Fanzara : La Capitale Espagnole Du Street Art

Le petit village de Fanzara au nord de Valence n'était pas du tout connu des touristes jusqu'à ce qu'un habitant ait l'idée de le transformer en musée à ciel ouvert. Depuis l'été 2014, l'art urbain a investi les murs de la modeste bourgade. Aujourd'hui, les visiteurs affluent dans la commune devenue la "capitale" espagnole du street art.

Une cure de jouvence artistique

Le village de Fanzara, situé au nord de Valence au coeur du parc naturel de la Sierra de Espadan, compte à peine plus de 300 habitants.

Cette bourgade de la province de Castellón abrite, en grande majorité, des retraités. Et pourtant, elle peut aujourd'hui se prévaloir du titre de capitale espagnole du street art !

La commune accueille en effet les meilleurs graffeurs du pays pour rajeunir ses façades et les touristes affluent dans cet étonnant musée à ciel ouvert.



Histoire d'une renaissance

En 2005, la bourgade vieillissante de Fanzara peinait à survivre et la municipalité avait décidé d'y construire... une décharge. Comme le village se trouve dans un site naturel protégé, ce projet était bien sûr très controversé.

Un collectif de citoyens hostiles à cette idée a finalement pris en main le destin du village et a réussi à lui donner un nouveau souffle grâce au street art !

Javier Lopez, l'un des habitants à l'origine de cette métamorphose, explique qu’il souhaitait construire un musée où tout le monde pourrait créer, en collaboration avec les habitants.

Or, réussir à concrétiser cette idée ne fut pas chose aisée car la plupart des habitants âgés de 70 à 80 ans ne connaissaient rien à l'art urbain.

Au début, 15 street artists connus en Espagne ont commencé à graffer sur les murs en échange d'un logement et d'une pension.




Petit à petit, les habitants ont commencé à développer un réel intérêt pour leur travail et leur ont demandé de peindre les façades de leurs maisons. Les oeuvres se sont alors rapidement multipliées dans la commune, passant à 44 graffs.

Une reconversion réussie

A la place des déchets toxiques, Fanzara accueille donc aujourd'hui des oeuvres d'art et des touristes !

Non seulement le street art a redonné vie aux façades des maisons, mais il a tranformé un village vieillissant en destination tendance pour tous les amoureux de street art.

Les meilleurs graffeurs d'Espagne viennent aujourd'hui imprimer leur patte sur les murs de la commune.

Des artistes connus comme Deih, Hombrelópez, Susie Hammer, Julieta Xlf ont tous apporté leur contribution au "Miau", le Musée inachevé d'art urbain comme on l'appelle aujourd'hui !

Une photo publiée par @sergioskiva le




Les habitants, fiers de vivre dans un musée, sont les premiers à se prêter au jeu ! Ils n'hésitent pas à renseigner les visiteurs ou même à poser avec les touristes dans les rues du village.

Les Instagramers aussi s'en donnent à coeur joie et font la promotion de cette destination haute en couleurs sur les réseaux sociaux :

Une photo publiée par Ximo Gómez (@nagoix) le



Plus d'information :

Tag : Fanzara, fanzara, fanzara espagne, fanzara street art, fanzara castellon, capitale espagnole street art, village espagnol street art, miau fanzara, musée art urbain espagne, destination street art, street art europe



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis