L'apnée : Une Discipline En Vogue

L'apnée : une discipline en vogue

Discipline popularisée par le film Le Grand Bleu de Luc Besson, l'apnée compte de plus en plus d'adeptes en France. En quatre ans, le nombre de pratiquants a été multiplié par 10 et 27% d'entre eux sont des femmes. Voici une présentation de ce sport plus accessible qu'il n'y paraît.

Une discipline accessible à partir de 8 ans

Il est possible de s'initier à l'apnée à tout âge et même si l'on n'est pas un excellent nageur.

Les enfants peuvent commencer à pratiquer ce sport au sein d'un club vers l'âge de 8 ans, dès lors qu'ils savent se déplacer sous l'eau, gérer leur respiration et bien sûr respecter les règles de sécurité.

Autre avantage : l'apnée de loisir peut se pratiquer toute l'année un peu partout en France.

Même si l'on habite en bord de mer, il est préférable de débuter en piscine car les conditions y sont meilleures (il n'y a pas de courant, l'eau est plus chaude et on a pied) et l'on bénéficie d'un cadre plus rassurant pour apprendre les techniques de base.

De multiples possibilités

Quand on parle d'apnée, on pense souvent au film Le Grand Bleu de Luc Besson et à l'ivresse des profondeurs.

Mais en fait, il existe plusieurs manières de pratiquer ce sport, en piscine ou en mer.

En piscine, on distingue principalement 3 disciplines :
1- l'apnée statique, qui consiste à rester le plus longtemps possible sans respirer en étant immobile, allongé à la surface de l'eau (le record mondial détenu par Natalia Molchanova est de 9 minutes et 2 secondes) 
2- l'apnée dynamique, qui consiste à parcourir horizontalement la plus longue distance en retenant son souffle avec palme (le record mondial féminin est de 237 mètres) ou sans palme et donc à la seule force de la brasse (le record est de 182 mètres).

En mer, il faut tenir compte de la pression sous-marine. Les épreuves en poids constant (avec ou sans palme) visent à descendre le plus profondément possible. En immersion libre, les apnéistes pratiquent sans palmes et se tractent le long d'un câble à la seule force des bras pour descendre et remonter.

Le "no limit", où le plongeur descend avec un poids et remonte avec un ballon, est la discipline popularisée par Le Grand Bleu. Mais c'est aussi la plus dangereuse de toutes et la moins pratiquée.

Un sport bénéfique à plusieurs niveaux

Sur le plan physique, la pratique de l'apnée développe la capacité pulmonaire et améliore l'endurance.

Pratiquée en dynamique, elle renforce les muscles et permet de gagner en souplesse car elle nécessite des mouvement d'ondulation lents et souples.

Mais elle a surtout de nombreux bienfaits sur le plan psychique. C'est une excellente discipline pour apprendre à gérer son stress et à se concentrer.

C'est une activité où l'on se coupe du monde extérieur pour mieux se recentrer sur soi, être à l'écoute de son corps et tester ses limites.

L'effet anti-stress est renforcé par l'immersion dans l'eau qui aide à se détendre et à lâcher-prise.

A noter : même si l'on parle beaucoup des accidents d'apnée, ce sport n'est pas dangereux quand on le pratique dans les règles, progressivement et sous la surveillance d'une personne formée au sauvetage.

Le saviez-vous ?

En apnée, seul l'entraînement permet d'améliorer ses performances en augmentant la capacité de la cage thoracique.

Certains apnéistes professionnels pratiquent d'ailleurs le yoga pour accroître leurs capacités respiratoires. Ils peuvent alors emmagasiner jusqu'à 10 litres d'air contre 5 litres pour un individu non entraîné.

Plus d'information :

Tag : apnée, plongée en apnée, plongée apnée, apnée entrainement, apnée sport, technique apnée, apnée bienfaits, sport antistress, sport relaxant, respiration, relaxation



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis