Vélotaf : 5 Conseils Pour Bien Choisir Son Vélo

Vélotaf : 5 conseils pour bien choisir son véloImage ©Vishal Banik

Depuis la fin du confinement, la bicyclette est un moyen de transport plébiscité par les Français pour leurs trajets quotidiens, et notamment pour le trajet domicile-travail. Avant d'acheter un vélo pour circuler en ville ou pour le vélotaf, lisez notre petit guide pratique ci-dessous. Nous avons réuni pour vous 5 conseils pour bien choisir et utiliser son vélo.

1- Choisissez le modèle selon la distance à parcourir

Il existe deux grandes catégories de vélo de ville : la bicyclette à la hollandaise (aussi appelée bicyclette à col de cygne) et le VTC (acronyme pour vélo tous chemins).

La bicyclette à la hollandaise a la réputation d’être plus confortable car son enjambement est bas. Sa forme permet à l’utilisateur d’adopter facilement une position redressée, ce qui est pratique pour garder un oeil sur la circulation.

Cependant, ce type de bicyclette n’est pas conçue pour les longs trajets. Si vous avez des kilomètres à parcourir, vous risquez de vous fatiguer plus rapidement.

Dans ce cas, mieux vaut opter pour le VTC : doté de vitesses et de roues de bonne taille, il est plus polyvalent tout en restant parfaitement adapté à une conduite urbaine, dans les montées comme dans les lignes droites.

Notre premier conseil pour bien choisir son vélo est donc de privilégier le VTC si vous faites régulièrement des trajets de plus de 3 km ou avec de bonnes côtes.

2- Essayez avant d’acheter

Il ne suffit pas de choisir un vélo en fonction du type de trajet et de la longueur de vos trajets quotidiens en vélotaf … Il faut aussi essayer avant achat.

Comme pour des chaussures, il est important d’essayer sa bicyclette ou son VTC pour trouver la bonne taille. Vérifiez la taille du cadre : vous devez pouvoir poser la pointe du pied au sol à l’arrêt sans vriller votre bassin. De plus, vous ne devez pas avoir à tendre complètement votre jambe au point bas du pédalage.

Deuxième conseil pour bien choisir votre vélo : prenez le temps d’en essayer plusieurs ! Retenez aussi qu’il vaut mieux commander la bonne taille et attendre un peu, plutôt que de prendre la taille disponible en magasin pour l’avoir immédiatement… et le regretter ensuite.

3- Vérifiez certains points

Notre troisième conseil pour bien choisir son vélo est de vérifier les points suivants.

Lors de l’achat, un vélo doit toujours être accompagné d’une notice imprimée. Il doit être vendu monté et réglé.

Il doit aussi être obligatoirement équipé d’un avertisseur sonore constitué par un timbre ou un grelot dont le son peut être entendu à 50 mètres au moins. L'emploi de tout autre signal sonore, comme le klaxon, est interdit.

Il doit également être équipé de deux systèmes de freinage indépendants agissant chacun sur une roue différente.

Il doit posséder des dispositifs d’éclairage et de signalisation visuelle, qui sont essentiels pour votre sécurité. Pour l’éclairage, privilégiez les optiques fixes avec si possible une alimentation par dynamo dans le moyeu de la roue avant.

Pour le cadre, si vous hésitez entre l’acier (plus solide) et l’aluminium (plus léger), soulevez le vélo avant achat : pouvez-vous le soulever facilement pour l’accrocher roue en l’air dans un train ou un local à vélos ?

N’hésitez pas à changer la selle pour un meilleur confort.

4- Payez le juste prix

Il est difficile à trouver un bon vélo de ville en-dessous de 450€.

En revanche, il est inutile d’y mettre 1000€ car ce type de vélo n’est pas fait pour des performances sportives.

Pour bien choisir votre vélo, prévoyez un budget entre 500€ et 600€ et ne le dépassez pas !

Si vous achetez d’occasion ou en promotion, soyez très attentif aux détails, notamment aux points évoqués dans le paragraphe précédent.

5- N’oubliez pas les équipements de sécurité

Notre dernier conseil pour bien profiter de votre nouveau vélo est de vous équiper pour plus de sécurité.

Retenez que le port du casque est recommandé pour tous et obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans, qu'ils soient conducteurs ou passagers, sous peine d'amende.

Le port du gilet rétro-réfléchissant est obligatoire pour les cyclistes la nuit ou le jour dès lors que la visibilité est insuffisante.

Plus d'information :

Tag : vélo, choisir son vélo, bien choisir son vélo, comment choisir son vélo, acheter un vélo, sécurité à vélo, achat vélo, quel vélo choisir, vélo de ville, vélo VTC, quel vélo pour le vélotaf , vélo, Bicyclette, VTC, roue, hollandaise, éclairage, Port, col de cygne, dynamo, moyeu, Acier, aluminium, selle, casque, alimentation, signalisation, français, klaxon, grelot, timbre, avertisseur sonore, enjambement, acronyme, gilet,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis