Stéphane Gizard, Like Me : Des Portraits Troublants à La Mep

Stéphane Gizard, photographe français connu pour ses portraits et son travail sur les notions d'identité et d'intimité, expose actuellement à la Maison européenne de la photographie. L'exposition intitulée "Like Me" comprend deux volets : d'une part des images de corps fragmentées et d'autre part d'étonnants diptyques associant autoportraits et portraits réalisés par le photographe. Un parcours troublant qui amène à s'interroger sur la pratique du selfie et l'image que les individus veulent donner d'eux-mêmes.

Des corps morcelés

Photographe français né à Paris, Stéphane Gizard a commencé la photographie en travaillant au service photo de différents magazines, avant de collaborer avec des agences de presse Sygma et Sipa.

Il se fait connaître en 2006 avec la série Dress Code consacrée aux styles vestimentaires des adolescents. Plus récemment, ce sont les corps adolescents que le photographe a immortalisé dans sa série Modern lovers.

Portraitiste de talent, il porte un regard bienveillant sur ses modèles, dont il révèle la beauté, la sensualité mais aussi la fragilité. Dans la série Like Me qu'il expose actuellement à la MEP, Stéphane Gizard questionne la notion même de portrait.

Le premier volet de l'exposition se concentre sur le corps et en présente des parties recroquevillées, morcelées ou tatouées... Un bras scarifié, un dos tatoué et des silhouettes sans visage composent la première partie d'un parcours en deux temps.

Des portraits discordants

Le second volet de l'exposition "Like Me" présente une série de portraits en diptyque. Ces portraits, saisissants de vérité, sont d'autant plus intéressants quand on se penche sur les conditions de leur réalisation.

A gauche du diptyque, c'est le modèle photographié qui a décidé de la composition de l'image. Il a lui-même choisi sa posture et son expression avant de se photographier en mode selfie face à un iPad.

A droite, la même personne a obéi aux directives de Stéphane Gizard, en adoptant parfois une pose langoureuse, en fermant les paupières ou en se mettant de profil…

Bien que ces photos aient été tirées sur un même papier et encadrées ensemble, le résultat est tout à fait différent !

Les dissemblances, parfois flagrantes et parfois subtiles, entre ces deux visages sont troublantes et poussent à s'interroger sur la mode actuelle des selfies et sur l'identité fluctuante des individus.


Infos pratiques

L'exposition "Stéphane Gizard, Like Me" se tient à la Maison Européenne de la Photographie jusqu'au 31 octobre 2015.

Adresse
Maison Européenne de la Photographie
5-7 rue de Fourcy
75004 PARIS

Tél. : 01 44 78 75 00

Métro : Saint Paul ou Pont Marie.
Bus : 67, 69, 76, 96

Horaires
Ouvert tous les jours sauf le lundi, le mardi et les jours fériés : de 11h à 20h

Tarifs
• Plein tarif : 8 €
• Tarif réduit : 4,50 €
• Gratuit pour les moins de 8 ans, les handicapés, le personnel de la Ville de Paris et pour tous le mercredi de 17h à 20h.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.mep-fr.org/

Tag : Stéphane Gizard, stéphane gizard, stéphane gizard like me, stéphane gizard mep, exposition stéphane gizard, expo photo paris, exposition paris, maison européenne de la photographie , photographe, MEP, français, diptyque, photographie, Paris, iPad, paupières, papier, 31 octobre, Saint Paul, scarifié, Modern lovers, Sipa, Sygma, agences de presse, autoportraits, diptyques, européenne, Pont Marie,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis