Faire Un Herbier : Mode D'emploi

Faire un herbier : mode d'emploi

Activité idéale pour découvrir le monde végétal en famille, la réalisation d’un herbier permet de donner un but aux promenades et d’initier les enfants à la botanique. Voici quelques conseils pratiques pour faire un herbier à tout âge.

Le matériel nécessaire

Faire un herbier est un projet à la portée des petits et des grands. Pour partir à la découverte des plantes qui vous entourent, vous devrez vous munir du matériel suivant :
• un canif, un sécateur ou un simple ciseau pour cueillir les plantes
• un sac en plastique pour les transporter
• des mouchoirs en papier, de vieux journaux et des annuaires pour les faire sécher
• un cahier grand format ou un grand classeur et des feuilles cartonnées pour coller les plantes
• des crayons, stylos ou feutres
• du ruban "micropore" (plus durable que le scotch qui jaunit).

A noter : si vous souhaitez que votre herbier perdure, fixez vos échantillons de plantes avec du papier gommé (en papeterie). Cela permet de déplacer et replacer les échantillons sans les abîmer.

Faire sa cueillette

Avant de partir en quête d’échantillons dans votre quartier ou votre région, il est conseillé de choisir le thème de votre futur herbier. Vous pouvez par exemple faire un herbier sur les fleurs des champs, les arbres de la forêt ou sur une famille de plantes… Vous délimiterez ainsi votre champ d’action.

Lors de chaque promenade, ramassez un nombre limité d'échantillons en choisissant des échantillons représentatifs sur une plante en bon état.
Récoltez des plantes ou des parties de plantes qui tiennent sur une feuille de papier A4.

Pour les arbres, prélevez des rameaux afin d’illustrer la disposition des feuilles. Vous pouvez aussi cueillir les fleurs, les écorces et les fruits.
Pour chaque plante, prélevez deux feuilles pour en montrer le recto et le verso dans votre herbier.

A noter : il est possible de ramasser des plantes partout sauf dans les Réserves Naturelles nationales ou régionales, les sites protégés ou sauvegardés et les zones sensibles.
Quel que soit le lieu de cueillette, veillez à ne pas prélever de spécimens rares : choisissez de préférence les plantes les plus courantes.

Faire sécher les plantes

Le séchage des plantes est une étape essentielle pour ne pas gâcher le fruit de votre cueillette.
Les plantes doivent être bien sèches et fortement pressées pour pouvoir être conservées.

Faites sécher les échantillons entre des mouchoirs en papier ou des feuilles de papier journal.
Empilez les feuilles et placez un annuaire ou de gros livres sur le dessus pour faire du poids.
A noter : au bout de 2 jours de séchage, changez le papier. Laissez ensuite sécher pendant au moins 15 jours.

N’oubliez pas d’indiquer le nom de la plante à côté de chaque spécimen pour faciliter le classement au moment de faire votre herbier.

Personnaliser son herbier

La dernière étape consiste à fixer les échantillons sur les pages de votre cahier ou classeur.
Utilisez de préférence des feuilles de carton (plus rigides). Les spécialistes utilisent même un papier spécial (non acide) qui se conserve plus de 200 ans !

A côté de chaque spécimen, notez les noms de la plante (nom latin et nom vernaculaire), ainsi que le lieu et la date de prélèvement.

Vous pouvez classer les plantes par ordre alphabétique ou par famille.
Vous pouvez aussi accompagner chaque planche d’herbier de photos de la plante.

Plus d'information :

Tag : herbier, faire un herbier, matériel herbier, conseils herbier



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis