Les Réveils Nocturnes : Causes Et Solutions

Les réveils nocturnes : causes et solutions

Les réveils nocturnes ou prématurés font partie des troubles du sommeil les plus fréquents. Nous vous proposons de découvrir les causes de cette perturbation du sommeil et les solutions naturelles qui permettent d’y remédier.

Qu'est-ce que les réveils nocturnes ?

Les réveils nocturnes consistent à se réveiller une ou plusieurs fois au milieu de la nuit, parfois sans pouvoir se rendormir.

Ces troubles du sommeil sont classés parmi les dyssomnies, c’est-à-dire les perturbations de la qualité et de la quantité du sommeil, par opposition aux parasomnies qui surviennent pendant le sommeil (cauchemars, somnambulisme ou terreurs nocturnes par exemple).

Quelles sont les causes des réveils nocturnes ?

Les réveils nocturnes peuvent avoir :
• une origine intrinsèque (cause interne à l'organisme) : syndrome des jambes sans repos ou apnée du sommeil
• une origine extrinsèque (cause extérieure) : surmenage, angoisse, tristesse et rumination

L'apnée du sommeil, qui se caractérise par un arrêt soudain du flux respiratoire pendant le sommeil, peut provoquer des réveils indésirables au cours de la nuit.

Quant au syndrome des jambes sans repos, il provoque des impatiences dans les jambes (fourmillements, picotements, sensations de brûlure) qui gênent le rendormissement à la fin de chaque cycle de sommeil.

A noter : les difficultés d'endormissement traduisent souvent un état anxieux (anxiété à l’idée des événements à venir) tandis que les réveils nocturnes (entre 1 et 3 heures du matin) et les réveils prématurés (à 4 ou 5 heures du matin) peuvent être le signe d’un surmenage intellectuel ou de soucis prolongés (deuil, mélancolie, angoisse).

Des remèdes naturels contre les réveils nocturnes

Plusieurs plantes aux vertus calmantes et sédatives offrent des solutions naturelles contre les troubles du sommeil. Certaines (comme le tilleul et la camomille ou encore la valériane, la mélisse et l’aubépine) favorisent l'endormissement. D’autres limitent les réveils intempestifs au beau milieu de la nuit.

En cas de réveils nocturnes, on recommande :
• la fleur d'oranger sous forme d'infusion ou d'huile essentielle
• la passiflore qui favorise un sommeil réparateur et facilite en même temps l'endormissement
• le houblon qui agit contre la nervosité et l'insomnie
• l'eschscholtzia ou pavot de Californie qui est très efficace et sans accoutumance.

Il existe aussi en homéopathie plusieurs remèdes contre les réveils nocturnes :
• pour un réveil entre minuit et 3 heures du matin : Arsenicum album 15 CH (5 granules au coucher)
• pour un réveil après 3 heures du matin : Nux vomica 15 CH (5 granules au coucher)
• pour un réveil matinal : Thuya 15 CH (5 granules au coucher).
A noter : les remèdes ci-dessus sont des recommandations générales ; seul un homéopathe peut prescrire un traitement adapté aux différents profils homéopathiques

Plus d'information :

Tag : réveils nocturnes, réveils nocturnes adulte, réveils nocturnes chez l'adulte, trouble du sommeil, insomnie, plantes insomnie, phytothérapie insomnie, plantes sédatives, homéopathie insomnie



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis