vous êtes ici : Accueil> Films Cinéma > Sami Bouajila

Rechercher

Sami Bouajila

Sami Bouajila

Acteurfrançais

Né le

enfant, sami bouajila découvre le cinéma en compagnie de son père, d'origine tunisienne, et de son frère.

attiré très tôt par le métier d'acteur, il intègre le conservatoire régional de grenoble et le centre dramatique de saint-etienne, avant de jouer sur les planches du shakespeare (roméo et juliette), du marivaux ou du koltès.

en 1991, philippe galland le fait débuter au cinéma en lui confiant le rôle principal de la thune, celui d'un ado de banlieue débrouillard et ambitieux.

on le retrouve ensuite à l'affiche des histoires d'amour finissent mal.

en général, premier opus d'anne fontaine en 1993 et des silences du palais de moufida tlatli, mais c'est dans bye-bye de karim dridi en 1995, que le talent du comédien, entre douceur et intensité, éclate véritablement.

s'il tente une incursion hollywoodienne avec couvre-feu (1998), dans lequel il campe un terroriste palestinien traqué par denzel washington, l'acteur choisit le plus souvent de tourner dans les premières oeuvres de jeunes auteurs (nos vies heureuses de jacques maillot, faites comme si je n'étais pas là).

en 2000, sami bouajila trouve des rôles marquants dans deux longs métrages salués par la critique : séropositif plein d'optimisme dans le road movie gay drôle de félix de ducastel et martineau, il incarne jallel, le candide sans-papiers de la faute à voltaire, coup d'essai d'abdel kechiche.

s'il interprète encore un garçon en galère dans vivre me tue, l'acteur, refusant les clichés liés à la jeunesse immigrée, ne cesse d'élargir son répertoire : tendre amant dans la répétition et embrassez qui vous voudrez, travesti dans change-moi ma vie, il passe sans complexe du film d'action (nid de guêpes, 2002) au cinéma d'arnaud desplechin (léo en jouant "dans la compagnie des hommes", 2003).

loin de renier sa culture, il part dans le désert marocain tourner le film d'aventures zaïna, cavalière de l'atlas avant de participer à l'ambitieux indigènes, sur les soldats nord-africains mobilisés pendant la deuxième guerre mondiale.

Vendredi 14 Août 2020, Bonne fête aux Arnold, Évrard,

Gralon sur les réseaux sociaux

Statistiques
  • +2 millions de visites mensuelles
  • +160 000 sites inscrits
  • +300 000 membres