Musée Soulages Rodez

Musée Soulages à Rodez, Art moderne et contemporain
 

Musée Soulages Rodez

Communauté d’Agglomération du Grand Rodez<BR>1, place Adrien Rozier<BR> 12005 Rodez

Historique : Musée Soulages

Le fonds initial provient de la donation faire par Pierre et Colette Soulages au Grand Rodez, datée du 13 septembre 2005. Pierre Soulages est né à Rodez le 24 décembre 1919. Il y restera jusqu’à sa mobilisation en 1940. De ses premières années au Pays du Rouergue il garde le souvenir des artisans de la rue Combarel où il habitait, du Lycée Foch, des paysages de l’hiver, de la découverte des statues-menhirs au Musée Fenaille, et surtout de sa visite à l’abbatiale Sainte-Foy de Conques : « C’est là que j’ai décidé de devenir peintre » raconte-t-il encore aujourd’hui. La beauté de l’architecture romane l’a marqué à vie, au point qu’il reçoit comme un honneur la commande publique qu’il lui est faite pour l’ensemble des vitraux de l’abbatiale en 1986. La création d’un musée dédié à Pierre Soulages trouve ainsi à Rodez un écho fort avec la biographie de l’artiste. En 1976, lauréat du Prix Rembrandt, Soulages avait d’ailleurs demandé à recevoir son prix, non pas à Paris, mais dans sa ville natale. Le 13 septembre 2005, la Directrice des Musées de France, le Directeur Régional des Affaires Culturelles, un représentant de la Délégation aux Arts Plastiques, de même que des personnalités représentant le Département de l’Aveyron et la Région Midi-Pyrénées, se sont réunis autour de l’artiste et son épouse pour assister à la signature de l’acte de donation. Le lendemain, le Ministre de la culture a adressé dans un communiqué ses remerciements aux donateurs et a salué leur geste de générosité.

Informations utiles

Theme :
Art moderne et contemporain
Theme Collection :
Art moderne / Art contemporain
Horaires :
Musée en préfiguration
Atouts :
La collection regroupe la totalité de techniques employées par l’artiste :
- 100 peintures sur papier (les fameux brous de noix), oeuvres très prisées des collectionneurs et peu présentes dans les collections publiques
- 21 peintures sur toiles : la sélection s’étend des débuts (fin des années 1940) jusqu’aux grands formats des années 1970
- les oeuvres de jeunesse
- la totalité de l’oeuvre imprimé (116 estampes de 1952 à 1998, avec les trois techniques employées par l’artiste : 49 eaux-fortes, 41 lithographies, 26 sérigraphies) qui avait été exposée à la Bibliothèque National de France en 2003
- 3 bronzes (totalité de l’oeuvre sculpté) édités à très petit tirage (1975-1977)
- 2 peintures incluses dans le verre (1969/1970), oeuvres rarement montrées en France, à mi-chemin entre la peinture et la sculpture
Soit environ 250 oeuvres, complétées par de la documentation :
- la totalité des travaux préparatoires pour les vitraux de Conques (cartons grandeur nature, essais de verre, correspondances)
- les plaques de cuivres qui accompagnent les eaux-fortes
- un important fonds documentaire (photos d’exposition, photos et peintures de jeunesse allant jusqu’en 1945, ouvrages, catalogues, films) qui pourrait permettre la création d’un centre de recherche dédié à l’oeuvre de l’artiste.

Les autres atouts de la collection sont les suivants :
- la rareté des oeuvres : certaines d’entre elles (peintures sur papier, œuvres de jeunesse) n’ont jamais quitté l’atelier de Pierre SOULAGES et seront dévoilées au public pour la première fois au musée de Rodez
- l’exhaustivité dans deux domaines : les bronzes et l’oeuvre imprimé
- l’originalité de l’ensemble : la donation comprend des œuvres mais aussi du matériel préparatoire, permettant une approche technique de l’oeuvre de Pierre Soulages, vision originale du travail de l’artiste
- la richesse du fonds documentaire : il favorise une meilleure connaissance de l’œuvre (étape essentielle à toute opération de médiation), permet une muséographie didactique et peut également devenir aussi un élément attractif en soi pour les chercheurs.
Le musée comprendra également des espaces pour des expositions temporaires dédiées à l’art moderne et contemporain
source :
data.gouv.fr, Ministère de la culture (MUSEOFILE)

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis