La Pelote Basque : Caractéristiques Et Règles Du Jeu

La pelote basque : caractéristiques et règles du jeu

Au Pays Basque, il n'y a pas de village sans fronton pour le jeu de pelote. Si la date de naissance de ce jeu est incertaine, les premières allusions à la pratique de la pelote basque dans la région remontent au début du XVIème siècle. Voici une présentation des principales caractéristiques de ce jeu.

Présentation

La pelote basque est un sport vraisemblablement issu d'une évolution du jeu de paume.
Elle a fait son apparition dans le sud-ouest de la France, en particulier au Pays Basque et dans le sud de la Gascogne, où elle est encore l’un des sports les plus populaires.

Ce sport se pratique sur des aires de jeu appelées cancha.
Elles sont composées d'une surface jouable au sol délimitée par des lignes blanches et d'au moins un mur, de taille variable placé à l'extrémité du terrain et appelé fronton.

La taille de la surface jouable varie selon la catégorie de pelote pratiquée et peut aller jusqu'à 80m de long.
On distingue aussi deux sortes de frontons : le fronton à un mur ou frontis et celui qui comporte un frontis et un mur à sa gauche.

Les règles du jeu

La pelote basque est un jeu de balle exigeant force et habileté.
A noter : les disciplines se pratiquant par l'intermédiaire d'un mur sont dites "indirectes" ou blaid, contrairement aux disciplines "directes" où les équipes s’affrontent face à face (rebot, pasaka).

La pelote se joue le plus souvent de façon indirecte : les joueurs doivent alors renvoyer la pelote (la balle) chacun à leur tour avant ou après le premier rebond au sol.
Le but du jeu est de toujours renvoyer la pelote sur le fronton pour qu'elle puisse rebondir.

Le joueur ou l’équipe qui ne renvoie pas la pelote directement sur le fronton perd le point.
Si un joueur l’envoie hors de la surface de jeu, il perd le point et le but (engagement) va à l'adversaire.

Part ailleurs, le joueur doit dépasser une ligne minimale appelée Falta pour que le but soit validé.
Inversement, il y a une ligne maximum, appelée Pasa, que le joueur n'a le droit de dépasser qu'une seule fois : la Première fois, le but est à remettre et la seconde fois, le point va à l'adversaire.

Les différentes spécialités

La pelote basque est un sport comprenant plusieurs spécialités différentes, dont le nom vient de l'instrument de frappe utilisé.
En somme, il existe différentes façons de jouer à la pelote, du jeu à main nue à la cesta punta (qui se joue à l'aide d'une chistera) en passant par le jeu de pala.

Les chisteras sont des corbeilles en osier tressé permettant d'attraper la pelote et de la renvoyer. Il existe de différentes tailles et de différentes profondeurs :
- le joko garbi ou yoko garbi (qui signifie "jeu propre / pur") se joue avec un petit chistera au panier peu profond,
- le grand chistera se joue avec un chistera à grand panier, en place libre ou en jaï-alaï (fronton mur à gauche profond)
- la Remonte se joue avec un chistera espagnol typique à panier peu profond.

Les palas sont des raquettes en bois dont il existe différents types (selon la taille et le poids) :
- la "pala" est une raquette en bois peu épaisse
- la pala corta est une raquette plus épaisse et moins large.

Le xare (ou raquette argentine) désigne une raquette en osier courbé avec du fil tressé en forme de toile d'araignée en son centre.

La pelote

On appelle "pelote" la balle utilisée en pelote basque. Il en existe de différentes tailles, poids et compositions.
Une pelote pouvant atteindre 300 km/h en cesta punta, les joueurs sont munis de casques afin de se protéger des impacts.

La pelote est traditionnellement faite en cuir et fabriquée entièrement à la main.
Sa fabrication représente 4 heures de travail.

Si la taille et le poids des pelotes varient selon les disciplines, leur conception est toujours la même : un noyau en gomme ou en latex est entouré de cordelettes de laine, puis l'ensemble est recouvert de cuir de chèvre cousu à la main.

Petit lexique de la pelote basque

Voici les principaux termes utilisés dans le jeu de pelote basque :
- A la novia : à la fiancée (le dernier point)
- Ados, berdinketa : égalité
- Atxiki : pelote gardée dans le gant ou dans la main
- Berritz : pelote à rejouer
- Errebot : la balle rebondit et touche le mur du fond
- Falta : pelote fausse
- Jo : jeu (annonce le service)
- Paret : la balle touche directement le mur du fond après avoir touché celui de devant.
- Pik : la pelote rebondit contre le mur du fond et le sol en même temps, celle-ci roule sans possibilité de jeu ; c'est une faute pour celui qui l'a envoyée (sauf au rebot où c'est un point gagnant)
- Punpa : faute technique, contraire de atxiki, rebond de la pelote dans le gant
- Sakea : le but, le service.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.ffpb.net/

Tag : pelote basque, règles pelote basque, chistera, pala, vocabulaire de la pelote basque



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis