Les Cellules Souches : De Nouvelles Avancées

Les cellules souches : de nouvelles avancées

Le Prix Nobel de médecine 2012 a été décerné au britannique John B. Gurdon et au japonais Shinya Yamanaka pour leurs travaux sur les cellules souches. Ces deux chercheurs ont découvert que des cellules adultes peuvent êtres reprogrammées pour devenir pluripotentes. Cette avancée scientifique pourrait avoir de très nombreuses applications.

Les cellules souches, c'est quoi ?

Les cellules souches sont des cellules embryonnaires qui évoluent pour créer toutes les autres cellules du corps humain.

A l'origine toutes nos cellules ont la même structure. Mais au fur et à mesure de notre développement, elles se diversifient et se spécialisent afin de remplir une fonction particulière dans notre corps (neurones, cellules sanguines, cellules de la peau etc.).

Gurdon et Yamanaka, les deux chercheurs récompensés par le Prix Nobel de médecine en 2012, ont montré que des cellules adultes, déjà différenciées, pouvaient être "reprogrammées" pour redevenir indifférenciées. En d’autres termes, ils ont réussi à "rajeunir" des cellules adultes pour qu’elles se comportent à nouveau comme des cellules souches.

Les cellules ainsi obtenues sont appelées cellules souches pluripotentes ou cellules iPS (pour "induced pluripotent stem cells").

Pourquoi est-ce une découverte cruciale ?

Avant la découverte de Gurdon et Yamanaka, les cellules souches provenaient habituellement d'embryons humains ou du cordon ombilical de bébés médicaments, ce qui posait de nombreux problèmes éthiques.

Grâce à leurs travaux, il est aujourd'hui possible d’obtenir des cellules souches à partir de cellules adultes. Cette avancée va élargir les possibilités d’utilisation de ces cellules, en permettant aux chercheurs de se passer purement et simplement des cellules embryonnaires.

Quelles sont les applications envisagées ?

Les applications de cette découverte devraient être extrêmement nombreuses :
• en recherche fondamentale
• pour une meilleure compréhension de certaines maladies
• pour le traitement de nombreuses maladies.

En se servant de cellules souches, les chercheurs vont pouvoir étudier en laboratoire le développement et le fonctionnement de cellules malades. Ils pourront aussi "cloner" des cellules dans un but médical.

Les applications les plus prometteuses concernent les thérapies cellulaires. Elles consistent à reprogrammer et à cultiver des cellules afin de traiter certaines maladies dégénératives.

Les chercheurs espèrent ainsi traiter des maladies telles que le diabète de type 1, l'arthrite rhumatoïde, la maladie de Parkinson ou la DMLA (la dégénérescence maculaire liée à l'âge).
Le Nobel 2012 vient de couronner les débuts d'une révolution thérapeutique.

Plus d'information :

Tag : cellules souches, cellules souches pluripotentes, Shinya Yamanaka, John B. Gurdon, Gurdon et Yamanaka, prix nobel de médecine 2012, clonage thérapeutique , cellules, cellules souches, Prix Nobel de Médecine, éthiques, recherche fondamentale, maladies dégénératives, Diabète de type 1, arthrite rhumatoïde, maladie de Parkinson, DMLA, médicaments, cordon ombilical, embryons, peau, cellules sanguines, neurones, corps humain, Japonais, britannique, dégénérescence maculaire,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis

(c)