivait pas avec nous. Depuis je me sent rejeté par tous le monde. A l'école aussi je me fesais insulté par mes camarades. Alors je me suis renfermé sur moi même. Maintenant je vais de l'avant mais apparemment ça ne suffit pas. Comment faites - vous pour supporter ?

il y a 24 mois 4 jours
par hautdefrance

Le probleme et que nous n'avons rien en moin que les autres mais nous avons quelque chose en plus que les autres et il n'accepte pas la difference car il sont peut-etre jaloux de ne pas avoir cette difference justement

il y a 24 mois 17 jours
par Bornkiller

Je vis ce genre de situation aussi. Il y a une raison : je souffre d'un trouble neuro-biologique appelé "syndrome d'asperger." C'est une défaillance cérébrale qui empêche de communiquer et relationner normalement. J'ai du mal à comprendre le comportement de l'autre, ses intentions...Par exemple, je vais croire que quelqu'un pense du mal de moi, alors que ce n.est pas vrai (et vice-versa.) Je n'ai été diagnostiqué qu'à 30 ans, et ma jeunesse à été assez merdique (problèmes relationelles avec l'entourage familiale et scolaire.) Je ne comprenais pas les interactions sociales. Par exemple, je voulais faire plaisir à qqn sans POUVOIR avoir conscience que je l'embêtais plus qu'autre chose...Après les reproche que je me prenais, tout ce que je voyais était que l'autre avait tort, était un c.qui n'avait pas compris mon intention...La haine contre la société s'était accumulée en moi. A 30 ans, après 10 années de "merde", un clinicien a finit par me diagnostiquer valablement. Je ne guérirai jamais de cette saloperie, mais je l'accepte et peux tout de même avancer un minimum...

il y a 26 mois
par vincentsaintaubin

Enfin des réponses qui ne renvoient pas à l'explication commode et passe-partout: personne ne t'aime parce que tu ne 'intéresses pas aux autres, ouo parce que tu ne cherches pas à faire des rencontres; moi aussi, j'ai ce sentiment, non que je n'ai pas d'amis ou que je ne parvienne pas à lier des relations amicales, mais depuis quelques années, je me heurte toujours à un mur quand il s'agit de passer à une relation amoureuse. Les femmes me rejettent (alors que j'ai eu longtemps plutôt du succès sans rien faire de plus!). Je suis veuf et seul. Je n'en peux plus de rester seul et exclu. Les relations chez les gens que je fréquentent sont superficielles (on boit des coups, on lance des plaisanteries, on se remémore une cuite passée, on joue un peu de musique en chantant des chansons nulles. Mais jamais on ne se livre émotionnellement et on n'a d'échanges sur les choses vraiment essentielles de la vie. Comme ce genre de soirées me déçoit, j'ai tendance à ne plus sortir de cette façon. Je ne comprends pas pourquoi plus personne ne semble me percevoir comme un être humain alors que je suis toujours soucieux des autres, amical et attentif. Moi, j'apporte mon aide, je prends des nouvelles de autres, je les écoute et les soutiens en cas de besoin, mais personne jamais ne me témoigne d'attention en retour alors que tout le monde sait bien que je suis seul et malheureux vue ma situation. Et je ne demande pas d'aide non plus parce qu'immanquablement, je me suis entendu répondre que je devais me débrouiller seul, que tout venait de mon manque d'enthousiasme ou qu'il ne fallait pas se décourager... En fait, ces réponses sont injustes et malhonnêtes: c'est parce que tous mes efforts et mes périodes d'optimisme débouchent toujours sur des échecs depuis sept ans que j'ai fini par perdre mon énergie, et non l'inverse.

il y a 26 mois 8 jours
par casco13

Bonjour à tous.
Je ressens la même chose que beaucoup d'entre vous. Et j'ai vu des réponses intéressantes.
Je pense que pour certains, la réponse au mépris de certaines personnes à notre égard peut s'expliquer par un niveau d'intelligence, ou encore un niveau d'expérience de la vie supérieur à la moyenne, qui fait que à terme, on se sent inconsciemment supérieur et incompris par notre entourage, et cela ce ressent à travers notre comportement quotidien. A la fin, la situation devient un peu (j'exagère pour bien illustrer) comme dans les films westerns avec le fameux "un étranger dans le saloon". Et malheureusement, bien que ça ne va pas plaire à certains, les gens se méfie des étrangers et de la différence. Aujourd'hui la société est basée sur l'amusement, les sorties en discothèques, aux restaurants, dans des cafés branchés, et il faut être bien en place en apparence pour plaire aux gens.
Personnellement je considère, comme l'a dit un célèbre intellectuel, que cela n'est pas signe de bonne santé mentale que d'être bien adapté à une société malade.
Si on ne plait pas à certaines personnes, selon moi, c'est parce que on ne ressemble pas au "socialisé idéal". Aujourd'hui l'entourage ne s'intéresse plus à ton histoire, à ton caractère, à tes sentiments, il faut juste que tu sois comme les autres.
En ce qui me concerne, je préfère mourir seul que mal accompagné.
Restons fiers de ce que nous sommes, et n'ayons pas peur de l'assumer.
Et n'oublions pas que c'est cette même société qui conduit le monde à sa perte.
Ceci n'est bien entendu que mon humble avis. En espérant n'avoir choqué personne.
Bien cordialement.
Casco.

il y a 26 mois 28 jours
par sophiees

Coucou gariguette

tout dabord ne desespere pas !! je peux te dire que si les autres ne t'aiment pas c'est qu'ils sont soient jaloux de toi , pour ta spontaneité ' parceque eux sont conspirateurs , menteurs et intéréssés ! ou soit que tu les gènent pas ton franc parler ! en aucun cas ne te laisse jamais traitée de conne ou d'autre chose de ce style car pour eux c'est peut etre ce que tu est car ils n'arrivent pas a te classifier .

il y a 27 mois 17 jours
par danys70

suite: quand tu cite:

De plus très souvent ce sont les gens qui se plaignent que vous n'allez pas vers les autres, qui eux ne vont pas vers les autres, parce que eux ils ont ce charisme que vous n'avez pas, et qui plaide pour leur avantage et leur donne une synchronicité positive.

il y a 27 mois 17 jours
par danys70

Bonjour,

pearwy et gariguette ,bravo pour cette parfaite analyse qui me paraissait impossible a trouver de la par d' autres personnes que moi.
J'irai meme a inviter des personnes de mon entourrage a lire vos textes ,ce qui peut etre,leurs permetteraient d'acquerir une nouvelle ouverture d'espris et donc sociable sur d'autres dimenssions.
pearwy ,cette phrase est exceptionnel quand tu cite:

il y a 28 mois 10 jours
par Akema

Pas facile à vivre. On ne sait pas pourquoi personne ne s’attache a soi. Qu’a t on de moins que les autres? On se sent tellement seul.

il y a 29 mois 28 jours
par Maryseule

Je me reconnais sur la plupart des réponses !
A 60 ans, je suis sans illusion, je renvois aux autres une image désagréable sans même prononcer un seul mot. Ce qui revient le plus souvent c'est "on dirait que tu penses que... ", comment expliquer que je ne pense rien ? Je ne vous parle même pas du nombre de fois où l'on m'arrête à la sortie d'un magasin pour ouvrir mon sac ! Je ne risque pas de voler, j'ai apparemment une tête de coupable toute trouvée.
Je crains qu'il n'y ai pas grand chose à faire, à part accepter que fait que nous vivons dans un monde de l'image, ce que nous pouvons être n'a qu'une relative importance.

il y a 32 mois 16 jours
par pearwy

Oui, bonjour, je ressent la même chose que gariquette.
Avez-vous regarder du côté de la synchronicité?
De mon côté, les gens me posent souvent des entraves, les endroits où je vais travailler, comme par hasard sont des endroits où il n'y pas d'évolution de carrière, et pas seulement pour moi mais aussi pour certaines autres personnes de mon lieu de travail (aurais-je rencontré d'autres gens asynchrones?). Mais de mon côté aussi, je parviens de temps en temps à avoir une opinion sur moi au travers de photos que je montre à des collègues de travail, qui elles, m'aiment bien. Je paraîtrais taciturne sur ces photos, alors que d'autres visages pris en photo avec la même expression (neutre), paraissent sérieuses, abordables...Donc il ne faut pas se coller à un modèle que l'on croit universellement bien, comme les photos de mannequins, les photos de magasine. Il faudrait trouver son propre modèle en fonction de la masse de gens, et du courant global. Par exemple dans certains endroits, on aime pas les gens qui se plaignent, on ne supporte pas la moindre plainte, dans d'autres on ne tolère que les gens qui rigolent de tout et de n'importe quoi (un peu à l'image des antillais, des gens de iles qui semblent ne rien prendre au sérieux parfois, du genre la vie est belle, il y a du soleil, les soucis n'ont aucune importance, car on peut toujours faire la fête...). Du fait que les autres gens, ce sont eux et non pas nous qui ne sommes pas à l'écoute. Ils veulent eux qu'on les coupe de leurs soucis à eux, car il n'y a que eux qui compte et leurs soucis seulement. Dans d'autres endroits il faut se fondre dans un moule, tel que celui des joutes verbales, les remarques sarcastiques, qui les stimule, et il existe plein d'autres situations, mais la plupart du temps toujours égoïste, égocentrique, recentré sur quelques individus.
Mais souvent je remarque que son physique, son expression corporelle, l'expression de son visage, et même l'aspect de son visage que l'on ne peut pas changer, joue aussi beaucoup. Il y a des gens qui ne plaisent pas, parce que un point c'est tout, ils ne plaisent pas. Et toujours dans un sens égoïste que là ce sont les autres et non pas soi qui ne refusent d'aller vers l'autre.
De plus très souvent ce sont les gens qui se plaignent que vous n'allez pas vers les autres, qui eux ne vont pas vers les autres, parce que eux ils ont ce charisme que vous n'avez pas, et qui plaide pour leur avantage et leur donne une synchronicité positive. Non pas dans le sens de la théorie de Jung, ni celle qui est mystique ésotérique, mais dans celles parlant des statistiques probabilités.
Voilà selon moi c'est ça le problème....Globalement résume dans les sens où on rencontre beaucoup de gens intolérants, égocentriques, égoïstes, injustes et qui semblent montrer et prôner le contraire, et aussi que souvent on est pas là au bon endroit au bon moment.
Enfin voilà mon opinion sur la question, qui me touche et sur laquelle je cherche encore des réponses

il y a 32 mois 27 jours
par ScarlyJaner

Bonjour à tous :) en réalité j'aurai une question ..voilà je connais et vois beaucoup de monde et pourtant je n'ai aucun ami et ce n'est pas faute d'avoir essayer ..je suis une personne extrêmement sociable et j'adore le contact avec les gens mais je ne comprend pas pourquoi personne ne m'aime ...je m'entend bien avec des personnes on partage les mêmes délires , les mêmes centre d'intérêt et puis au bout d'un certain temp quand on commence a devenir vraiment "amis" , ils se retourne tous contre moi je ne comprend pas je ne suis pas méchante ni sauvage ni trop collante ou prétentieuse et malgré tous personne ne me supporte et tous le monde me crache dessus je ne sais plus quoi faire cela fait des années que sa dur j'ai déménager au moins 5 fois et partout ou je vais c'est pareil ..ce que je vis est insupportable pouvais vous m'aider ? J'ai longtemps pensé que le problème venais de moi mais cela fait trop longtemps que sa dure ...ques qui ne va pas chez moi ..je suis perdu . Merci d'avance pour ceux qui aurons la patience de me répondre . :)

il y a 33 mois 28 jours
par Venika

Bonjour,, @Gariguette, vous êtes surdoué à ce que je comprends. Les surdoués ont tendance à être intolérants envers ceux qui ont du mal à comprendre des choses qui leur paraissent simple, alors qu'on a besoin d'aide parce qu'on ne comprends pas ce qu'ils comprennent, eux les envoie paître au lieu de les aider et leur expliquer

il y a 40 mois 17 jours
par jeanneclark

Coucou Linar,
Qu’est-ce qui vous fait croire ça ? Est-ce que votre entourage vous l’a déjà dit de manière claire ? Qu’est-ce qu’on vous reproche le plus souvent ? Je vous conseille de prendre leurs commentaires comme des repères, afin d’améliorer votre attitude envers les autres. Je vous souhaite bonne chance.

il y a 51 mois 22 jours
par gariguette

Bonjour,
Eh bien je vous rassure, vous n'êtes pas seule dans ce cas... Je vis exactement la même chose. Pour être plus précise, disons que quelques personnes m'aiment bien (ce n'est pas si mal !) ; mais la majorité des gens que je croise, surtout au travail, semblent ne pas me trouver à son goût ; pour certains je suis trop "cash", pour d'autres trop terne, pour d'autres je n'ai pas assez de connaissances, pour d'autres c'est mon look, pour d'autres cela semble juste être irrationnel, physique, viscéral (c'est le pire évidemment, et le plus persistant). Les degrés sont divers aussi, allant du regard qui se détourne à la malveillance à peine déguisée, telle ma DRH qui bloque mon évolution professionnelle depuis 3 ans sans aucune raison et au mépris de toute déontologie... Bref. La seule chose que je sais, c'est que oui, je fais partie de la minorité des gens "différents", ni mieux ni moins bien, juste différents. Qu'on appelle cela de la précocité intellectuelle, un fonctionnement global (par opposition à analytique), de la sensibilité.... : bref, la manière dont je fonctionne n'est pas celle de la plupart des gens. D'abord, quand des personnes m'entourent, je me sens spontanément être "avec" eux, sans avoir besoin de leur parler ni d'établir une communication concrète. Je les aime bien d'emblée aussi, sauf exception, et je les intègre sans effort dans mon "espace". Alors je crois que la relation bienveillante est là, parce qu'elle est là pour moi. Sauf que pas du tout. Pour les autres, en tous cas la plupart, ça ne fonctionne pas du tout comme ça : eux ne sentent pas du tout cette sympathie indifférenciée, au contraire, ils ont besoin de se parler, de plaisanter ensemble, de se challenger verbalement etc. pour s'estimer... Ils ne s'intéressent pas au mêmes choses non plus, ou en tous cas pas de la même manière : ils sont plus organisés et moins intuitifs dans leur approche. Encore une fois ils ne sont ni mieux ni moins bien, par contre, ils sont la majorité. Et autant nous tolérons tout le monde, eux compris, autant pour une raison que je ne m'explique pas encore, eux ne nous tolèrent pas bien... Voilà quelques pistes, j'arrête là parce que c'est déjà une longue réponse... Comme on dit, un homme averti en vaut deux. Donc on peut arriver souffrir beaucoup moins quand on est conscient de tout cela, surtout que nous savons très bien, nous, que les différences enrichissent l''individu autant que la société. Par contre, concrètement , pour arriver à faire passer ses idées, même bonnes, je n'ai pas encore trouvé le levier... ! Ah oui, l'humour peut nous aider beaucoup. Il ne faut pas hésiter à le cultiver... Voilà, je vous souhaite du courage au quotidien, récompensé par de belles victoires.

il y a 83 mois 22 jours
par shahjahan

Un vieille expression dit que nous sommes le miroir des autres. Vous pensez que personne ne vous aime parce que personne ne vient vers vous, peut-être êtes vous seul... que sais-je encore? Est-ce que l'on dit de vous que vous êtes associable? Que vous ne parlez à personne? Que vous ne vous intéressez à rien? Pensez vous que les autres ont une vie que vous ne comprenez pas? Vivez vous enfermez? Restez vous chez vous? Refusez vous tout contact? Etes vous violent? Etes vous méchant gratuitement?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vous pensez que les autres ne vous aiment pas. Mais il est une évidence commune c'est que bien souvent, nous croyons que les autres ne nous aiment pas tout simplement parce que nous n'allons pas vers eux. Nous n'avons peur que de ce que nous ne connaissons pas. Allez au devant des autres. Personne ne vous aimera si vous ne faîtes pas l'effort de vous intéresser aux autres. Et surtout plus que du désamour, il s'agit bien souvent de méconnaissance ou d'indifférence. Sortez, discutez, manger avec vos collègues le midi, essayez de participer au discussion... allez au devant des autres... Certes ce n'est pas facile mais petit à petit... vous verrez les autres s'intéresseront à vous...

Répondre

Connectez vous | Inscrivez vous

 

Votre réponse : *

 

Vos références :

(Permet de mettre les liens et les sources qui vous ont aidé dans votre réponse)
Oui, je souhaite recevoir les réponses à cette question.
* Champs obligatoires
Dimanche 22 Avril 2018, Bonne fête aux Alexandra, Alexandre,
Publicité

Gralon sur les réseaux sociaux

Statistiques
  • +2 millions de visites mensuelles
  • +160 000 sites inscrits
  • +300 000 membres