L'abbaye Saint Etienne, Aubazines Ou Obazines Aubazines

Aubazines

Présentation : L'abbaye Saint Etienne, Aubazines Ou Obazines

L'abbaye Saint Etienne comprend des bâtiments conventuels, un cloître, un moulin, un enclos, une église, une cuisine, un réfectoire, et une salle capitulaire, lieu de réunion de la communauté

religieuse. Elle fut construite au 12e, en 1176. Des textes du 12 ont permis de retracer 'histoire de l'abbaye, notamment, La "Vita Sancti Stephani Obasiniensis" écrite par un moine, entre 1159 et 1190, et au second texte "Le Cartulaire del'abbaye cistercienne d'Obazine" qui nous fournit des informations sur l'abbaye, entre 1130, 1140 et 1200. A l'origine, deux prêtres, Etienne de Vielzot, Saint Etienne d'Obazine et Pierre, sont venus de Haute Corrèze, dans l'objectif d'installer un ermitage à coté du village de Vergonzac, ils sont rejoints par de nombreux disciples, et l'Eustorge, évêque de Limoges, les reconnait en tant que communauté en 1127, date à laquelle commença la construction d'un monastère sur les terres que le vicomte Archambault leur avait confiées. La communauté religieuse grandissante, il fallu trouver un solution pour que les fidèles puissent être accueillis, un premier projet fut évoqué, entre Etienne et l'abbé Guigues, en 1135, il aurait s'agit d'appliquer la règle des Chartreux, mais le communauté était trop nombreuse. Sur les conseils de l'abbé Guigues, Etienne consulte l'ordre Cistercien, d'où le projet de fonder 2 abbaye, une pour les hommes, sur le versant Sud, et une de femme, au bas du vallon de Coyroux. Etienne rejoint les cisterciens en 1142, lors de la remise de son habit religieux par l'év^que de Limoges, Gérald, des moines cisterciens, de l'abbaye de Dalon viendront enseigner leur mode de vie à la communauté. En 1147, Etienne rattache l'abbaye à l'ordre de Cîteaux, s'engageant envers le Chapitre Général de Cîteaux, à la soumission du monastère de femme de Coyroux, de la cour dieu, et de Bellaigue. Avec l'accroissement des moines, l'abbaye fit plusieurs fondations. La première pierre de l'église fut posée et bénie en 1156, près de l'ancien monastère, dans la chapelle, une inscription de date de consécration de l'autel de 1176,. L'abbaye comptera de nombreux abbés célèbres, parmi lesquels Étienne de Vielzot, Géraud Ier, Robert, ou Géraud II de Gourdon. le monastère fut confisqué à la période de la révolution, le nom francisé, devint Aubazines. Paul Abadie, restaurera l'abbaye à partir de 1852. Au 20e siècle, le monastère a vu les communauté évoluer, il fut successivement monastère de la théophanie, puis de la transfiguration, et enfin la communauté du Verbe de Vie, jusqu'en juillet 2010, l'abbaye est en attente d'une nouvelle communauté. L'abbaye compte un patrimoine riche, notamment une église du 12e dans l'église, des vitraux cisterciens, le tombeau de Saint Etienne du 13e, édifié en calcaire oolithique, avec le gisant du moine fondateur, et le monument funéraire, offert par Louis IX, mais également des stalles sculptées sur 18e. Le trésor d'orfèvrerie de l'église a été volé en 1905.

En lire plus fermer

Informations utiles

Langues :
M_245

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis

(c)