vous êtes ici : > Tourisme France > Tourisme Rhône-Alpes > Tourisme Haute-Savoie > Tourisme Talloires > Parcs et jardins Talloires > Les Jardins Des Plantes Autonomes

Les Jardins Des Plantes Autonomes Talloires

LES JARDINS DES PLANTES AUTONOMES TALLOIRES

LES JARDINS DES PLANTES AUTONOMES

LES JARDINS DES PLANTES AUTONOMES
©LES JARDINS DES PLANTES AUTONOMES
Le Prieuré, Chemin de la Colombière, 74290 TALLOIRES
Tél : 04.50.08.12.55

Surface :

2 ha

Visites :

Visites guidées

Durée Visite :

02h00

Tarifs :

Visites guidées du dimanche matin: 2€ / personne, gratuit aux moins de 15 ans
Stages (pour 3 personnes au minimum ; demander les thèmes) avec remise de documents :
durée 5 heures : 35€ / personne (avec une collation offerte) ; 25€ si 5 personnes.
durée 2 heures : 20€ / personne

A voir :

Edifice, Arbres remarquables, Arbres fruitiers, Arbustes, Plantes vivaces, Arbres remarquables: une collection d’arbres sélectionnés pour leur hauteur adulte comprise entre 5 et 10 m. Encore petits pour le moment, certains d’entre eux, connus ou très rares, semblent bien s’adapter aux conditions locales et éveilleront sans doute les curiosités d’ici 2010.
Arbres fruitiers: quelques exemplaires de fruitiers variés mais très choisis selon leurs variétés, ayant pour point commun leur facilité de culture : pommiers, figuiers, amelanchiers, aronia, kiwi, plaqueminiers, pêchers, mûres, asimina
Arbustes: large gamme adaptée au secteur et biotope similaire, connus ou rares, intéressants pour leur excellent rapport entretien / décoration. Par leur imposant volume, certains sont une véritable attraction à eux seuls au moment de leur floraison
Plantes vivaces: large gamme, connues ou rares, toujours installées à un endroit où elles offriront le meilleur rapport entretien/décoration

Thèmes :

Arboretum, Contemporain

Présentation LES JARDINS DES PLANTES AUTONOMES :

S’inscrivant dans une démarche durable, ce parc est à la fois un arboretum où les plantes ligneuses poussent sans être taillées et un jardin contemporain, d’essai et de démonstration, qui présente des alternatives aux techniques de jardinage modernes, souvent agressives pour l’environnement.
De nombreux arbres de petit développement à l’âge adulte ont été plantés dans le parc au sommet duquel vous découvrirez un magnifique point de vue sur le lac et les montagnes. A l’entrée, un massif rassemble une sélection des meilleures plantes toujours belles (mais sans entretien !) pour un accueil toujours agréable, même lorsque l’on manque de temps pour jardiner. Puis divers massifs de plantes vivaces, arbustes et grimpantes à entretien limité s’égrènent autour du Prieuré jusqu’à constituer une véritable collection notamment dans le jardin intérieur. Un secteur accueille aussi des plantes aromatiques et une petite collection de figuiers et plantes de sols secs. Le coin exotique, avec ses bambous, bananiers et palmiers, vous fera voyager. Vous pourrez aussi découvrir la haie sans contraintes, le massif de plantes d’ombre, le potager sans corvées, des exemples de plantation en talus sans entretien (si ! si !), une zone en terrasse gravillonnée présentant des techniques empêchant la pousse des herbes dans les graviers et l’aire de compostage. Autre curiosité, la « Vague Fleurie » : composée d’arbustes et plantes vivaces plantés selon leur époque de floraison, elle illustre la succession des fleurs de mars à novembre grâce à la diversité végétale.
La visite, toujours guidée, permet de comprendre le but recherché pour chacune des plantations et de décoder la démarche qui a abouti à son choix pour ne plus avoir à tailler, arroser ni traiter. Trucs, astuces et anecdotes ne manquent pas et le jeu des questions et réponses permet un partage du savoir collectif que chacun appréciera. Carnets et crayons sont vivement recommandés !

Histoire LES JARDINS DES PLANTES AUTONOMES :

Datant du 11e siècle, le domaine du Prieuré fut longtemps réservé à la culture de la vigne comme l’ensemble des coteaux de la rive Est du lac d’Annecy. Depuis près d’un siècle, les parcelles viticoles sont redevenues prairies, plantations fruitières ou ornementales en fonction de l’expansion importante des maisons individuelles. Jusqu’en 1994, le parc n’avait pas connu de changements notoires, se limitant à un grand pré, quelques massifs entretenus aux abords des bâtiments et de nombreux arbres adultes, d’essences assez courantes.
En 2004, une importante restauration des toitures et façades fut l’occasion pour Maurice Marchesi, le jardinier responsable et fervent amateur de plantes, de lancer un projet qu’il étudiait depuis plusieurs années : créer un jardin ouvert au public sur le thème de l’entretien limité grâce à la diversité végétale. En accord avec la direction locale de la Tufts, il a ainsi planté des centaines de vivaces, arbustes et arbres collectés au gré de ses passages dans les fêtes des plantes, arboretums, jardins botaniques ou autres rencontres entre passionnés de flore.
Régulièrement, des modifications sont apportées au parc, les possibilités sont grandes mais déjà, l’intérêt qu’il offre est vif. De fait, tout ici, repose sur le choix précis des plantes en fonction de leur utilisation et de leur emplacement. Nul besoin de matériaux onéreux ni de mise en œuvre importante, ce qui est présenté ici peut être réalisé chez chacun de nous, même avec un petit budget.

Ouvertures LES JARDINS DES PLANTES AUTONOMES :

Sans rendez-vous : un dimanche matin par mois de mai à octobre, de 10h à midi
Sur rendez-vous : (pour des stages d’une durée de 2 à 5 heures) : tous les jours de mai à octobre selon disponibilités du jardinier
Dimanche 19 Novembre 2017, Bonne fête aux Tanguy,
Publicité

Gralon sur les réseaux sociaux

Statistiques
  • +2.5 millions de visites uniques mensuelles
  • +80 000 sites inscrits
  • +200 000 membres