vous êtes ici : Accueil > Humour > Blague Internet > Publicité pour fr.rec.oracle: Le grand

La Blague

Internet

Publicité pour fr.rec.oracle: Le grand oracle francophone
Newsgroups: fr.rec.oracle
fr.rec.divers
fr.rec.humour
fr.usenet.groups
Approved: [email protected]
Followup-To: poster
Subject: [Le Grand Oracle Francophone] Présentation
Content-Type: text/plain; charset=iso-8859-1
Content-Transfer-Encoding: 8bit
From: Gof
Reply-To:
Date: 23 Aug 1997 10:59:09 GMT
Organization: Usenet Cabale Hysterique
X-Newsreader: slrn (0.9.4.1 UNIX)
Présentation, version longue
============================
LE GRAND ORACLE FRANCOPHONE
NOTA BENE:
Le Grand Oracle Francophone a été créé dans le but d'être un espace
d'humour créatif. Étant donné qu'il est là pour que les participants se
fassent plaisir, il n'y a volontairement que peu de règles. Néanmoins,
toute infraction sera traitée comme se doit, sans appel...
PRÉSENTATION
Le Grand Oracle Francophone répond à toutes vos questions. Vous pouvez le
joindre par courrier électronique à :
[email protected]
ASPECTS FORMELS
Le sujet (champ d'en-tête 'Subject') doit contenir une phrase du genre
'Grand Oracle, dis-moi, s'il te plait...'. La casse (majuscules vs.
minuscules) n'importe pas. De fait, le sésame est 'dis-moi' (ou 'dis
moi'), le reste de la phrase n'ayant pas réellement d'utilité.
Le corps du texte se doit de contenir uniquement votre question. N'oubliez
cependant pas que vous vous adressez à un Oracle omniscient et puissant,
une petite flatterie ne peut pas faire de mal et le mettra sûrement de
bonne humeur; cf. plus loin pour d'autres remarques à propos du style.
Le message doit être encodé en *8 BITS*; la passerelle fera son possible
pour décoder le 'Quoted Printable', mais poubellisera sauvagement tout
autre procédé d'encodage ainsi que les 'MIME multipart' !
ASPECTS ' INSTITUTIONNELS '...
Vous devriez recevoir la réponse à votre question dans les jours qui
suivent son envoi. Assurément.
Pendant ce temps, le Grand Oracle Francophone pourrait avoir (et aura
sûrement) besoin de vous pour répondre à une question. C'est là une partie
du tribut demandé pour sa patience et son omniscience.
Vous recevrez cette question par courrier électronique. Vous vous devez de
répondre à cette question de la façon la plus sage et spirituelle possible
et la renvoyer à ' [email protected] ' *sans modifier la ligne de
sujet*, juste en faisant 'répondre à' sur votre lecteur de courrier. À la
différence de la version anglophone, vous devez laisser la question au
début de votre message de réponse, y compris la phrase 'Et ainsi parla
l'Oracle :'.
Faire parvenir un courrier à l'Oracle contenant, dans le sujet, les mots
'Demande-moi' (voire 'demande moi'...) lui fera vous envoyer une question
s'il y en a en attente.
Tout courrier envoyé ne contenant pas 'dis-moi', 'demande-moi' ou le sujet
d'une réponse entraînera le renvoi de la dernière version de ce présent
document.
Toutes vos questions, commentaires ou récriminations (pardon ?) à propos
du Grand Oracle Francophone sont les bienvenues. Adressez-les à :
[email protected]
É-PYTHIE-QUETTE
Le Grand Oracle Francophone a été créé dans le but d'être un espace
d'humour créatif. Étant donné qu'il est là pour que les participants se
fassent plaisir, il n'y a volontairement que peu de règles.
Cependant, une 'étiquette' s'est naturellement développée parmi les
participant de l''Internet Oracle', son grand oncle mondial anglophone.
Celle-ci améliore grandement la qualité des échanges et est décrite
ci-dessous.
Poster une question en plusieurs exemplaires identiques n'est pas apprécié
car ainsi un même incarnant peut se retrouver à devoir répondre plusieurs
fois à la même question. Par contre, cela ne pose pas de problème de
reposer une question APRÈS que vous ayez reçu une réponse, surtout si vous
pensez que l'incarnant qui l'a traitée ne lui a pas fait honneur.
Si vous vous trouvez dans l'impossibilité de répondre à une question qui
vous a été envoyée, il est préférable de ne pas du tout répondre plutôt que
de renvoyer une réponse à la va-vite et ainsi décevoir le suppliquant !!!
Malgré tout, faire cela trop souvent peut entraîner l'apparition d'un
engorgement de l'oracle par des questions sans réponse, avec le
ralentissement du traitement des nouvelles questions.
Pour les personnes désireuses d'appréhender la personnalité de l'Oracle, la
lecture des 'Internet Oracularities', par exemple dans le forum anglophone
'News:rec.humor.oracle', peut les y aider.
Voici quelques règles générales pour ceux qui se sont vus attribuer la
lourde tâche d'être une incarnation temporaire du Grand Oracle Francophone :
- La créativité et l'humour sont hautement appréciés. De nombreuses
personnes trouvent dans l'anonymat procuré par l'Oracle un moyen de
s'exprimer de façon créative et originale (à leur propre étonnement
parfois :-) ).
- Les participants à l'Oracle apprécient d'avoir le sentiment qu'ils en
retirent autant que ce qu'ils y ont investi. Pensez-y quand vous
répondez à une question.
- Souvenez-vous que la clarté et la brièveté de la réponse sont les deux
mamelles d'une réponse de qualité. Si votre réponse s'étend
outrageusement, demandez-vous si cela en vaut réellement la peine ou si
vous n'êtes pas tout bonnement en train de vous embourber.
- D'une manière générale, évitez l'obscénité, les jargons, les patois et
les références obscures. Réservez-les à des réponses qui les appellent.
Des personnes de tous horizons et de tous âges s'amusent avec l'Oracle.
En particulier, gardez à l'esprit que des enfants pourraient l'utiliser.
- Soyez sensibles aux questions provenant visiblement de nouveaux
utilisateurs, ne les perdez pas sous de subtiles références, de même
pour les questions visiblement posées avec sérieux.
- N'enguirlandez pas l'auteur qui aurait posé une question qui ne vous
semblerait pas 'bonne'. Une question banale ou vague appelle au
contraire une réponse créative et sans rudesse. Prenez-le comme un défi
personnel !!!
ANONYMAT
Le Grand Oracle Francophone est un service confidentiel et anonyme. Ce
statut est conservé à travers tous les articles qui lui sont soumis.
Cependant, si vous insérez une signature dans l'un de vos envois, il se
peut qu'elle apparaisse telle quelle dans la suite du chemin qu'empruntera
votre courrier. Évitez donc d'insérer une telle signature dans les
articles à destination de l'Oracle. Si vous ne voulez pas rester anonyme,
vous pouvez inclure une phrase du type 'l'Oracle fut incarné par '.
RÉSERVES
Les réponses à toutes les questions étant fournies par les utilisateurs, ni
l'Oracle, ni ses disciples ne pourraient être tenus responsables du contenu
des questions ou des réponses. Les parents sont priés de noter que la
nature imprévisible et incontrôlable des questions ou des réponses de
l'Oracle peut déconseiller l'usage de celui-ci par des enfants.
HISTOIRE
L'histoire du monde recèle de nombreux cas où des hommes ou des dieux ont
interrogé des Oracles. L'Oracle de Delphes incita Hercule à servir
Eurysthrée, roi de Mycène pendant douze ans pour expier le meurtre de ses
propres enfants. C'est l'Oracle d'Ammon qui convainquit Céphée, roi
d'Éthiopie, d'attacher sa fille Andromède à la falaise de Joppa pour
l'offir à un terrible monstre marin et apaiser la tempête. Cette solution
ne fut cependant jamais testée, Persée ayant sauvé la donzelle dans
l'entre-temps.
Avec l'avènement de l'ordinateur et plus particulièrement de la
communication écrite rapide, par courrier électronique, l'esprit des
Oracles trouva de nouveaux avatars. Nous ne sommes pas peu fiers de
reconnaître le Grand Oracle Francophone comme l'un d'entre eux.
L'existence de logiciels-oracles remonte pratiquement à la préhistoire de
l'informatique. On retrouve dans la plupart de ceux existant ou ayant
existé ici ou là, une affiliation, ou du moins l'influence génitrice du
programme écrit par Peter Langston au Harvard Science Center
vers 1975-76, dans le cadre du développement du système Unix V5. Et c'est
en tant qu'élément de sa distribution 'psl games' que ce programme originel
se propagea à de nombreux infocentres, dont ceux de Murray Hill Bell Labs,
d'Interactive Systems ou de Lucasfilm. Lars Huttar
utilisa une description des fonctionnalités de ce programme pour écrire son
propre programme-oracle, lequel fut posté dans le forum
en août 1989. C'est ce dernier qui inspira notre grand oncle, le célèbre
et très sage 'Internet Oracle'.
Steve Kinzler , alors administrateur système et
étudiant diplômé de l'université d'Indiana, installa le programme d'Huttar
sur la machine 'silver.ucs.indiana.edu', où il rencontra un succès non
démenti. Les meilleurs oracles étaient alors postés dans 'in.bizarre', un
forum de discussion local à Indiana.
Ray Moody , étudiant diplômé de l'université de Purdue,
après avoir correspondu avec Kinzler, écrivit le noyau du programme pour le
'Usenet Oracle', un programme-oracle basé sur le courrier électronique
tournant sur 'iuvax.cs.indiana.edu' et l'usage de tout le réseau IP. Il
connut un succès immédiat. Le 12 mars 1996, il fut renommationné 'the
Internet Oracle'.
Kinzler continua le développement du système, y ajoutant le postage et
l'évaluation des 'Oracularités' (les meilleurs des oracles), puis,
incidemment, une prêtrise ('the Oracle Priesthood'), groupe aussi loyal
qu'intrépide, volontaire à découvrir dans les hebdomadaires centaines de
questions-réponses les meilleures paires afin de les publier. Jon
Monsarrat et Randal Schwartz
contribuèrent aussi à divers aspects du développement logiciel. Michael
Nolan encadra le processus de création des forums de
discussion 'rec.humor.oracle' et 'rec.humor.oracle.d'. Scott Panzer
et David Sewell
développèrent et maintinrent la présence de l'Oracle sur la toile via 'the
Internet Oracle Resource Index'.
Bien évidemmment, ce sont les milliers d'incarnants de l'Oracle Internet
qui tout au long de ces années lui ont forgés sa personnalité, ses mythes,
son histoire. Longue vie à lui, à travers toutes ses incarnations !
Pendant ce temps, de l'autre côté de l'Atlantique... Tout commença
peut-être dans les années 'fnet.*'... Néanmoins et en court, faute de plus
amples renseignements, c'est pendant le printemps et l'été 1993 que fut
fondé 'fr.rec.oracle' au berceau même de toute la hiérarchie 'fr.*', par
l'admirable patte de Christophe Wolfhugel . En ces
temps préhistoriques, les zinformaticiens barbus francophones mais
néanmoins usant sans vergogne ni chichi de l'anglo-américain, nourris
des us et coutumes de l'Internet Oracle, l'investirent sans autre forme de
procés et avec heur.
Rapidement, la tâche de maintenir l'esprit du Net vivace devant les
corruptions rampants et les drosophiles envahissantes les firent oublier
quelque temps de servir le grand Oracle Francophone, qui s'endormit dans le
someil de l'oubli, un temps même promis au recyclage de ses électrons !
Heureusement, quelques zinformaticiens barbus dans l'âme imberbes en peau
et pas toujours zinformaticiens en chair, se prenaient de temps à autre à
réver. Fut-ce l'esprit des chartriers, la réoccupation des lieux de
mémoire plus ou moins fugiens par une certaine Kabale, ou l'impérieuse
nécessité de faire contre mauvais canauxioniques bon choeur ? Quoiqu'il en
soit, en pleine débacle d'un été sans sens, Fred Senis
enfila dignement la toge de grand prêtre, perla
promptement un robot, et... GOF s'éveilla !!!
Frais requinqué, il n'hésita pas à s'incarner environ une cinquantaine de
fois en ces mois qu'on dit encéphalogramment plats...
Déjà, l'on murmure du côté des disciples qu'une nouvelle mouture des
programmes servant GOF murit de bét en alpha... Diverses rumeurs vont
bon train le long des câbles... Une Cabale des Pythies pourrait venir
épauler le Grand Prêtre...
-----------------------------------------------------------------------------
Première version le 12 juillet 1997 - Frédéric Senis
Version révisée le 22 août 1997 - Éric Lewin
Inspiré du texte original de Steve Kinzler écrit
pour rec.humor.oracle. Version originale disponible sur le site de référence :
http://www.pcnet.com/~stenor/oracle/index.html
Les ajoûts spécifiques ont reçu l'Agréement lors du dernier Ka-bal des Pythies
.

Mardi 24 Novembre 2020, Bonne fête aux Augusta, Flora, Flore,

Gralon sur les réseaux sociaux

Statistiques
  • +2 millions de visites mensuelles
  • +160 000 sites inscrits
  • +300 000 membres