Le Jet Ski : Un Loisir En Vogue

Le jet ski : un loisir en vogue

Le jet ski ou scooter des mers compte de plus en plus de pratiquants, occasionnels ou réguliers, sur les plans d’eau ou en mer. Pour des randonnées entre amis ou des balades en solo, ce véhicule ravit les amateurs de sensations fortes. Quelques précautions s’imposent toutefois pour pratiquer en toute sécurité.

Présentation

Le jet ski, aussi appelé scooter des mers ou motomarine, est un véhicule nautique à moteur propulsé par un hydrojet.

On distingue principalement deux modèles : le jet-ski à bras (sur lequel on se tient debout) et le jet-ski à selle (qui comporte un siège et des guidons comme une moto ou une motoneige).
En règle générale, le second modèle peut accueillir un conducteur et un passager.

A noter : bien que le nom de "Jet Ski" soit aujourd’hui passé dans le langage courant pour désigner ces différents modèles, il s’agissait à l’origine d’un nom commercial utilisé par Kawasaki pour un jet-ski à bras.

Histoire

Le jet ski a été imaginé à la fin des années 1960 par Clayton Jacobson, un Américain passionné de moto. Il souhaiter créer un véhicule pour faire du Ski nautique sans avoir besoin d'être tiré par un bateau.

En 1967, il fut engagé par le constructeur de motoneiges Bombardier pour qui il créa en 1968 un modèle à selle : le Sea-Doo. Par la suite, il vendit son brevet à la société Kawasaki et cette dernière développa le JetSki (le premier scooter des mers "à bras") en 1973.

La marque Kawasaki est restée le seul producteur de motomarines jusqu'en 1986. Devant le succès de ce véhicule, d’autres marques comme Bombardier ou Polaris ont ensuite lancé leurs propres modèles.

Aujourd’hui, trois constructeurs se partagent l'essentiel du marché : Bombardier, Kawasaki et Yamaha. Une vaste gamme d'engins est commercialisée, depuis le jet à bras jusqu'au jet à selle de trois ou quatre places.

Par ailleurs, en raison de la popularité grandissante de ce sport, il existe désormais une fédération mondiale : la IJSBA (International Jet Sport Boating Association).

Les règles de sécurité

Pour pratiquer le jet ski, il faut :
• être titulaire d’un Permis de conduire adapté
• posséder la carte de circulation du véhicule (l'équivalent de la carte grise
automobile)
• porter un équipement individuel de flottabilité (un gilet obligatoire par personne)
• être muni d’un moyen de repérage lumineux
• être muni d’un dispositif de remorquage (point d’ancrage et bout de remorquage de 3 fois la longueur du véhicule)
• posséder un dispositif coupant l’allumage ou les gaz en cas d’éjection du pilote (lorsque la puissance totale des moteurs excède 4,5 Kw).

Les permis requis sont le permis mer ou rivière.
Le permis côtier (à partir de 16 ans) permet la navigation en mer entre 300 mètres et un mille du rivage pour un jet à bras, ou 2 milles nautiques du rivage pour un jet à selle, sans limitation de puissance.
Le permis rivière S permet de conduire un jet en eaux intérieures.

Dans tous les cas, la navigation des scooters des mers est interdite la nuit.
En mer, il est également interdit d'évoluer dans la bande des 300 mètres, sauf s’il existe un chenal traversier balisé par des bouées jaunes et autorisé à ces véhicules.

Le numéro d'immatriculation inscrit sur la carte de circulation doit être apposé sur la coque du jet-ski et doit être lisible à 30 mètres.
Le niveau sonore du véhicule ne doit pas dépasser 80 décibels à 7,5 mètres.

A noter : si vous voulez découvrir ce sport sans passer de permis, vous pouvez vous initier dans les bases agréées où il est possible de naviguer sans permis lors d'initiations ou de randonnées encadrées par des moniteurs diplômés.

Plus d'information :

Tag : jet ski, jet-ski, pratiquer jet ski, réglementation jet ski, permis bateau, scooter des mers, motomarine, véhicule nautique à moteur



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis