Musée De La Coutellerie Nogent

Place Charles de Gaulle 52800 Nogent

Historique : Musée De La Coutellerie

Entre tradition et innovation La Haute-Marne est un département où l’activité métallurgique est ancienne grâce, notamment, à la présence de minerai de fer. A l’origine langroise, la coutellerie va progressivement quitter la ville native de Diderot pour s’établir à Nogent-le-Roy – ancienne appellation de Nogent – et dans les villages environnants. Souhaitant échapper aux contraintes corporatives et à un nouvel impôt considéré comme injuste et vexatoire, les couteliers trouvent dans le bassin nogentais les ressources nécessaires à la fabrication de la coutellerie : minerai de fer, grés, bois et eau claire des rivières. La première mention de couteliers installés à Nogent date de 1671 ; vers 1750, l’augmentation de taxes précipite un nouvel exode de couteliers langrois. La coutellerie de Nogent atteint son apogée au 19e siècle et emploie environ 6 000 paysans-couteliers à domicile et ouvriers en usine. Tardivement reconnue en tant que telle pour son « degré de perfection et d’élégance » aux Expositions universelles, celle-ci se caractérise par une spécialisation de la production par villages – une quarantaine autour de Nogent, l’émergence d’artisans-artistes et la multiplication d’ateliers familiaux dans le cadre d’un travail à domicile, à façon et sur commande, pour des maisons de coutellerie et d’orfèvrerie. A côté de ces ateliers où l’on fabrique les pièces à la main et de bout en bout, apparaissent vers 1850 des manufactures pouvant compter jusqu’à une centaine d’ouvriers. Mécanisation, spécialisation, division du travail et nouvelles sources d’énergie : la révolution industrielle transforme radicalement les métiers liés à la coutellerie ; économiquement plus rentable, elle entraîne la perte d’un savoir-faire traditionnel et la disparition de générations de couteliers. Grâce à une main d’oeuvre hautement qualifiée, ces savoir-faire traditionnels ont aujourd’hui évolué vers d’autres métiers de la seconde transformation du métal dans les domaines de l’automobile, de l’aéronautique et du médical : estampage, polissage, usinage. L’artisanat traditionnel demeure grâce à des couteliers professionnels – certains travaillent pour l’industrie du luxe – et des « hobbystes » qui cultivent cet art pour leur seul plaisir.

Equipement :

Services

  • Vidéos
  • audioguides (FR
  • GB
  • NL
  • D) Service éducatif Ateliers et activités pédagogiques animés par le médiateur culturel Contact : [email protected] Librairie-boutique • Ouvrages et revues spécialisés sur la coutellerie
  • • Cartes postales
  • • Produits dérivés • Divers articles de coutellerie (coutellerie fermante
  • de table
  • cisellerie
  • etc.) fabriqués dans le bassin coutelier nogentais.

Informations utiles

Theme :
Musée de la coutellerie
Theme Collection :
« C’est un beau couteau … mais c’est un Nogent ! » s’exclame le personnage de Roubaud dans le film « La bête humaine » de Jean Renoir (1938). C’est dire si la ville de Nogent – l’appellation Nogent-en-Bassigny n’est plus usitée depuis 1972 – a acquis une solide renommée puisque son seul nom suffit à identifier une coutellerie de qualité ; raffinement et diversité caractérisent cette coutellerie mondialement réputée, sollicitée par de grandes maisons françaises comme Christofle et Hermès. Créé pour mettre à l’honneur un patrimoine identitaire, le Musée de la coutellerie présente, dans un cadre moderne, l’histoire technique et sociale de cette activité traditionnelle du 18e siècle à nos jours. Installé dans une ancienne coutellerie, le musée valorise également les technologies nouvelles, fruits d’un savoir-faire traditionnel aujourd’hui renouvelé. A noter : le terme « coutellerie », employé de manière générique, recouvre les sept grandes classes de la coutellerie : • coutellerie fermante : couteaux de poche, de chasse, canifs-ongliers, etc. • coutellerie de table : couteaux de table, services à découper, etc. • coutellerie professionnelle : couteaux de boucher, de cuisine, etc. • cisellerie : ciseaux à broder, de tailleur, etc. • outillage à main : greffoirs, sécateurs, etc. • instrumentation chirurgicale : pinces, écarteurs, etc. • instrumentation de toilette : pinces à épiler, manucure, etc.
Tarifs :
Adulte 3.50 € / Enfant 1 € (6-12 ans) / gratuit - 6 ans Visite guidée sur réservation 4.00 € (groupes + 20 pers. ou forfait) Modes de paiement : espèces, chèques, virement bancaire, carte bleue et chèques-vacances
Horaires :
Ouvert du 1er avril au 30 septembre Tous les jours, de 10 h à 12 h / 14 h à 18 h (sauf 1er mai) Sur réservation du 1er mars au 31 octobre (groupes + 20 pers. ou forfait)
Atouts :
Appellation « musées de France » Label « Tourisme & Handicaps » (moteur, visuel, mental)

Acces

parking à proximité, accès aux personnes handicapées (moteur, mental, visuel)

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis