La Lomographie : Une Forme Ludique De Photo Argentique

La lomographie : une forme ludique de photo argentique

Vous trouvez les photos numériques trop lisses et trop parfaites ? La lomographie est faite pour vous ! Cette forme de photographie argentique alternative remet une part d’inattendu dans les clichés et séduit de plus en plus de photographes, professionnels ou amateurs. Retour sur un véritable phénomène.

La lomo, c'est quoi ?

A l’ère du numérique et de ses images débordantes de pixels, la lomographie est une tendance à contre-courant.

Cette forme de photographie argentique tire son nom du Lomo LCA, un appareil photo compact russe produit à Saint-Pétersbourg à partir de 1983.

Il y a donc un brin de nostalgie dans la tendance "lomo" : les lomographes utilisent des appareils vintage et remettent au goût du jour les clichés spontanés, pour ne pas dire hasardeux, où l’on ne peut connaître à l’avance le résultat…

D'où est parti ce phénomène ?

Les vieux appareils Lomo LCA russes étaient tombés en désuétude, jusqu’à ce que deux étudiants autrichiens, Matthias Fiegl et Wolfgang Stranzinge, les redécouvrent sur un marché aux puces de Prague en 1991.

Agréablement surpris par leurs photos de vacances, ils décident de rééditer ce type d’appareils vintage dont ils mesurent l'énorme potentiel commercial. Comme ils s’y attendaient, le succès a été au rendez-vous !

Aujourd’hui, la lomographie est un véritable phénomène. Les deux fondateurs sont à la tête d’un site web appelé Lomographic Society International (lien ci-dessous) et commercialisent des appareils rétro, désormais fabriqués non en Russie mais en Chine…

La communauté mondiale des lomographes partage quotidiennement ses clichés via Facebook, Flickr et les sites spécialisés.

Pourquoi s'y mettre ?

La lomographie nous invite à nous libérer du diktat de l’image techniquement parfaite et totalement prévisible.

Elle séduit de plus en plus de photographes :
• nostalgiques des images argentiques aléatoires
• en quête d’expérimentations créatives et originales
• rebelles aux règles esthétiques "classiques"
• qui veulent s'amuser avec des accessoires produisant des effets (filtres de couleur ou objectif fisheye notamment).

Dans la lomo, il n’y a pas de photos ratées. Ce sont les défauts (le grain, les couleurs inattendues ou le vignettage avec effet "tunnel") qui font le charme d’une image ! Cette discipline est donc accessible à tous.

Pour rejoindre ce mouvement, il suffit d’acheter un appareil lomo, comme ceux des marques Diana ou Holga. Comme ils sont plutôt chers sur le site officiel ou dans les boutiques dédiées, vous pouvez en chiner dans les brocantes ou sur les sites d'occasion. Un bon moyen de commencer sans trop se ruiner…

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.lomography.fr/

Tag : lomographie, lomography, photo lomographie, lomo, lomographie Diana, appareil photo lomographie, lomo LCA, appareil Diana, appareil Holga, effet lomo, photo argentique



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis