vous êtes ici : Accueil> Films Cinéma > Simon Abkarian

Rechercher

Simon Abkarian

Simon Abkarian

Acteur, Réalisateur

Né le 05/03/1962

Après une enfance passée au liban, simon abkarian se rend à los angeles et y intègre une compagnie théâtrale arménienne dirigée par gérald papazian.

de retour à paris en 1985, il entre au théâtre du soleil d'ariane mnouchkine et se produit sur les planches avec des pièces comme l'histoire terrible mais inachevée de hélène cixous, les atrides, iphigénie à aulis d'euripide et les euménides d'eschyle.

la consécration, sur scène, viendra en 2001 avec une bête sur la lune de richard kalinoski, qui lui vaudra le molière du meilleur comédien.

il décroche ses premiers rôles au cinéma grâce à cédric klapisch qui l'engage sur les tournages de ce qui me meut (1989), poisson rouge (1994) et chacun cherche son chat (1996).

les deux hommes collaboreront à nouveau sur ni pour, ni contre (bien au contraire) en 2003.

en évoquant cette dernière prestation, la réalisatrice marie-pascale osterrieth, qui le dirige en 2004 aux côtés de michèle bernier dans le démon de midi, dit de lui : "il incarnait plutôt un salaud tout au long du film, puis à la fin, juste avant d'être tué, dans son dernier regard, on découvrait soudain une humanité, tellement de choses, qu'il en devenait bouleversant" (dossier de presse).

son regard sombre, sa stature et son côté animal lui permettent par ailleurs de jouer les petites frappes dans j'irai au paradis car l'enfer est ici (1997), les repris de justice dans dans tes rêves (2005) et les caïds dans les mauvais joueurs (id.

).

prenant fait et cause pour l'arménie, simon abkarian manifeste son soutien à la culture de ce pays dont il est originaire en s'illustrant en 2002 dans ararat d'atom egoyan et aram (id.

) de robert kéchichian.

remarqué par michel deville, ce dernier lui offre l'un des rôles principaux d'un monde presque paisible, un drame ayant pour cadre un atelier de confection pour dames au sortir de la guerre.

le charisme de cet acteur lui vaut également d'incarner le célèbre opposant marocain dans j'ai vu tuer ben barka en 2005.

tenté par une carrière internationale, simon abkarian apparaît dans la vérité sur charlie (2003), le remake de charade par jonathan demme, parvient à charmer joan allen sous la houlette de sally potter, la réalisatrice de yes, puis décroche en 2006 le rôle du second couteau alex dimitrios dans casino royale, le 21ème opus de la saga bondienne emmené par daniel craig.

Mercredi 25 Novembre 2020, Bonne fête aux Cathel, Catherine, Katel,

Gralon sur les réseaux sociaux

Statistiques
  • +2 millions de visites mensuelles
  • +160 000 sites inscrits
  • +300 000 membres