Les Cartes à Jouer : Histoire Et évolutions

Les cartes à jouer : histoire et évolutions

D’origine chinoise ou moyen-orientale, les cartes à jouer sont apparues en Europe à la fin du XIVe siècle. Nous vous proposons de découvrir l’histoire et les nombreuses évolutions de ces cartes au fil des siècles.

Une origine incertaine

Il est difficile de déterminer quelle est l'origine exacte des cartes à jouer.
Dès le VIIe siècle, les Chinois auraient utilisé des cartes en papier correspondant à trois types de jeux : cartes monétaires, cartes domino et cartes reproduisant les pièces des échecs chinois.

Plus vraisemblablement, les cartes apparues en Europe à la fin du XIVe siècle viendraient du Moyen-Orient. On a en effet retrouvé des traces d'un jeu mamelouk très proche du jeu italien datant du XIIe ou du XIIIe siècle.

Les jeux de cartes auraient été introduits en Europe par l'Espagne, alors occupée par les Arabes, ou par les marchands vénitiens et lombards.

La fabrication des cartes

Les premières cartes à jouer, illustrées artisanalement par des peintres miniaturistes et parfois rehaussées d'or fin, étaient réservées à l’aristocratie.

Les jeux de cartes se sont toutefois démocratisés rapidement, en particulier grâce aux progrès de l'imprimerie. Dès le XVe siècle, des imprimeurs suisses et allemands produisaient des jeux en grande quantité.
A noter : leur succès fut tel que l'Eglise s'en inquiéta et décida d’interdire l'usage des cartes.

Evolution des symboles

Le nombre des cartes et leur répartition (points et figures) se sont stabilisés très tôt. En revanche, les symboles utilisés ont beaucoup variés suivant les pays, les époques et les fabricants.

A l’origine, les cartes à jouer présentaient quatre couleurs héritées des arabes et appelées Bâtons, Epées, Coupes et Deniers. Les cartes ont ensuite été renommées ainsi :
• Coupe : Cœur
• Denier : Carreau
• Bâton : Trèfle
• Epée : Pique

Pendant la Révolution française, on décida de faire disparaître les signes de royauté et de féodalité inscrits sur les cartes. Les rois furent remplacés par des génies, les dames par des libertés et les valets par des égalités pour symboliser les valeurs révolutionnaires.

Autres évolutions

Avant 1800, le verso des cartes à jouer était blanc et servait parfois pour transmettre des messages (mots doux, cartes de visite). Les cartes ont même été utilisées comme monnaie pendant la Révolution française.

Au XIXe siècle, la maison Grimaud, installée à Paris, innove en inventant les portraits à double tête, les onglets qui permettent de repérer les cartes dans son jeu, les coins arrondis et les surfaces vernies qui augmentent la durée de vie du support.

Le Musée de la carte à jouer

Le Musée de la carte à jouer à Issy-les-Moulineaux est le seul musée en France à être consacré à ce thème.

Il réunit près de 6.500 jeux de cartes, 980 gravures, dessins et affiches et plus d'un millier d'objets.

Il est l'un des sept musées dans le monde à être dédié aux cartes à jouer (voir le site ci-dessous).

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.issy.com/statiques/musee/index.html

Tag : cartes à jouer , carte à jouer, histoire des cartes à jouer, cartes à jouer anciennes, jeux de cartes, origines des cartes à jouer



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis