Le Phare Du Cap Bénat Ou Phare Du Cap Blanc à Bormes Les Mimosas Bormes-les-mimosas

83230 Bormes-les-Mimosas

1 avis Le Phare Du Cap Bénat Ou Phare Du Cap Blanc à Bormes Les Mimosas

100% d'avis positif
5 sur 5

Présentation : Le Phare Du Cap Bénat Ou Phare Du Cap Blanc à Bormes Les Mimosas

Ce phare a été construit fin 19e, derrière l'ancienne batterie du Cap Blanc. Il surplombe la mer à une hauteur de 62.20m, et offre une hauteur de focale de 12.20 m, il est composé d'une tourelle

de forme cylindrique, construite en maçonnerie, à côté d'un bâtiment à un étage, avec appentis et garage, le phare est entouré d'une rambarde en matières composites, il a été construit en plusieurs étapes. La première optique, installée le 5 mai 1895, était d'un feu à un éclat rouge toues les 5 secondes, et d'une optique focale de 0.1875 m à 4 panneaux au 1/4., les autres optiques, en 1917, le feu à éclat rouge fonctionne toutes les 5 secondes, l'optique est de 0.25m. La cuve à mercure date de 1895, l'huile minérale de 1895, la vapeur pétrole de 1917, l'automatisation de 1984. Aujourd'hui le phare est composé d'une tourelle cylindrique en maçonnerie, avec bâtiment et garage à côté, il mesure 15.50m de haut, sa lanterne de 2.20 de diamètre de type BBT rouge a été restaurée en 1994, les boiseries ont disparues, la rambarde a été modifiée, l'intérieur comme l'escalier sont en mauvais état. il est équipée d'une lampe halo de 1000 w avec un feu rouge qui éclaire toutes les 5 secondes jusqu'à 21 milles de distance.

En lire plus fermer

Avis Le Phare Du Cap Bénat Ou Phare Du Cap Blanc à Bormes Les Mimosas

  • Bonjour, J'ai passé mes vacances au phare dans les années 56 car mon oncle était le gardien.Il arrivait du phare du Levant.C'est un endroit magique, et le sentier côtier était magnifique ,nous nous retrouvions en famille pendant l'été (14 h de train à vapeur pour descendre à Hyères). Mon oncle était capitaine du petit port du Cap Bénat . Je le suivais dans le petit escalier pour l'allumage du phare rouge, le soir,, pendant la montée je voyais le câble du contrepoids qui descendait du haut du phare. Nous étions 7 au phare et certains dormaient dans le blockhaus aménagé en face, recouvert de verdure.J'allais chercher des ?ufs chez Mr AURIOL , j'ai connu Jacqueline Auriol jeune.(Marcel Ichac aussi cinéaste de haute montagne) Il aura fallu attendre 1966 pour que je rejoigne la base BAN HYERES pour revenir au Cap. La famille ONORATI a ensuite vécu au Lavandou. De retour dans la région en 1990 je n'ai pas pu monter au Cap Bénat car c'était désormais Domaine de la Marine.

    25 mars 2016

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis