Piqûres D'insectes : Les Bons Gestes à Connaître

Piqûres d'insectes : les bons gestes à connaître

L'été est la saison des balades au grand air mais aussi des bestioles en tout genre. Les piqûres d'insectes sont donc l'un des bobos les plus courants à cette période de l'année. Voici les bons gestes à connaître pour soulager les douleurs et démangeaisons et éviter les complications de type allergie ou boutons infectés.

Retirer le dard

Contrairement à d'autres piqûres d'insectes, en cas de piqûre de guêpe ou d'abeille, il faut commencer par retirer le dard si celui-ci est resté planté dans la peau.

Pour ce faire, utilisez une pince à épiler désinfectée et procédez avec précaution afin de ne pas écraser la poche à venin.

Désinfectez ensuite la piqûre avec un antiseptique et appliquez du froid (par exemple des glaçons enveloppés dans un linge) pour calmer la douleur.

A noter : en cas de piqûre de tique, il faut retirer la tique entièrement en utilisant un tire-tique avant de désinfecter.

Toujours désinfecter

En cas de piqûres d'insectes, on a souvent pour premier réflexe d'appliquer une crème apaisante.

Mais avant de mettre de la crème, mieux vaut toujours désinfecter la piqûre et ce quel que soit l'insecte responsable (guêpe, abeille, frelon, moustique, taon ou fourmi).

En effet, le simple fait de gratter la lésion peut favoriser l'entrée de bactéries dans la peau et entraîner un risque d'infection.

Soigner une allergie modérée

Lorsque des piqûres d'insectes forment des boutons qui gonflent et qui grattent beaucoup, c'est généralement le signe que votre corps a fait une réaction allergique.

Pour calmer ces démangeaisons très importantes, une crème apaisante ne suffira pas. Dans ce cas, il est préférable d'appliquer une crème à base de corticoïde et de prendre des anti-histaminiques pendant quelques jours.

Demandez conseil à votre pharmacien.

Réagir vite en cas d'allergie grave

En France, les piqûres d'insectes les plus dangereuses sont celles des hyménoptères (abeilles, guêpes, bourdons, frelons) pour les personnes qui y sont allergiques.

Or, 1% de la population serait allergique à leur venin.    

Il est impératif d'appeler les secours (le 15) ou de se rendre aux urgences :
- si une personne présente des signes de choc anaphy­lactique : urticaire généralisé, œdème de Quincke, fièvre, crise d'asthme ou malaise
- si les piqûres sont nombreuses
- si les piqûres sont mal placées et qu'elles se situent au niveau la bouche, du visage, du cou ou de la gorge avec un risque d'asphyxie.

De plus, si une personne a déjà fait une allergie grave à une piqûre d'insecte (avec hospitalisation), il ne faut pas attendre les premiers symptômes pour appeler les secours.

Plus d'information :

Tag : piqûres d'insectes, piqures insectes, piqures d'insectes que faire, piqure guepe, piqure de guepe, piqure de moustique, piqure moustique, piqures d'insectes gonflement, piqures d'insectes démangeaisons , insectes, crème, allergie, venin, insecte, guêpe, abeille, peau, tique, frelons, bourdons, guêpes, abeilles, pharmacien, France, hyménoptères, allergiques, allergique, urgences, œdème de Quincke, fièvre, asthme, asphyxie, symptômes, anti-histaminiques, corticoïde, genre, bobos, antiseptique, glaçons, linge, douleur, réflexe, frelon, moustique, taon, fourmi, bactéries, infection, réaction allergique, Air,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis

(c)