Le Jeu De Tarot : Présentation Et Règles Du Jeu

Le jeu de tarot : présentation et règles du jeu

Le tarot est un jeu de cartes très populaire, qui permet de passer de bons moments à trois, quatre ou cinq joueurs. Voici les règles fondamentales pour s’initier au jeu de tarot.

Présentation

Le tarot, qui a été introduit en Europe par les Sarrasins au Xe siècle, est l'ancêtre de tous les jeux de cartes. Les plus anciennes cartes de tarot connues datent de 1379.

Ces cartes, utilisés uniquement pour prédire l'avenir jusqu'à la Renaissance, ont ensuite inspiré le jeu de tarot, dont le succès ne s’est pas démenti depuis plus de cinq siècles.

Les cartes de tarot

Le jeu de tarot se compose de 78 cartes à jouer, réparties de la manière suivante :
• 56 cartes portant les quatre enseignes traditionnelles (pique, cœur, carreau et trèfle)
A noter : la différence avec un jeu traditionnel de 52 cartes est le cavalier, une figure s'intercalant entre la dame et le valet en termes de force et de valeur. Dans ce jeu, le 1 ou l’As est la plus petite carte.

• 21 cartes portant un numéro appelées atouts ou tarots : le numéro indique la force de chaque atout, du plus fort, le 21, au plus faible, le 1 (appelé "petit").
• L'"excuse", une carte marquée d'une étoile et représentant un joueur de mandoline.

Le 21, le 1 et l'excuse sont appelés "bouts" ou "oudlers" et ont une importance particulière dans la stratégie du jeu.
Le 21, en tant que carte la plus forte, est imprenable et ne peut changer de camp. L'excuse reste dans le même camp à condition de ne pas la jouer dans la dernière levée. Le petit est une carte vulnérable puisque tous les autres atouts le battent. Il peut donc être récupéré par le camp adverse.

Le principe du jeu

Le jeu de tarot se pratique généralement à quatre joueurs, mais il existe des variantes à trois ou cinq joueurs.

Dans une partie à 3 ou à 4, l'un des joueurs, appelé le "preneur", est opposé aux autres qui constituent l’équipe des "défenseurs". Cette association ne dure que le temps d'une donne.
La variante à 5 joueurs, qui a pour particularité d’opposer deux équipes, est présentée plus bas.

Le preneur s'engage à réaliser un certain nombre de points en jouant seul contre ses adversaires. Le nombre de points à atteindre pour remplir son contrat dépend du nombre de bouts que le preneur possède à la fin de la partie :
• sans aucun bout = 56 points
• avec un bout = 51 points ;
• avec deux bouts = 41 points
• avec trois bouts = 36 points.
C'est pourquoi les trois bouts sont les cartes les plus importantes du jeu.

Distribution des cartes

Le jeu est battu par le joueur placé en face du donneur. Le joueur assis à gauche du donneur coupe le jeu en prenant ou en laissant obligatoirement plus de trois cartes.

Dans le jeu de tarot à 4 ou à 5, le donneur distribue les cartes trois par trois, dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. Dans le jeu à 3, les cartes sont distribuées quatre par quatre.

Au cours de la distribution, le donneur constitue, carte par carte, un talon de six cartes appelé le "chien". Il est interdit de mettre la première ou la dernière carte du paquet dans le chien.
La distribution passe à tour de rôle dans le sens du jeu (sens inverse des aiguilles d'une montre).

Enchères

Le joueur placé à droite du donneur parle le premier. Il peut choisir de passer ou de joueur contre les autres.

Dans ce cas, il doit lancer une enchère, en fonction de son jeu :
• "prise" ou "petite" quand le preneur a un jeu moyen
• "garde" quand le preneur estime avoir de bonnes chances de réussite
• "garde sans le chien" quand le preneur estime pouvoir remplir son contrat sans incorporer le chien à son jeu (les points du chien lui sont néanmoins comptés à la fin de la donne)
• "garde contre le chien" quand le preneur s'engage à réaliser son contrat sans l'aide du chien et en accordant les points du chien à la défense

Les autres joueurs, placés à sa droite, peuvent éventuellement surenchérir.

Sur une prise ou une garde, le preneur retourne les six cartes du chien pour que chacun en prenne connaissance. Il les incorpore à son jeu puis "écarte" six cartes de son choix. Ces cartes restent secrètes pendant toute la partie et sont comptabilisées à la fin, avec ses levées.
A noter : dans le jeu de tarot, il est interdit d’écarter un roi ou un bout.
Dans le cas d’une garde sans ou contre le chien, les cartes du chien restent faces cachées.

Déroulement du jeu

Le joueur placé à droite du donneur commence. Chaque joueur joue à son tour, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Le joueur ayant réalisé la première levée entame la levée suivante.

Les règles du jeu de tarot sont les suivantes :
• A l'atout, on est obligé de monter sur le plus fort atout en jeu, même s'il appartient à un partenaire (si l’on n'a pas d'atout plus gros, on joue un atout de son choix)
• A la couleur, on est obligé de fournir la couleur demandée, mais pas de monter. Si on n'a plus de la couleur demandée, on est obligé de couper. Si on doit couper, on doit monter sur l'atout le plus fort dans la mesure du possible.
• On défausse (on joue une carte de son choix) si l'on ne possède pas de carte de la couleur demandée, ni d'atout.
• Si la première carte d'une levée est l'excuse, c'est la carte suivante qui détermine la couleur jouée.
• L'excuse ne permet pas de réaliser une levée, mais elle reste la propriété du camp qui la détient. Si l'adversaire gagne la levée, le détenteur de l’excuse la remplace par n'importe quelle autre petite carte prise dans les levées de son camp.
• Si l'excuse est placée au dernier pli, elle est prise par le joueur qui réalise ce dernier pli.
• Si le petit fait partie du dernier pli, on dit que le joueur a mené le petit "au bout". Le camp qui réalise la dernière levée avec le petit bénéficie d'une prime de 10 points.
• Les levées réalisées par la défense doivent être ramassées par le joueur assis en face du déclarant.

Variante à 5 joueurs

Dans le jeu à 5, chaque joueur reçoit 15 cartes et le chien est constitué de seulement 3 cartes.

Avant de retourner le chien, le preneur appelle un roi de son choix. C’est pourquoi cette variante du jeu de tarot à 4 est aussi appelée "l'appel au roi".
Le détenteur de ce roi devient son partenaire. Le partenaire n'est pas connu du preneur ni des défenseurs tant qu'il n'a pas joué le roi appelé.

Si le preneur possède les quatre rois, il appelle une dame.
Si le roi choisi est au chien, le preneur joue à un contre quatre.

Le premier pli ne peut pas être fait dans la couleur choisie par le preneur, sauf si l’entame est faite du roi appelé.

A noter : le preneur a le droit d’appeler un roi qu'il possède pour semer la confusion dans le camp de la défense et éviter de partager ses gains, s'il estime pouvoir remplir son contrat tout seul.

Vous trouverez le détail des règles du tarot sur le site de la fédération française (ci-dessous).

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.fftarot.fr/

Tag : jeu de tarot, tarot, règles jeu de tarot, apprendre jeu de tarot, jouer au tarot



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis