Qu'est-ce Que L'incompatibilité De Rhésus ?

Qu'est-ce que l'incompatibilité de rhésus ?

L'incompatibilité de rhésus est l’antagonisme entre deux groupes sanguins différents, de Rhésus négatif et Rhésus positif. Ce problème peut se produire pendant la grossesse quand la mère est Rhésus négatif et le père Rhésus positif. Heureusement, il existe aujourd’hui des moyens de prévention très efficaces afin de limiter les risques pour le bébé.

Présentation

L'incompatibilité de rhésus est une incompatibilité entre les groupes sanguins de la mère et de l’enfant pendant le grossesse (on parle aussi d’"incompatibilité foeto-maternelle").

Parmi toutes les combinaisons possibles de groupes sanguins des parents, une seule peut poser problème pendant la grossesse : quand la mère est Rhésus négatif et le père Rhésus positif.

Selon les lois de la génétique, l'enfant peut être dans ce cas Rhésus positif ou négatif. S'il est Rhésus négatif, il n'y a aucun problème. Si l’enfant est Rhésus positif, il y a un risque d’incompatibilité.

A noter : seules 15% de femmes sont Rhésus négatif et peuvent être concernées par l’incompatibilité Rhésus au cours de leur grossesse.

Le mécanisme de l'incompatibilité

Quand l’enfant est Rhésus positif et la mère Rhésus négatif, les globules rouges du fœtus sont considérés comme étrangers par sa mère.

Pour que cette incompatibilité de rhésus se révèle, il faut que des globules rouges du fœtus passent dans la circulation sanguine de la mère à travers le placenta.
En temps normal, les circulations sanguines de la mère et du foetus sont distinctes, mais cela peut se produire en cas de choc sur le ventre, de décollement du placenta, lors d’une amniocentèse ou au cours de l’accouchement.

La mère produit alors des anticorps (appelés "agglutinines irrégulières") chargés d’éliminer ces globules rouges étrangers.

Ce phénomène ne présente pas de risque pour l’enfant lors d’une première grossesse. En effet, la mère ne fabrique pas suffisamment d’anticorps pour que ceux-ci traversent le placenta et mettent le fœtus en danger.

En revanche, l’incompatibilité Rhésus peut poser problème lors de la deuxième grossesse et des suivantes si le bébé est encore de Rhésus positif.
Une mère qui a déjà été en contact avec le facteur Rhésus positif risque de libérer de nombreux anticorps qui s’attaquent aux globules rouges du bébé et provoquent une forte anémie.

Ce phénomène s’accompagne parfois d’oedème, de jaunisse voire de lésions cérébrales et peut nécessiter le remplacement du sang de l’enfant.

Prévention et traitements

Grâce à la prévention et à une meilleure surveillance des femmes enceintes, le problème de l’incompatibilité de rhésus est devenu beaucoup plus rare.

Dès le début de la grossesse, des analyses obligatoires en France permettent de déterminer le groupe sanguin des parents.

Chez les femmes Rhésus négatif dont le partenaire est Rhésus positif, on effectue une prise de sang à quatre reprises (lors du premier trimestre et des sixième, huitième et neuvième mois) afin de dépister l'apparition éventuelle ou l'augmentation du taux des agglutinines irrégulières, les fameux anticorps néfastes.

Si ces anticorps sont décelés, la future mère est dirigée vers un centre spécialisé, afin de réaliser des examens complémentaires (une échographie et un Doppler des flux sanguins) et de suivre un traitement.

Dans les cas graves, le traitement consiste à changer le sang du fœtus par le cordon ombilical : c’est l’exsanguino-transfusion. Quand l’anémie se déclare après la naissance, le bébé souffre d’une forte jaunisse et peut être traité par photothérapie intensive.

A noter : lors de la première grossesse, quand il y a un risque de passage de globules rouges du bébé dans le sang de la mère, la mère reçoit une injection préventive de sérum anti-D (aussi appelé gamma-globulines anti-D).
Ce traitement préventif, qui doit être répété à chaque nouvel accouchement, permet à une femme Rhésus négatif d’avoir de nouveaux enfants Rhésus positif sans incident.

Plus d'information :

Tag : incompatibilité de rhésus, incompatibilité rhésus, incompatibilité Rhésus, incompatibilité foeto-maternelle, incompatibilité groupes sanguins, incompatibilité rhésus grossesse



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis