Le Massage Cardiaque : Guide Pratique

Le massage cardiaque : guide pratique

En France, 12.000 personnes par an meurent pendant les premières minutes d'un infarctus du myocarde. Une partie de ces décès pourraient être évités grâce au massage cardiaque. Si vous hésitez à pratiquer ce geste, sachez que mieux vaut un massage imparfait que pas de massage du tout. Voici ce qu’il faut savoir pour le réaliser correctement.

Quand faut-il le faire ?

Le massage cardiaque, aussi appelé compression thoracique, doit être pratiqué dans les premières minutes qui suivent un arrêt cardiaque.

Ce geste de secours permet de faire circuler le sang à partir du cœur et d’assurer le transport de l'oxygène vers les organes, afin d’éviter la détérioration des fonctions vitales et les lésions du cerveau.

Avant de pratiquer le massage proprement dit :
• vérifiez que la victime est inconsciente : parlez-lui, demandez-lui de cligner des yeux ou de serrer votre main
• vérifiez que la personne ne respire pas et que son cœur ne bat plus
• demandez à une autre personne d’appeler les secours ou appelez vous-même le 15 si vous êtes seul.

Comment faire ?

Dans les premières minutes de l'arrêt, le bouche-à-bouche n'est pas nécessaire. Commencez par réaliser des compressions thoraciques selon la technique présentée ci-dessous.

Attention : la technique présentée ici peut être appliquée sur les adultes et les enfants de plus de 8 ans. Sur un enfant de moins de 8 ans ou un nourrisson, le geste à réaliser est différent !

La technique est la suivante :
• Allongez la victime sur le dos sur une surface dure (placez-la à même le sol si elle est dans son lit).
• Dénudez sa poitrine et penchez sa tête en arrière.
• Agenouillez-vous à ses côtés.
• Repérez le centre de sa poitrine (entre les deux seins) et placez-y vos mains l'une sur l'autre en entrecroisant les doigts.
• Placez-vous au-dessus de la personne de manière à avoir les bras bien tendus.
• Appuyez sur le sternum avec le talon de la main, de façon régulière, ferme et rapide (comptez 2 compressions par seconde soit au total entre 100 et 120 fois par minute). Vos mains doivent descendre de 4 à 5 centimètres.
• Laissez le thorax "remonter" entre chaque compression.

Bon à savoir

Pendant tout le massage cardiaque, il faut veiller à :
• rester bien vertical par rapport au sol et ne pas balancer son tronc d'avant en arrière
• garder les mains en contact avec le sternum même entre les compressions
• appuyer de tout son poids lors de la compression, pour que la cage thoracique s’enfonce de 4 cm environ
• relâcher entièrement la pression entre chaque compression afin que le thorax reprenne ses dimensions initiales

Au bout d’une minute de massage, faites une pause et reprenez le pouls de la victime. Si le pouls est revenu spontanément, arrêtez. Sinon, reprenez le massage.

Si les secours ne sont pas arrivés au bout de 4 minutes, faites le bouche-à-bouche : intercalez 2 insufflations toutes les 30 compressions.

A noter : les conseils ci-dessus ne remplacent pas une formation de secourisme dispensée par des organismes tels que la Croix Rouge et la Protection Civile. Pour vous entraîner à cette technique, n’hésitez pas à vous former.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.croix-rouge.fr/Je-me-forme/Particuliers/Les-6-gestes-de-base/L-arret-cardiaque-les-gestes-de-secours

Tag : massage cardiaque, le massage cardiaque, massage cardiaque externe, faire massage cardiaque, massage cardiaque secourisme, secourisme massage cardiaque, comment faire massage cardiaque , massage, massage cardiaque, compression, pouls, bouche-à-bouche, sternum, thorax, Croix rouge, cage thoracique, talon, pression, seins, secourisme, nourrisson, compressions thoraciques, France, infarctus, myocarde, imparfait, compression thoracique, arrêt cardiaque, sang, oxygène, fonctions vitales, cerveau, Protection civile,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis

(c)