Tourisme : Comprendre La Taxe De Séjour En 5 Questions

Tourisme : comprendre la taxe de séjour en 5 questionsImage ©Biea on Pixabay

Si vous réservez un séjour à l'hôtel, en chambre d'hôtes, dans un village de vacances ou dans un meublé de tourisme, vous pouvez être redevable de la taxe de séjour en plus du prix de votre hébergement. Nous vous proposons de mieux comprendre le fonctionnement de cette taxe en 5 questions.

1- C'est quoi, cette taxe ?

La taxe de séjour est une taxe mise en place par certaines communes à vocation touristique.

Les recettes que cette taxe génère permettent aux collectivités locales d'avoir une ressource supplémentaire pour développer l'offre touristique sur leur territoire.

2- Quel est le montant de la taxe ?

Le montant de la taxe de séjour est fixé par le conseil municipal de la commune ou par l'organe délibérant de l'EPCI.

Cette taxe est encadrée par un barème national. Elle est calculée par personne et par nuit en fonction du type d'hébergement (hôtel, camping ou meublé de tourisme) et de son classement (de 1 à 5 étoiles par exemple).

Le montant de cette taxe est compris entre 0,20€ et 4,20€ la nuit par personne.

Le département peut décider d'instaurer une taxe additionnelle de 10% à la taxe de séjour.

3- Comment connaître son montant ?

Le montant de la taxe de séjour doit être affiché chez l'hébergeur, qu'il s'agisse d'un hôtelier, d'un logeur ou d'un propriétaire d'un meublé de tourisme.

Vous avez également la possibilité de consulter le montant de la taxe applicable à votre lieu de séjour en mairie ou à l’office de tourisme.

Vous pouvez enfin vous connecter à la base d'informations de la Direction générale des finances publiques pour faire une recherche (voir le lien ci-dessous).

4- Qui est exonéré de la taxe de séjour ?

Certaines personnes peuvent être exonérées de taxe de séjour.

L'exonération peut concerner des personnes suivantes :
• les personnes mineures (âgées de moins de 18 ans)
• les bénéficiaires d'un hébergement d'urgence ou d'un logement temporaire
• les travailleurs saisonniers employés dans la commune
• les personnes occupant des locaux dont le loyer est inférieur à un montant déterminé par le conseil municipal.

Bon à savoir : si vous pouvez prouver être domicilié sur la commune, vous n'avez pas à payer la taxe de séjour sur cette commune, même si vous possédez par ailleurs une résidence dans une autre commune.

5- Comment s'acquitter de cette taxe ?

Les vacanciers doivent régler la taxe de séjour en plus du prix de l'hébergement, directement à l'hôtelier ou au propriétaire. Ce dernier la reverse ensuite à la commune.

La facture qu'il remet au client doit clairement indiquer le montant de cette taxe qui vient s’ajouter au prix de l'hébergement proprement dit.

A noter : si la commune où vous passez vos vacances a opté pour une taxe de séjour forfaitaire, son coût peut être ou non répercuté sur le prix de votre chambre. Dans ce cas, votre facture portera la mention "taxe de séjour forfaitairement comprise".

Plus d'information :

Visitez le site : http://taxesejour.impots.gouv.fr/DTS_WEB/FR/

Quizz sur cet article : Dans quel cas peut-on être exonéré de taxe de séjour ?

Tag : taxe de séjour, taxe de séjour définition, taxe de séjour montant, taxe de séjour fonctionnement, c'est quoi la taxe de séjour, taxe de séjour par commune, taxe de séjour exonération , taxe de séjour, taxe, commune, meublé de tourisme, Conseil municipal, office, Tourisme, finances publiques, logement, travailleurs saisonniers, Hébergeur, département, Camping, EPCI, collectivités locales, communes, Village de vacances, Chambre d'hôtes, La facture,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis