Tim Walker : Un Photographe à L'univers Onirique

Tim Walker : un photographe à l'univers onirique

Tim Walker va endosser le rôle de président du jury photo lors du prochain festival de mode et de photographie de Hyères. Mais connaissez-vous bien ce photographe britannique ? Nous vous proposons de découvrir l'un des photographes de mode les plus influents et les plus singuliers de notre époque.

Sa biographie

Tim Walker est né en 1970 en Angleterre, d'un père architecte et d'une mère décoratrice.

Il commence sa carrière artistique par le dessin, puis très vite, se tourne vers la photographie. Adolescent, il devient stagiaire chez Condé Nast et passe son temps à étudier les archives de Cecil Beaton pendant un an.

Après des études en photographie à l'Exeter College of Art, il part à New York et devient l'assistant de Richard Avedon.

A son retour à Londres, il commence à travailler pour la presse. Dans les années 1990, il enchaîne les collaborations avec les Vogue anglais, italien et américain, ainsi qu'avec les magazines W et LOVE.

Aujourd'hui, les images de ce photographe de mode font l'objet de collections permanentes au Victoria and Albert Museum et à la National Portrait Gallery.

Son travail a été récompensé à de multiples reprises par le :
=> 'Isabella Blow award for Fashion Creator' du British Fashion Council en 2008
=> Infinity Award de l'International Center of Photography de New York en 2009
=> Prix du meilleur court-métrage au Chicago United Film Festival en 2011 pour son premier film The Lost Explorer
=> membre honoraire de la Royal Photographic Society en 2012.

Malgré la reconnaissance dont il bénéficie désormais, ce photographe a gardé intacte son âme d'enfant, comme en témoigne par exemple cet autoportrait entouré de gâteaux :



Une personnalité excentrique

Tim Walker a pour credo "Stay weird, stay different" ("Restez bizarres, restez différents").

Son univers que l'on compare parfois à celui de Sarah Moon et Hans Christian Andersen est si étrange et fantasmagorique qu'on l'a parfois surnommé "le Tim Burton de la photographie".

Tout comme ce cinéaste, ce photographe de mode porte un regard singulier sur le monde et aime raconter des histoires.

A propos de ses débuts dans ce milieu, il raconte : "La photographie de mode me semblait le meilleur moyen de raconter une histoire. [...] Toute l'idée d'une histoire fantastique avait sa place dans la photographie de mode. C'était le seul endroit où on pouvait le faire. Elle le permettait. Je regardais les photos de mode et je pensais : ‘Ce monde me plaît vraiment.’"

Même quand il travaille pour les plus prestigieux magazines, ce photographe anglais capture ses modèles dans des mises en scènes surréalistes, où surgit toujours une part d'étrangeté et d'inattendu.




Fantasque et rêveur, il contourne à sa manière les codes de la mode et de la photographie pour nous entraîner dans un monde qui n'appartient qu'à lui.

Un univers de contes de fée

Nous vous le disions plus haut, le travail de Tim Walker est essentiellement narratif et déploie sous nos yeux un univers féerique qui rappelle les contes de notre enfance.

Plus étonnant encore, ce magicien de l'image n'utilise pas Photoshop ni d'autres outils numériques pour faire des montages sophistiqués !

Pour créer ses mises en scène extravagantes, il préfère construire des décors de A à Z avec l'aide d'artisans tels que des peintres, des décorateurs et des menuisiers...

Avec cette même volonté de photographier le réel, il privilégie la lumière naturelle et l'argentique. Au final, le Pays des Merveilles dans lequel il nous entraîne est bien plus "réel" et concret qu'on ne pourrait le croire !




Créateur plein de contradictions, Tim Walker n'hésite pas non plus à déstabiliser le spectateur en introduisant une part d'obscurité dans son monde enchanté.

L'artiste qui parle de son appareil photo comme "d'une fenêtre vers quelque chose de magique" n'en finit pas de nous surprendre par ses photos parfois troublantes mais toujours marquantes.

Même quand il photographie l'icône de la mode Kate Moss, il le fait à sa manière et livre un portrait japonisant du top model aux côtés de sa fille Lila :




Vous l'aurez compris, cet artiste ne ressemble à aucun autre. Vous pourrez découvrir son travail à la Villa Noailles de Hyères du 27 avril au 24 mai 2017 car une exposition lui est consacrée dans le prolongement du festival de mode et de photographie de Hyères (qui se tiendra du 27 avril au 1er mai 2017).

Plus d'information :

Visitez le site : https://www.timwalkerphotography.com/

Tag : Tim Walker, tim walker, tim walker biographie, tim walker instagram, tim walker livre, tim walker photo, photographe de mode, tim walker portrait, festival de hyères, festival de mode et de photographie hyères



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis