Photos HDR
 

Les Joutes Sétoises

Les joutes sétoises

"N'est pas sétois qui n'a pas jouté" a-t-on l'habitude de dire à Sète. Dans cette ville, les joutes nautiques sont plus qu'une tradition, une véritable institution... Sète est la capitale des joutes languedociennes et les joutes sétoises sont au centre d’une grande fête populaire à l’occasion de la Saint-Louis.

Historique des joutes nautiques dans le Languedoc

Sur la côte du Languedoc, les joutes nautiques se pratiquent régulièrement depuis le XVIIème siècle.
Alors que les premières joutes languedociennes ont eu lieu en 1605 à Agde, le premier tournoi de joutes sétoises a été organisé à l’occasion de l'inauguration du port de la ville en 1666.
Ce type de joutes est pratiquée dans huit villes de l’Hérault (Béziers, Agde, Marseillan, Mèze, Balaruc, Frontignan, Sète, Palavas) et dans une ville du Gard (Le Grau-du-Roi).
Avant 1920, les pavois (boucliers utilisés par les jouteurs) étaient encore plus grands (de 20 cm environ) et plus lourds qu’aujourd’hui.
Il y a quelques générations, les jeunes s'entraînaient avec des chariots à roulettes avant de s'embarquer sur les barques de pêcheurs. Aujourd’hui, les joutes sont plus que jamais une affaire sérieuse avec la création d'écoles de jouteurs.
Depuis 1941, il existe un championnat de France dans cette discipline, ainsi qu’une Coupe de France (depuis 1962) dans quatre catégories de poids et d'âge : Lourds, Moyens, Seniors et Juniors.

L’équipement réglementaire

La joute sétoise est une joute en force : le jouteur porte un lourd bouclier nommé "pavois", de 70 cm de haut pour 40 cm de largeur et une lance de 2,80 m de l'autre main.
Une tenue intégralement blanche est obligatoire, ainsi que le port de chaussettes.

Le déroulement des joutes

Les règles des joutes sétoises, inspirées de la chevalerie médiévale, n'ont pas changé : deux équipes (10 rameurs rouges, 10 rameurs bleus), chacune dans son bateau, font concourir un jouteur. Chaque équipage comprend également un barreur qui commande les rameurs.
Les jouteurs sont perchés sur une plate-forme située à près de trois mètres de l'eau, la tintaine. Sur la partie basse de la tintaine se tiennent les jouteurs qui vont suivre.
Les barques, propulsées par les rameurs, se croisent par la droite. Le jouteur, juché sur sa tintaine en position de fente avant, se protège avec le pavois et se sert de sa lance en bois pour pousser le jouteur adverse à l'eau quand les bateaux se croisent.
Le vainqueur est celui qui reste en place sur la tintaine après l'assaut.
Dans chaque embarcation, deux musiciens, un hautbois et un tambour, donnent la cadence aux rameurs en jouant des musiques traditionnelles.

La Saint-Louis

L'épreuve reine des joutes sétoises est le fameux Grand Prix de la Saint-Louis, qui a lieu à Sète tous les ans depuis 1743, autour du 25 août. Pour l’occasion des gradins sont installés le long des quais du Canal Royal.
Sur les quais, plus de 15 000 personnes viennent chaque année assister à ces tournois et encourager les équipes. Des fanfares placées dans les tribunes "chauffent" l'ambiance et saluent les jouteurs victorieux et les passes spectaculaires à grand renfort de cuivres et de grosses caisses!
La Saint-Louis est un événement incontournable de la vie sétoise. La tradition voulait que le tournoi opposât les célibataires en bleu aux hommes mariés en rouge.
L’immortalité est assurée au vainqueur dont le nom est gravé sur un pavois dans la salle des joutes du Musée Paul Valery.

Renseignements

Vous pouvez vous renseigner sur la ville de Sète et ses festivités auprès de son office de tourisme, dont voici les coordonnées : 60, Grand’Rue Mario-Roustan, 34200 Sète
Tél. 04 67 74 71 71

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.ot-sete.fr/

Tag : joutes sétoises, joutes nautiques, Saint-Louis, Sète

Avis

  • j'aime les joutes Sétoise depuis déjà 20 ans . Cet toujours un fête de venir voir les jeux merci à vous toutes Vanden Berghe Antoine Driemasten 112a ? 8560 Gullegem ? Belgique.

    14 août 2008

  • je connais les joutes Sétoise grace à mes racines Sétoise et je manque rarement la Saint-Louis pendant mes congés, je campe à La Grande Motte et je viens m'assoir sur les tribunes à une ou deux heures du mat, voilà, pour votre site très bien, il et bien détaillé et celui qui ne comprend pas ce n'est pas peine qu'il continu à lire bonsoir et merci

    06 août 2008

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis