Voyager Avec De L'asthme : Précautions Et Conseils Pratiques

Voyager avec de l'asthme : précautions et conseils pratiques

Il y a en France 3,5 millions de personnes asthmatiques. Si l'asthme n’empêche pas de voyager, y compris vers des destinations lointaines, quelques précautions s’imposent pour les personnes asthmatiques qui partent en vacances.

Ne pas oublier son traitement

Avec l’insouciance des vacances, la tentation est grande pour les personnes asthmatiques de laisser tomber leur traitement de fond pendant l'été. C’est pourtant une mauvaise idée car les symptômes risquent de s’accroître dès leur retour, avec l'humidité automnale et le stress de la rentrée…

La règle d'or pour voyager avec de l'asthme consiste donc à emporter son traitement partout avec soi.

En pratique, n’oubliez pas vos médicaments habituels quand vous faites vos bagages et n’hésitez pas à consulter votre médecin avant votre départ. Il pourra vous conseiller en fonction de votre destination et vous prescrire le renouvellement de votre traitement.

Voyager en toute sérénité

Pour voyager avec de l'asthme et quel que soit votre moyen de transport (train, avion, voiture), méfiez-vous des bouches d'aération et des changements brutaux de température dus à la climatisation.
Avant un long voyage en voiture, dépoussiérez soigneusement votre véhicule.

Les voyages en avion ne sont pas contre-indiqués pour les personnes asthmatiques, même s’il est vrai que l’anxiété liée au vol peut déclencher une crise. Là encore, la meilleure prévention consiste à garder son traitement dans un bagage à main facilement accessible.

A noter : seul 5% des urgences en vol sont des atteintes respiratoires telles que les crises d'asthme ; le personnel navigant français est titulaire d'un certificat de sécurité et de sauvetage et dispose de deux trousses médicales.

Quelques conseils utiles

Voici un petit récapitulatif des conseils utiles pour voyager avec de l'asthme :
• emporter dans ses bagages une ordonnance de renouvellement et ses médicaments (broncho-dilatateurs et anti-inflammatoires)
• garder le traitement à portée de main pour pouvoir faire face à une crise à tout instant
• éviter les situations à risque et les allergènes connus (acariens, poils d'animaux, moisissures, tabac, pollens ou pollution...)

A noter : votre ordonnance, rédigée si possible en anglais, vous servira de justificatif auprès de certaines douanes.

Plus d'information :

Tag : asthme, crise asthme, asthme allergie, asthme en voyage, voyager asthme, asthme en avion, voyageur asthmatique , asthme, asthmatiques, Voyager, médicaments, ordonnance, anti-inflammatoires, allergènes, acariens, poils, moisissures, Anglais, tabac, pollens, Pollution, français, atteintes respiratoires, France, symptômes, humidité, stress, médecin, température, climatisation, anxiété, urgences, douanes,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis