Beauté : Comment Les Cosmétiques Sont-ils Testés ?

Beauté : comment les cosmétiques sont-ils testés ?Image ©Crisgarpla.82

Les tests sur les animaux pour les produits cosmétiques sont interdits en Europe depuis 2004. Nous vous proposons de découvrir quelles sont les méthodes utilisées pour tester vos produits de beauté.

Quelle est la réglementation en Europe ?

Depuis les années 2000, la réglementation européenne sur les tests cosmétiques a beaucoup évolué.

En France, comme dans tous les pays de l'Union européenne, les tests sur les animaux pour les produits finis sont interdits depuis 2004.

Les tests sur les animaux pour les ingrédients cosmétiques sont également interdits depuis 2013.

En résumé, un produit cosmétique n'est jamais testé sur les animaux à aucun moment de son développement ou de sa fabrication en Europe.

A noter : il faut également savoir que l'Union européenne dispose d'une législation spécifique sur l'utilisation des animaux à des fins scientifiques et ce… depuis 1986 ! La réglementation actuelle limite les essais sur les animaux dans le cadre de la recherche et fixe des exigences minimales concernant le logement et le soin des animaux utilisés.

Faut-il privilégier les produits portant la mention non testé sur les animaux ?

Si vous voyez parfois sur l'emballage d'un produit de beauté la mention "non testé sur les animaux", ne vous laissez pas berner !

Cela ne signifie pas que les autres marques pratiquent des tests sur les animaux...

Il s'agit simplement d'un argument marketing bidon, qui n'apporte aucune garantie supplémentaire au consommateur.

Cette mention n'a pas d'intérêt puisqu'elle signifie simplement que le produit respecte la réglementation européenne en vigueur, comme tous les autres produits cosmétiques vendus au sein de l'Union européenne.

Quels sont les labels garantissant le bien-être animal ?

Si vous voulez concilier l'utilisation quotidienne de produits cosmétiques avec le respect du bien-être animal, vous pouvez privilégier certains labels dont le cahier des charges est plus strict que la simple absence de tests sur les animaux.

Les labels en question sont :
• Cruelty Free International
• Leaping Bunny Program (avec son logo représentant un lapin bondissant)
• PETA

Ces labels distinguent des produits qui ne sont pas testés sur les animaux dans le monde entier ou qui sont vegan (c’est-à-dire sans aucun ingrédient d’origine animale, y compris le miel ou le lait).

La labellisation peut concerner un seul produit ou toute une marque de produits de beauté.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter les caractéristiques de ces différents labels sur leurs sites Internet respectifs et sur le site web de PETA France (lien ci-dessous).

Qu'en est-il des produits fabriqués hors d'Europe ?

Hors de l'Europe aussi, la législation évolue dans le bon sens.

Jusqu'à présent, les défenseurs du bien-être animal pointaient du doigt la politique de la Chine en la matière, car des tests sur les animaux étaient imposés et réalisés par le gouvernement pour tous les cosmétiques importés.

Depuis le 1er mai 2021, une avancée notable a été obtenue grâce aux entreprises, aux ONG et aux autorités européennes.

Désormais, les tests sur les animaux ne sont plus demandés pour les cosmétiques généraux importés en Chine, à condition de présenter un certificat de conformité aux bonnes pratiques de fabrication et une évaluation de la sécurité des produits.

En pratique, cela signifie qu'une marque de maquillage française, par exemple, peut vendre en Chine sans que les autorités réalisent des tests sur les animaux.

C'est une bonne nouvelle pour tous les consommateurs qui ne veulent pas cautionner cette pratique, même dans d'autres pays.

Quelles sont les alternatives aux tests sur les animaux ?

Des entreprises françaises comme L'Oréal ont été pionnières dans le développement de méthodes alternatives aux tests sur les animaux.

Afin de garantir la sécurité du produit pour le consommateur, plusieurs étapes sont prévues dans le développement des cosmétiques avant leur commercialisation.

Les ingrédients cosmétiques utilisés depuis des dizaines voire des centaines d'années (comme la glycérine, les huiles végétales ou les beurres végétaux) ne nécessitent pas de tests car ils sont parfaitement connus.

Pour les nouveaux ingrédients, des tests in vitro sont réalisés sur de la peau reconstruite. On utilise des cultures de cellules de peau qui reproduisent la structure de la peau humaine et on applique dessus des ingrédients et des cosmétiques afin de mesurer leurs effets.

Des cornées synthétiques peuvent aussi être utilisées pour tester les irritations oculaires et les effets du produit sur les yeux.

Avant la commercialisation d'un produit, les marques peuvent également réaliser des tests sur des volontaires. Cela permet de tester le produit dans des conditions "réelles" et de vérifier qu’il ne provoque pas de réaction allergique.

Même après la mise sur le marché du produit, il existe un système de cosmétovigilance mis en place en France depuis 2013.

Les professionnels de santé, les industries cosmétiques et les distributeurs ont l'obligation de déclarer immédiatement des effets indésirables graves qui surviennent dans des conditions normales d'emploi du produit.

De plus, les consommateurs qui présentent une réaction d'irritation ou d'allergie à un produit cosmétique peuvent déclarer cet effet secondaire en ligne sur le site https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/signalement-sante-gouv-fr/article/signaler-un-effet-indesirable-lie-a-un-produit-cosmetique.

Il est possible de faire cette démarche, même quand le produit a été mal utilisé, par exemple si l'utilisateur a appliqué une teinture capillaire sur les sourcils.

Plus d'information :

Visitez le site : https://www.petafrance.com/vivre-vegan/cosmetiques-vegans-et-cruelty-free-comment-choisir/

Quizz sur cet article : Quel animal est représenté sur le logo garantissant l'absence de test d'un produit cosmétique sur les animaux ?

Tag : cosmétiques, tests cosmétiques, comment les cosmétiques sont-ils testés, réglementation européenne cosmétiques, cosmétiques testés sur les animaux, cosmétiques non testés sur les animaux, label bien être animal, label pe , animaux, Europe, Chine, BIEN-ETRE ANIMAL, Union européenne, France, 2004, peau, Peta, Consommateur, cosmétique, 2013, française, L'Oréal, Glycérine, huiles végétales, végétaux, in vitro, Santé, cellules, allergie, Peau humaine, réaction allergique, teinture, effets indésirables, MIS, maquillage, bonnes pratiques de fabrication, ONG, 1986, logement, emballage, marketing, Free, lapin, vegan, Miel, lait, Internet, Site web, doigt, gouvernement, 1er mai, 2000,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis