Le Pilou : Un Jeu Typiquement Niçois

Le pilou : un jeu typiquement niçois

Le pilou est un jeu de jonglage typique de la région niçoise. Il se pratique avec un "pilo" c’est-à-dire une pièce de monnaie trouée utilisée comme un volant. Ce jeu, qui était très populaire après-guerre connaît aujourd’hui un formidable renouveau.

Qu'est-ce que le pilou ?

Le pilou désigne à la fois le jeu de rue et la pièce de monnaie que l’on utilise comme un volant pour jongler.
Ce volant est très différent d’un volant de badminton : il est composé d'une ancienne pièce de monnaie trouée et d'un bout de papier qui sert d’aile volante.

Les pièces françaises trouées ont été utilisées comme monnaie de 1914 à 1946.
La pièce de monnaie la plus employée pour ce jeu était traditionnellement la pièce de 25 centimes car elle était la plus lourde et volait mieux.
De nos jours, on utilise plutôt la pièce de 10 centimes, qui est plus légère.

A Nice le volant est toujours réalisé avec du papier : dans les années 1950 on utilisait du papier toilette ordinaire plié en quatre et passé dans le trou la pièce.
Aujourd'hui, certains joueurs utilisent des morceaux de sacs en Plastique qui offrent un matériau léger et très résistant.

Le jeu de pilou

Le jeu de pilou, qui fait partie des symboles de l'identité niçoise, consiste tout simplement à jongler, à la manière d'un footballeur, avec ce volant. Les joueurs peuvent jongler avec le genou, le pied, la poitrine ou la tête. Il est interdit de toucher le volant du bras et de la main.

Il est possible de jouer presque n'importe où, seul ou à plusieurs.
Toutefois, la principale pratique du pilou est le match à deux (ou à quatre).

On commence par tracer au sol à la craie une ou deux lignes médianes de 2 à 3 mètres, ainsi que deux ou quatre cercles d’un mètre de diamètre de part et d’autre de ces lignes (selon le nombre de joueurs).
Le but du jeu est de faire tomber le pilou dans le cercle de l’adversaire. Après chaque but, on change de camp. Les parties se jouent au temps ou en un nombre de points définis (en 10 points par exemple).

A noter : l'engagement se fait à la main et il est interdit de marquer un pilou dès la Première touche.
Quand le pilou tombe, c'est celui qui l’a dans son camp qui le réengage. Un seul rebond au sol est autorisé.

Petite histoire du pilou

Les jeux de volant et de jonglage tels que le pilou ont des origines très anciennes.
Ils étaient déjà pratiqués en Asie vers l'an 1000 avant Jésus-Christ.

Les origines du jeu niçois remonteraient au XIIème siècle. Ce jeu a été très populaire dans toute la ville, notamment dans les cours d'école et dans la rue au début du XXème siècle.
Il a connu son apogée dans les années 1950
On y jouait non seulement dans le Vieux-Nice au Cours Saleya et au port mais également dans l'arrière-pays et dans tout le comté de Nice.

A noter : ce jeu a été immortalisé par Alfred Hitchcock en 1955, dans son film La main au collet.

Depuis 1987, quelques passionnés ont fait revivre ce jeu tombé en désuétude : ils organisèrent d’abord un tournoi à Nice, puis un Championnat du monde de pilou à Coaraze, un village de l'arrière pays niçois.
Depuis cette date, le Championnat du monde de Pilou se déroule chaque année à Coaraze.

D’autres tournois sont organisés dans tout le Comté de nice par l'association "Nissa Pilo" que préside André Giordan, (co-auteur, avec José Maria du livre "Et vive le pilou" chez Serre Éditeur).

Plus d'information :

Tag : pilou, jeu de pilou, règles du pilou, jeu niçois



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis