vous êtes ici : > Tourisme France > Tourisme Champagne-Ardenne > Tourisme Haute-Marne > Tourisme Montier-en-der > Parcs et jardins Montier-en-der > Jardin De La Famille Japiot

Jardin De La Famille Japiot Montier En Der

JARDIN DE LA FAMILLE JAPIOT MONTIER EN DER

JARDIN DE LA FAMILLE JAPIOT

JARDIN DE LA FAMILLE JAPIOT
©JARDIN DE LA FAMILLE JAPIOT
35, rue de L'Isle, 52220 MONTIER EN DER
Tél : 03.25.04.22.67
Fax : 03.25.04.22.67

Surface :

2 ha

Visites :

Visites guidées

Durée Visite :

01h00

Tarifs :

gratuit

A voir :

, Arbres remarquables, Arbres remarquables: 2 Marronniers blancs et 2 Platanes hybrides, une superbe cépée de ptérocarya.
Arbres fruitiers: abricotier, mirabellier, néflier, noisetier, noyer, pêcher, poirier, pommier, prunier, quetschier, etc.
Arbustes: arbre aux papillons, buis commun, cognassier du Japon, corète du Japon, cornouiller mâle, cotonéaster, deutzia, forsythia, fusain d'Europe, lilas commun, mahonia commun, noisetier commun, primevère, seringat, symphorine, thuya commun, troène d'Europe, etc.
Plantes vivaces: bambou, clématite, hosta, hortensia, lavatère, rosier, etc.
Fleurs annuelles: phlox, violette, etc.

Thèmes :

A la française, A l'anglaise

Présentation JARDIN DE LA FAMILLE JAPIOT :

Ce jardin, certes très modeste dans ses dimensions, est cependant à la fois la manifestation d'une certaine indépendance vis-à-vis de la main-mise culturelle de l'Abbaye et, tout autant, l'expression d'une sensibilité aux modes du temps comme il est possible de les retrouver en d'autres parcs ou jardins de la société provinciale de Champagne ou de Lorraine.
A l'origine en effet, tout le jardin était "à la française", avec des parterres sur la rue prolongés par des berceaux de charmilles, et un massif sur l'arrière. Au XIXe siècle, si le jardin de devant "à la française" n'a subi que peu de changements puisqu'il n'y a eu que l'apport du Pavillon et le parement du Temple de l'Aurore visant à animer cette régularité un peu austère, par contre sur l'arrière une charmille en labyrinthe est venue border la rivière en incluant, en son centre, un original "compotier" servant vraisemblablement aux compositions florales. De plus, l'ensemble du parc a été recomposé "à l'anglaise" de façon à former, dans un parcours sinueux d'allées, des buissons et des bosquets variant les perspectives jusqu'à l'éblouissement du Champ de courses ! avec l'habituel complément d'une orangerie et d'une serre. Enfin, avec son "chalet" et son kiosque à musique, eux aussi du XIXe siècle, un jardin potager aux fraîches bordures de buis vient agréablement rappeler les bienfaits d'une partielle autarcie.
Quelques mots pour terminer sur l'entretien et les choix de décoration. Chacun des jardins est entretenu par une personne différente, car chacun équivaut à des sensibilités et à des savoir-faire différents. Ces personnes, extrêmement capables, se montrent attentives à préserver l'esthétique formée par l'ensemble des quatre jardins et... l'harmonie créée par les choix floraux de la ville de Montier-en-Der.

Histoire JARDIN DE LA FAMILLE JAPIOT :

Si la famille est de Montier-en-Der depuis 1650 au moins, cette Propriété ne se trouve en l'état actuel que depuis 1720-1750, sans pouvoir être plus précis puisque la totalité des archives familiales ont brûlé le 14 juin 1940 dans l'incendie de la maison, en même temps d'ailleurs qu'une grande partie de Montier-en-Der. Pour la famille, le patrimoine restant -à savoir le jardin, ses bâtiments utilitaires, et les communs- se traduit à la fois par une charge pour l'entretenir valablement et... par une obligation morale d'en faire partager l'évident agrément !
Un mot d'abord sur la Propriété.
Dans ce pays du Der, l'abbaye de Montier-en-Der, depuis sa fondation en 673 grâce à un don royal de Childéric II à l'abbé St-Berchaire, a été longtemps et redoutablement présente ; en ce sens, avant les années 1500, date de la nomination d'un abbé commendataire et de l'affranchissement des villages de sa dépendance, elle n'avait pas beaucoup encouragé l'implantation de classes aisées, alors qu'à la même époque les villes voisines de Wassy et Éclaron bénéficiaient du rayonnement des Guise et de la Maison de Lorraine.
En raison de quelques incendies et troubles guerriers notamment, la construction des principales maisons bourgeoises de Montier et, plus particulièrement, la création de ce jardin datent en fait du début du XVIIIe siècle, vers 1720 probablement pour cette Propriété. Elles correspondent à l'émergence d'une classe cherchant à s'affirmer aux dépens de l'Abbaye.

Ouvertures JARDIN DE LA FAMILLE JAPIOT :

Un après-midi par an.
En 2007, le dimanche 29 juillet de 14 à 18 heures

Vendredi 13 Décembre 2019, Bonne fête aux Aurore, Joceline, Jocelyn, Jocelyne, Josse, Josselin, Josseline, Luce, Lucette, Lucia, Lucie, Lucy,

Gralon sur les réseaux sociaux

Statistiques
  • +2 millions de visites mensuelles
  • +160 000 sites inscrits
  • +300 000 membres