Sébastien Chabal, Le Nouveau Héros Du Rugby Français

Sébastien Chabal, le nouveau héros du rugby français

Brute au cœur tendre, Sébastien Chabal a conquis le public par ses plaquages dévastateurs. Celui que l’on surnomme, entre autres qualificatifs impressionnants, "l’Attila des Bleus" est devenu une figure médiatique incontournable du rugby français grâce à ses interceptions spectaculaires.

Présentation

Sébastien Chabal évolue aux postes de troisième ligne centre au sein de l'effectif des Sale Sharks ou de deuxième ligne en équipe de France.
Ce joueur de 29 ans a été formé à Beauvallon (26) et a joué au CS Bourgoin-Jallieu entre 2000 et 2004, avant de rejoindre l’équipe des Sale Sharks, en Angleterre.

Outre sa carrure impressionnante (1,92 m pour 113 kg), il se distingue par ses plaquages dévastateurs, qui laissent les commentateurs sans voix et ses adversaires plutôt mal en point.

Sa carrière

Sébastien Chabal a participé à sa Première rencontre internationale en équipe de France le 4 mars 2000, contre l'équipe d'Écosse.
Déjà, il se fait remarquer pour ses plaquages impressionnants.

Pendant la coupe du monde 2003, lors de la "petite finale" pour la 3 ème place face aux All blacks il confirme sa réputation en administrant deux plaquages offensifs à Carlos Spencer et Doug Howlett et un magnifique plaquage retourné à Aaron Mauger.

L’année 2007 marque son grand retour en équipe de France d'abord lors du tournoi des six nations, puis lors de la tournée d'été.
Après avoir marqué les esprits par des actions spectaculaires lors des test-matchs contre les All Blacks, il est finalement sélectionné par Bernard Laporte pour la coupe du monde 2007 au poste de deuxième ligne.

Une collection de surnoms

Le physique atypique et la bravoure de Sébastien Chabal lui ont valu une multitude de surnoms, plus imagés les uns que les autres.
Surnommé par ses coéquipiers de Sale le "Sea Bass" (loup de mer) en référence à son diminutif "Sébas", il a également reçu des noms en hommage à ses exploits sportifs.

Il est ainsi devenu The French Beast ("la Bête Française") pour les journalistes anglais et "l'homme des cavernes" pour les médias néo-zélandais, tandis que les médias français ont pris l'habitude de l'appeler l'"Anesthésiste".
"Attila", "Raspoutine" et même "Hannibal Lecter" figurent parmi ses surnoms.

La

Sébastien Chabal a conquis de nombreux admirateurs et les vidéos de ses plaquages fleurissent sur Internet.
Une chanson a été créée à son honneur et, lors du match Australie-Fidji du 24 septembre 2007, deux spectateurs déguisés en Chabal sont entrés sur la pelouse du stade de Montpellier sous les acclamations des 32.000 spectateurs.
Suprême consécration médiatique, le rugbyman possède même une marionnette à son effigie dans l’émission Les Guignols de l’info sur Canal +.

Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis