Le Port De Nice Et Son Histoire

Le port de Nice et son histoire

L'actuel port de Nice aussi appelé port Lympia a été construit au milieu du XVIIIe siècle. Jusqu'alors, la ville de Nice ne possédait pas de port à proprement parler, mais une simple marina située dans l’anse des Ponchettes.

L'anse des Ponchettes

Lors de la fondation de Nikaïa, au Ve siècle avant J.C., les Grecs ont choisi d’établir leur comptoir dans l’anse des Ponchettes. Ce site réunissait en effet trois éléments essentiels : un abri, une source d’eau douce située au pied de la colline du Château et un moyen de défense à proximité immédiate de la mer.

L’anse des Ponchettes a ainsi été le premier port de Nice, dès l’Antiquité et jusqu'à la moitié du XVIIIe siècle.

Au fil des siècles Nikaïa devient Nice et son "port" change de nom. Il devient l’anse Saint-Lambert, peut-être du nom d’une chapelle voisine aujourd’hui disparue.
Au XIIIe siècle, les comtes de Provence y font construire un arsenal (aux alentours de l’actuel passage Gassin) et des pontons de bois amovibles sont utilisés pour faciliter le déchargement des plus gros navires. On y établit la Gabelle ainsi que la halle aux poissons.

De l'anse Saint-Lambert au port Lympia

Malgré plusieurs projets successifs d’aménagement durant tout le XVIIe siècle, l’anse Saint-Lambert est restée une marina à peine aménagée.

Au milieu du XVIIIe siècle, les ducs de Savoie, soucieux de développer le seul débouché maritime de leurs Etats, décident d’abandonner le site des Ponchettes.
En 1749, le roi Charles-Emmanuel III décide de faire construire un nouveau port de Nice dans la plaine de Lympia.

Au total, la construction de ce nouveau port artificiel en pleine campagne, commencée en 1750, demandera un siècle et demi de travaux !

Des aménagements successifs

La construction du nouveau port de Nice s’est accompagnée de la création d’un nouveau quartier et de liaisons avec la ville.

En 1774, l’éperon sud de la colline du Château est démoli pour créer le quai de Rauba-Capéu et relier l’ancien port au nouveau.
Les maisonnettes des Terrasses, destinées à abriter pêcheurs, métiers de la mer et entrepôts, sont construites le long de l’anse des Ponchettes et l’on établit une promenade publique sur leur toit.
De nouvelles rues larges et rectilignes (rues Ségurane et Cassini) voient le jour, ainsi que deux grandes places, la place Victor (aujourd’hui Garibaldi), achevée en 1790 et la future place Ile-de-Beauté.

Il faut ensuite attendre les années 1830 pour que le projet de construction du port Lympia soit relancé, avec un premier allongement de la digue (1841), la construction d’une Terrasse neuve (1850) et d’un phare (1872) puis le creusement du grand bassin (1897).
En 1909, le port est relié au chemin de fer par le tramway ; en 1912, un nouveau bassin est ouvert : le bassin du Commerce.

Le port de Nice aujourd'hui

Aujourd’hui, le port de Nice est un lieu d'ancrage pour des pointus, des yachts et des bateaux de plaisance. Il accueille les ferries qui assurent les traversées en direction de la Corse et constitue d'ailleurs le seul port français à desservir la Corse par Navires à Grande Vitesse (NGV).

Certains monuments, comme l’ancien bagne, l'église Notre-Dame et l'escalier monumental donnant sur le quai Cassini sont inscrits aux Monuments historiques.

Plus d'information :

Tag : port de Nice, port Nice, Nice port, histoire port de Nice, tourisme Nice, histoire de Nice, port Lympia, port Lympia Nice, Ponchettes



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis