Raymond Cauchetier : Le Photographe De La Nouvelle Vague

Raymond Cauchetier : le photographe de la Nouvelle VagueImage ©Raymond Cauchetier

Le 22 février 2021, Raymond Cauchetier est mort des suites du Covid, à l’âge de 101 ans. Vous avez sans doute déjà vu certaines de ses photos, devenues cultes. Mais connaissez-vous bien celui que l’on surnomme "le photographe de la Nouvelle Vague" ?

Un baiser devenu culte

S’il ne fallait retenir qu’une photo de Raymond Cauchetier, ce serait sans doute celle-ci : le baiser de Belmondo et Jean Seberg, le couple mythique du film de Godard À bout de souffle.

On y voit la belle actrice américaine poser ses lèvres sur la joue de l’acteur français à la moue incrédule.

Cette image, qui a marqué l'histoire du 7ème art, n’est justement qu’un "baiser de cinéma" donné pour de faux sur les Champs-Elysées à Paris.

Le photographe avait révélé la genèse de ce cliché :
"Les gens ne le savent pas, mais cette photo n'est pas tirée du film. La scène n'existe pas : c'est moi qui l'ai créée de toutes pièces, en emmenant Jean-Paul et Jean en bas des Champs-Elysées, au calme, puis en leur demandant de se donner ce baiser. Godard, lui, estimait ne pas avoir besoin de ce gros plan. On a donc fait ça tous les trois en trente secondes, dans l'improvisation et la bonne humeur."

De l'Indochine au 7ème art

En tant que reporter de guerre, Raymond Cauchetier a beaucoup photographié la guerre d'Indochine pour témoigner de la réalité des combats, avant de devenir photographe de plateau, de 1956 à 1963.

Lui qui avait pris ses premières images à l’âge de 14 ans (grâce à un appareil photo offert par sa mère) n’a jamais cessé de photographier, les gens et les monuments en particulier l’art roman et le temple d'Angkor deux thèmes qui le fascinaient...

Sa carrière dans le monde du cinéma, avec un retour sur les plateaux en 1968 pour Baisers volés de Truffaut, a été courte, mais elle lui a pourtant permis de travailler avec les plus grands réalisateurs.

Il a collaboré avec Godard et Truffaut bien sûr, mais aussi avec Claude Chabrol, Jacques Demy, Agnès Varda, Jean-Pierre Melville, sans oublier Marcel Camus qui l’a fait débuter dans le métier avec le film Mort en fraude, tourné en Indochine

Un témoin de la Nouvelle Vague

Parmi les grands photographes du XXe siècle, Raymond Cauchetier est sans doute celui qui a le mieux saisi l’esprit de la Nouvelle Vague.

Avec son Rolleiflex et son regard curieux, il a capté mieux qui quiconque l'énergie des tournages, la spontanéité artistique et l'improvisation, à une époque où tourner des films relevait encore de l’amateurisme.

Il a aussi immortalisé, dans tout l’éclat de leur jeunesse et de leur beauté, des acteurs tels que Jean-Paul Belmondo et Jean Seberg.

Ces clichés ont été pris pendant les tournages mais aussi à l'écart des plateaux, pour des photos volées comme celle du fameux baiser...

Si la postérité retiendra de lui les photos de tournage des films À bout de souffle de Godard et de Jules et Jim de Truffaut, Raymond Cauchetier consacra le reste de sa vie de photographe à sa passion pour l’art roman, loin des projecteurs et des plateaux de cinéma.

Plus d'information :

Tag : Raymond Cauchetier, raymond cauchetier, raymond cauchetier photographe, raymond cauchetier photos, raymond cauchetier biographie, raymond cauchetier deces, raymond cauchetier livre, raymond cauchetier à bout de souffle , photographe, Nouvelle vague, Indochine, cinéma, Jean, roman, film, à bout de souffle, 1968, baisers volés, Angkor, JACQUES, jean-paul BELMONDO, Agnès Varda, Claude Chabrol, Jean-Pierre, melville, Marcel Camus, fraude, xxe siècle, Rolleiflex, Énergie, amateurisme, Temple, appareil photo, 22 février, film de Godard, actrice, américaine, Acteur, français, histoire, Paris, cliché, humeur, reporter de guerre, plateau, 1956, 1963, tournage,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis