Etre Optimiste : La Clef Pour Vivre Plus Longtemps ?

Etre optimiste : la clef pour vivre plus longtemps ?

Selon une nouvelle étude, les personnes qui ont obtenu un score plus élevé lors d'une évaluation de l'optimisme étaient susceptibles de vivre beaucoup plus longtemps.

L'optimisme et longévité évalué par les chercheurs

Les humains cherchent depuis des siècles le secret pour vivre plus longtemps, mais la réponse peut être aussi simple que de maintenir un état d'esprit positif.
Une nouvelle étude publiée par des chercheurs de l'Université de Boston confirme que les hommes et les femmes optimistes peuvent vivre plus longtemps que ceux qui sont pessimistes.

Les chercheurs ont constaté que les personnes ayant obtenu un score plus élevé lors d'une évaluation de l'optimisme étaient plus susceptibles de vivre après l'âge de 85 ans.
Ceux qui avaient des niveaux d'optimisme plus élevés au début de l'étude étaient plus susceptibles d'avoir un diplôme d'études supérieures et d'être physiquement actifs, et moins susceptibles d'avoir des problèmes de santé comme le diabète ou la dépression.

Toutefois, lorsque les chercheurs ont tenu compte de ces variables, ils ont quand même constaté que l'optimisme était associé à des personnes vivant beaucoup plus longtemps.

Une autre manière d'aborder la problématique

Souvent, les chercheurs se concentrent sur la recherche des facteurs de risque qui augmentent la probabilité de tomber malade.

Mais la chercheuse principale de la nouvelle étude et professeure adjointe de psychiatrie à l'École de médecine de l'Université de Boston, a déclaré : " Ces résultats renforcent la valeur de l'examen des atouts psychosociaux et non seulement des déficits de santé générale et des résultats de santé.

L'étude, publiée dans "Proceedings of the National Academy of Sciences", comportait un suivi à long terme des femmes inscrites à des études d'infirmières et des hommes d'une étude sur le vieillissement normatif d'Anciens Combattants du Canada.
Les femmes sont suivies depuis 1976 et, en 2004, elles ont répondu à une évaluation en six questions sur l'optimisme. Leur survie a été suivie jusqu'en 2014.
Les hommes sont suivis depuis 1961 et, en 1986, ils ont effectué une évaluation de base avec 263 déclarations vraies ou fausses sur leurs expériences et leur vision de la vie. Les résultats de survie ont été suivis jusqu'en 2016.

Un rapport de la "Brookings Institution" de mai 2018 est arrivé à une conclusion similaire.
"Nous avons examiné les personnes nées dans les années 20 et 30 qui ont vécu au-delà de 2015 ", a expliqué une chercheuse Brookings.
Les constatations correspondent à celles que nous avons trouvées.
D'après les données américaines sur des personnes du même âge, celles qui sont optimistes au début et à la moitié de leur vie vivent plus longtemps."

Des études antérieures ont également montré que l'optimisme est associé à une réduction des décès prématurés ou à une diminution des taux de maladies comme les maladies cardiovasculaires, mais le lien entre l'optimisme et la longue espérance de vie est relativement nouveau et les implications sont profondes.

L'optimisme source de bienfait thérapeutique ?

Les auteurs de la nouvelle étude estiment que l'optimisme est un attribut modifiable et qu'il pourrait être une cible potentielle pour promouvoir le vieillissement en santé.
Les communautés pourraient stimuler l'optimisme en améliorant l'accès aux arts ou en offrant des possibilités de bénévolat, ce qui pourrait aider à créer un sens de l'engagement et à favoriser les liens sociaux.

Bien que l'association soit claire, les scientifiques ne comprennent pas encore parfaitement pourquoi l'optimisme pourrait mener à la longévité. Il se peut simplement que les personnes optimistes soient plus susceptibles d'investir dans leur santé et d'éviter les comportements à risque.
Mais il y a peut-être plus de biologie qu'il n'y paraît à première vue.

Le directeur du laboratoire de neuroendocrinologie de l'Université Rockefeller, a déclaré que les expériences façonnent le cerveau et le corps.
L'inflammation et le stress peuvent affecter le cerveau et d'autres organes et causer des maladies ou des processus de vieillissement.

Des attributs comme l'orientation vers un but, l'optimisme et l'engagement social sont tous interreliés et pourraient permettre de combattre des niveaux plus élevés de stress et d'inflammation.

Bien que les résultats soient prometteurs, ces études sur l'optimisme doivent être interprétées avec prudence. Dans cette recherche, les deux groupes d'hommes et de femmes étudiés étaient assez restreints et comprenaient surtout des Blancs de statut socioéconomique supérieur. Il est difficile de déterminer dans quelle mesure ces résultats sont généralisables.

Les résultats constituent un point de départ pour de futures recherches et ainsi étudier les voies possibles entre l'optimisme et la longévité pour chercher des explications à ces résultats.

Plus d'information :

Tag : optimisme, longévité, étude scientifique, mieux vivre, vieillesse , optimisme, Santé, stress, inflammation, cerveau, Brookings, chercheuse, Université de Boston, probabilité, espérance de vie, Therapeutique, attribut, bénévolat, association, biologie, neuroendocrinologie, Université Rockefeller, dépression, diplôme d'études supérieures, Blancs, maladies cardiovasculaires, 2015, années 20, psychiatrie, École de Médecine, Proceedings of the National Academy of Sciences, Canada, 1976, 2004, 2014, 1961, 1986, 2016, facteurs de risque, nées, socioéconomique,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis

(c)