Photo : Delphine Blast Immortalise Les Cholitas

Photo : Delphine Blast immortalise les cholitas

Symboles de la Bolivie, les cholitas sont connues dans le monde entier pour leur tenue traditionnelle, comprenant un corset et des jupes de couleurs vives, mais aussi un chapeau melon et des tresses qui en dépassent... Longtemps discriminées dans leur pays, ces femmes font un grand retour en politique, à la télévision et même dans le monde de la mode. La photographe française Delphine Blast a décidé de consacrer son dernier projet en date à ce phénomène de société, avec une série intitulée "Cholitas, la revanche d'une génération".

Une courte biographie

Dephine Blast est une photojournaliste française née en 1981 et basée entre Paris et l'Amérique Latine.

A l'âge de 28 ans, elle a renoncé à une carrière dans la diplomatie pour devenir photographe. Aujourd'hui, ses photos sont primées dans de nombreux concours et la jeune femme enchaîne les reportages pour la presse, mais aussi pour des institutions et des ONG, en France et à l'étranger.

Elle pratique la photo documentaire au long cours et le portrait-reportage, en mettant l'humain au coeur de ses projets.

A propos de son métier de photographe, elle affirme d'ailleurs que ce qu'elle aime le plus, c'est de raconter des histoires à travers ses images et de rencontrer de nouvelles personnes.

Depuis plusieurs années, elle travaille plus particulièrement sur la place de la femme en Amérique Latine.

En 2015, son reportage "Quinceañera a Bogotá" a remporté plusieurs prix en France et à l’étranger et lui a permis d'intégrer le studio Hans Lucas.

La Quinceañera est la fête des 15 ans : célébrée dans certains pays d'Amérique latine, elle marque pour les femmes le passage à l'âge adulte. Cette tradition parfois méconnue est très représentative de la place de la femme dans la société colombienne, tiraillée entre tradition et modernité.

Le travail de Delphine Blast a déjà été exposé en France, en Bolivie, en République Dominicaine et récemment en Géorgie où ses projets sur les femmes en Colombie ont été présentés dans le cadre du festival Kolga.

Son projet sur les cholitas

Les cholitas, ce sont des femmes d'origine aymara et quechua, qui sont originaires de la campagne et qui viennent vivre en ville.

Après avoir été discriminées pendant de nombreuses années en Bolivie, elles connaissent aujourd'hui un véritable retour en grâce, en politique, à la télévision et même dans le monde de la mode !

Elles sont désormais reconnues comme une part intégrante de l'identité nationale bolivienne.




Delphine Blast a décidé de photographier ces femmes afin de mieux cerner cette soudaine évolution.

Son projet Cholitas, la revanche d'une génération a pour but de renouveler le regard porté sur la féminité en Bolivie et de témoigner des évolutions sociales en cours dans le pays.

Fortes de leurs nouvelles revendications identitaires, les cholitas incarnent la dignité retrouvée des populations indigènes.

Une série en deux volets

Avec leurs vêtements colorés, leurs chapeaux melon et leurs longues tresses noires, les cholitas fascinent les étrangers que nous sommes.

Au-delà des clichés et du folklore, Delphine Blast a voulu "comprendre ce renouveau, cette évolution sociale" qui touche actuellement ces femmes et elle s'est demandé : qu'est-ce qu'être une cholita en Bolivie aujourd'hui ?

Pour sa série "Cholitas, la revanche d'une génération", elle a d'abord réalisé 35 portraits en studio





Lors de la première partie du projet, en studio, la photographe avait envie de sortir les cholitas de leur contexte pour casser les clichés à leur sujet.

Ces conditions de prise de vue lui permettaient aussi de mettre en valeur les détails de leurs vêtements, leurs bijoux et leurs chapeaux melon, pour souligner leur élégance et leur féminité.





Après ce premier volet, Delphine Blast se consacre maintenant au reportage et suit quelques cholitas passionnantes, qui ont des parcours de vie atypiques.

"Il y en a une qui est à l’université, une autre qui a ouvert son magasin de vêtements, une qui est secrétaire dans une agence de lutte contre le crime, une autre qui a ouvert une école de mannequinat. C'est maintenant que je commence vraiment à développer des affinités, car je passe plus de temps avec elles.", explique-t-elle.

Cette partie d'investigation permet de découvrir leur passé et leur quotidien aujourd'hui.





Vous pouvez retrouver le travail de la photographe sur son site personnel (lien ci-dessous) ou sur son compte Instagram.

Quelques photos du projet cholitas sont exposées à Arles jusqu'au 24 septembre 2017 dans le cadre des Rencontres d'Arles avec The Chata Gallery & Fotofever.

Par ailleurs, ce travail a été publié dans le National Geographic et l'intégralité du projet sera présenté en novembre prochain à la Chata Gallery à Paris.

Des images de la série "Cholitas, la revanche d'une génération" sont en vente sur le site de la Chata Gallery et 10% des bénéfices seront reversés à l'association CERPI qui développe un projet d'école mobile pour les enfants boliviens.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.delphineblast.com/fr

Tag : Delphine Blast, delphine blast, delphine blast photographe, delphine blast cholitas, cholitas, cholitas boliviennes, delphine blast biographie, delphine blast instagram, photographe française, bolivie, cholitas bolivie , Bolivie, photographe, France, féminité, melon, Amérique, Paris, française, télévision, Tresses, 24 septembre, Quechua, bolivienne, National Geographic, Rencontres d'Arles, folklore, PST, mannequinat, instagram, Arles, Festival, Colombie, corset, chapeau melon, photojournaliste, 1981, diplomatie, ONG, documentaire, Bogota, Amérique latine, Colombienne, République, Géorgie, boliviens,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis