vous êtes ici : Accueil> Films Cinéma > Werner Herzog

Rechercher

Werner Herzog

Werner Herzog

Réalisateur, Scénariste, Acteurplus

Né le

Werner herzog grandit dans un village de bavière où il n'y a aucun cinéma et ne possède ni télévision ni téléphone.

après des études d'histoire et de littérature, il décide de travailler de nuit comme soudeur pour financer son premier court métrage, herakles, qu'il réalise à l'âge de 19 ans.

pour garder son indépendance, werner herzog s'efforce de produire lui-même ses films.

il réalise en 1968 son premier long métrage, signes de vie qui obtient un prix spécial au festival de berlin.

en 1976, son travail est reconnu internationalement grâce à aguirre, la colère de dieu (réalisé en 1972), prix du syndicat de la critique française et nommé au césar du meilleur film étranger.

il devient l'un des chefs de file du cinéma allemand avec volker schlöndorff, reinhard hauff ou encore rainer werner fassbinder.

avec aguirre, la colère de dieu, le cinéaste a connu bien des péripéties.

pour satisfaire son perfectionnisme, l'équipe du film a pris d'énormes risques au pérou dans des rapides très dangereux.

le tournage de ce film d'aventure a également été marqué par les relations très tendues entre le réalisateur et le comédien klaus kinski que werner herzog a notamment qualifié d'"hystérique".

mais le cinéaste fait à nouveau tourner l'acteur dans woyzeck, présenté au festival de cannes où il avait remporté en 1975 le grand prix spécial du jury pour l'enigme de kaspar hauser, ou encore dans nosferatu fantome de la nuit avec isabelle adjani.

avec ce remake du nosferatu de murnau, il se pose en héritier du cinéaste.

après avoir tourné à plusieurs reprises en afrique à la fin des années 60 (fata morgana), il continue de réaliser des films à l'étranger comme en 1982 fitzcarraldo (tourné au pérou), en 1984 le pays ou revent les fourmis vertes (tourné en australie) ou en 1988 avec cobra verde (tourné en colombie et au ghana).

dans les années 90, il réalise plusieurs documentaires dont ennemis intimes portrait de son comédien fétiche klaus kinski avec qui il entretenait une relation d'attraction-répulsion sur les tournages.

en 2000, il réalise invincible, présenté au festival de venise 2001.

il continuera ensuite sa carrière de documentariste en réalisant en 2003 wheel of time (rad der zeit) sur le dalaï lama puis the white diamond.

l'année suivante, il interprète le cinéaste déchu de incident au loch ness sur son projet de documentaire traitant du mystère qu'entoure le fameux lac écossais.

il exprimera sa passion pour les grands espaces une nouvelle fois avec son film grizzly man, documentaire sur la vie du documentariste timothy treadwell qui vécu treize étés dans un parc d'alaska avec des grizzlys.

Mardi 20 Octobre 2020, Bonne fête aux Adeline, Aline, Line,

Gralon sur les réseaux sociaux

Statistiques
  • +2 millions de visites mensuelles
  • +160 000 sites inscrits
  • +300 000 membres