La Cité Interdite : Le Plus Grand Palais Du Monde

La Cité interdite : le plus grand palais du monde

La Cité interdite, qui fut pendant cinq siècles la résidence des empereurs chinois Ming et Qing, est un édifice colossal, véritable "ville dans la ville". Cet ancien palais impérial abrite aujourd’hui un musée où l’on peut admirer quelques-uns des trésors de la civilisation chinoise ancienne.

L’ancien Palais Impérial de Pékin

La Cité interdite, dont le nom chinois actuel Gùgōng signifie "l'ancien palais", a vu se succéder 24 empereurs de la dynastie Ming et de la dynastie Qing.
Cet édifice est d’ailleurs souvent désigné sous le nom de Palais impérial des Ming et des Qing.

Sa construction a été ordonnée par Yongle, le troisième empereur de la dynastie Ming, et réalisée entre 1407 et 1420. Ce palais a été le siège du pouvoir suprême pendant plus de cinq siècles jusqu’en 1911, puis a été transformé en musée par les autorités à partir de 1914.

Alors que son accès était interdit au peuple à l'époque des empereurs, la Cité interdite est ouverte au public depuis 1924.
Ce site exceptionnel a été inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1987.

Un édifice exceptionnel

La Cité interdite, qui s'étend sur une superficie de 720.000 m² est un palais d'une envergure inégalée et constitue le plus vaste complexe architectural de Chine.
Elle est protégée par un mur d’enceinte de 10 mètres de haut, qui fait 960 mètres de long (du nord au sud) et de 750 mètres de large (d’est en ouest).

Sa surface représente quatre fois celle du musée du Louvre : il compte 50 ha de jardins et 9999 pièces ! En effet, dans la symbolique chinoise, le chiffre 9 est le chiffre le plus proche de la perfection et était donc réservé à l’empereur.

Ses jardins paysagers et ses nombreux bâtiments renfermant des meubles et des œuvres d’art offrent un témoignage inestimable de la civilisation chinoise au temps des Ming et des Qing. Cet ensemble est d’ailleurs l'un des sites les plus visités en Chine.

L’architecture de la Cité interdite

La Cité interdite se divise en deux parties : la Cour extérieure et la Cour intérieure.
La Cour extérieure, où l’empereur recevait ses ministres et présidait les grandes cérémonies officielles, abrite notamment le palais de l’Harmonie Suprême, le palais de l’Harmonie Parfaite et le palais de l’Harmonie Préservée.

La Cour intérieure comprend le palais de la Pureté Céleste, la salle de l’Union et le palais de la Tranquillité Terrestre, qui sont entourés respectivement par les six Palais de l’Est et les Six Palais de l’Ouest.
Elle servait de cabinet de travail à l’empereur et d’appartements à la famille impériale et aux concubines.

La plupart des bâtiments sont construits en bois et arborent la couleur rouge, symbole de joie et de bonheur. Ils présentent aussi des tuiles vernissées jaunes, dont l’usage était réservé aux constructions impériales.

Plus d'information :

Tag : Cité interdite, Cité interdite Pékin, Cité interdite Beijing, Palais impérial Pékin, Palais impérial des Ming et des Qing



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis