Martin Schoeller : Le Spécialiste Du Portrait Rapproché

Martin Schoeller : le spécialiste du portrait rapproché

Connaissez-vous le photographe allemand Martin Schoeller ? On dit parfois de ce portraitiste qu'il magnifie "les vrais gens". Même si de nombreuses stars et personnalités ont défilé devant son objectif, on constate qu'il ne les traite pas différemment des anonymes, photographiant chacun au plus près et avec le plus d'authenticité possible. Nous vous proposons de découvrir le travail de ce photographe qui prend les gens de près et de face, tels qu'ils sont.

Une courte biographie

Martin Schoeller est un photographe allemand né en 1968. Il a étudié à Lette Verein à Berlin.

Il a grandi en Allemagne et a été profondément influencé par l'école des Becher : ce couple de photographes a influé sur toute une génération de photographes par son travail très épuré alliant la série, l'image frontale et le motif industriel répété, à la beauté inattendue.

Il a été l'assistant d'Annie Leibovitz de 1993 à 1996, avant de se lancer seul, faisant des portraits de rue qui lui ont valu l'estime de la presse américaine.

Plusieurs fois récompensé, il vit et travaille aujourd'hui à New York.

Une approche... frontale

Martin Schoeller est un portraitiste à l'approche singulière, résolument frontale et intensément humaine.

Il bannit le sourire chez ses modèles pour mettre en valeur les yeux qui brillent, qui interrogent ou interpellent.




La démarche du photographe est à la fois authentique et pleine de simplicité : réaliser des portraits rapprochés sans artifices ni glamour.

Ses portraits serrés ou close-ups sont reconnaissables entre mille car ils projettent le spectateur à la rencontre d'une personne, connue ou pas !




Martin Schoeller a pris des milliers de portraits de la sorte, exclusivement à l'argentique : leaders mondiaux ou anonymes, groupes indigènes, stars de cinéma, sans-abri, adeptes du body-building, athlètes ou travailleurs.

Le photographe dit faire poser ses modèles "sans retouches, sans accessoires, sans costumes, juste eux, tels qu'ils sont".

Il n'immortalise que le visage de ses modèles et ne cache ni leurs rides ni leurs défauts !

Il explique sa démarche en ces termes :

"J'ai toujours été fasciné par les visages. Que peut-on réellement savoir d'une personne en regardant son visage : qu'est-ce qu'une expression honnête ? Un photographe peut-il représenter l'âme de quelqu'un ? Qu'est-ce qui rend un visage sympathique ? Je crois que le close-up est la forme la plus pure du portrait, par son approche intimiste et les questions qu'il soulève. Tout tourne autour du visage, rien d'autre ne compte. Il n'y a pas d'indice sur le statut social, et je photographie chaque personne exactement de la même manière. J'invite à la comparaison, à la remise en question des notions de célébrité, de valeur et d'honnêteté."

C'est ce style et cette technique bien particulière qui l'ont hissé au rang des plus grands photographes contemporains.

Des stars vues sous un nouveau jour

Martin Schoeller compte à son actif des centaines de portraits de célébrités, de Barack Obama à Lady Gaga, en passant par Brad Pitt, Jack Nicholson ou Clint Eastwood...

Mais qu'il photographie des stars ou des inconnus, il le fait de la façon la plus simple et la plus pure, en close-up.

Sous son objectif, Meryl Streep se révèle bien plus naturelle que sur les tapis rouges :




Regard noir et bouche serrée, Robert de Niro, 73 ans, n'a rien perdu de son charme ténébreux :




Même un certain Barack Obama, habitué à contrôler son image quand il était à la Maison blanche, s'est prêté au jeu de ce portrait sans fard :




Le photographe dit chercher à se rapprocher le plus possible d'une représentation "honnête" de son modèle, qui ne tienne compte ni du statut social, ni de la richesse, ni de la célébrité.

Il saisit souvent ce très bref moment d'inattention où le modèle oublie qu'il est face à un appareil et se montre tel qu'il est.

La carte blanche du groupe Pernod Ricard

Après l'Australienne Vee Speers, le Chinois Li Wei et le Sénégalais Omar Victor Diop, le grand groupe français Pernod Ricard a donné sa carte blanche à Martin Schoeller.

Le portraitiste allemand a choisi de réaliser une série de 18 portraits parmi les hommes et les femmes qui travaillent dans les 87 filiales du groupe, aux quatre coins du monde.

Ce travail sera ensuite exposé pendant Paris Photo 2017 du 9 au 12 novembre prochain, au Grand Palais.

Notez aussi que le groupe Pernod Ricard lancera le 1er octobre un jeu concours permettant de gagner un portrait réalisé par Martin Schoeller : une occasion d'être soi-même et de repartir avec un portrait authentique, brut et sans formalisme.

Plus d'information :

Visitez le site : https://martinschoeller.com/

Tag : Martin Schoeller, martin schoeller, martin schoeller portraits, martin schoeller portrait, martin schoeller photographe, martin schoeller biographie, martin schoeller technique, martin schoeller close up , photographe, allemand, portraitiste, Pernod Ricard, PST, Barack Obama, photographie, statut social, close-up, américaine, tapis, Maison Blanche, fard, 1968, Australienne, Chinois, Sénégalais, Omar, français, Paris, 12 novembre, Grand Palais, Meryl Streep, Clint Eastwood, 1996, close-ups, cinéma, sans-abri, âme, 1993, Annie Leibovitz, Allemagne, Berlin, Lady Gaga, Brad Pitt, Jack Nicholson, 1er octobre,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis