L'accouchement Dans L'eau : Quels Avantages ?

L'accouchement dans l'eau : quels avantages ?

L'accouchement dans l'eau est une pratique qui se développe peu à peu en France. De plus en plus de futures mamans sont tentées par cette alternative à l’accouchement classique. Nous vous proposons de découvrir le déroulement, les avantages et les contre-indications de cette pratique.

Pourquoi accoucher dans l'eau ?

Selon ses partisans, l'accouchement dans l'eau ou accouchement aquatique permettrait de réduire la souffrance des mères et de faciliter le passage du bébé du milieu liquide, où il s’est développé, au milieu aérien.

Les avantages de l'accouchement aquatique sont :
• l'effet relaxant et anti-spasmodique de l'eau qui atténue la douleur de l’accouchement : dans l’eau, les muscles se détendent et le col de l'utérus se dilate plus facilement. La durée de l'accouchement serait divisée par 3 par rapport aux naissances classiques.
• des risques de déchirures moins importants et des épisiotomies moins fréquentes (les incisions ne sont nécessaires que dans 10% des cas au lieu de 75% habituellement pour une première naissance)
• pour le bébé, une venue au monde moins brutale puisqu'il naît dans un milieu aquatique qu’il connaît déjà.

Comment se déroule un accouchement dans l'eau ?

Une préparation aquatique à la naissance est indispensable pour les femmes qui souhaitent accoucher dans l'eau. Cette préparation commence généralement au cinquième mois de grossesse et permet d’apprendre à se relaxer et à bien respirer.

Le jour J, quand les contractions deviennent douloureuses, la future maman est installée dans une baignoire transparente, où l'eau est maintenue à 37°C.

Contrairement à ce qui se pratique dans d’autres pays, en France, dans la majorité des cas, la maman sort de l’eau au moment de l’expulsion. Cependant, dans certaines maternités, la naissance se fait complètement dans l’eau.

La baignoire a de larges dimensions, ce qui permet de donner naissance à son enfant en position accroupie ou demi assise. La présence du papa dans le bain est même possible, si le couple le souhaite.

Quels sont les risques ?

Lors d’un accouchement dans l’eau, le bébé ne peut pas se noyer, pas plus que lorsqu’il se trouvait dans le ventre de sa maman. C'est seulement une fois qu’il est remonté à la surface et que ses poumons entrent en contact avec l'air qu’il commence à respirer.

Dans les quelques lieux en France qui pratiquent des naissances dans l'eau et qui sont reconnus par l'Association française de naissance aquatique ou AFNA, les conditions de sécurité bactériologique et de surveillance de l’accouchement sont les mêmes que lors d’une naissance classique.

A noter : il existe quelques contre-indications à l’accouchement aquatique, notamment pour les femmes contaminées par le SIDA ou l’hépatite et dans certains cas obstétricaux (présentation par le siège, jumeaux...).

Pour en savoir plus et connaître les lieux où vous pouvez accoucher dans l'eau, nous vous invitons à consulter le site de l'Association française de naissance aquatique ou AFNA (lien ci-dessous).

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.accouchement-dans-leau.com/

Tag : accouchement dans l'eau, accouchement dans eau, accouchement aquatique, naissance aquatique, accoucher dans l'eau, AFNA, où accoucher dans l'eau, pourquoi accoucher dans l'eau, accoucher dans l'eau en France



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis