La Biennale Des Photographes Du Monde Arabe Contemporain

La Maison Européenne de la Photographie et l'Institut du Monde Arabe se sont associés pour organiser un nouveau rendez-vous artistique à Paris : la Biennale des photographes du monde arabe contemporain. Ce projet collectif propose une série d'expositions dans différents lieux de la capitale et nous invite à découvrir des facettes méconnues de cette région du monde.

Un regard neuf sur le monde arabe

Initiative conjointe de l'Institut du monde arabe et de la Maison européenne de la photographie, la Biennale des photographes du monde arabe contemporain se veut un panorama singulier des photographes contemporains qui travaillent depuis le début des années 2000 dans ou sur le monde arabe.

L'objectif de ce nouveau rendez-vous culturel est de déconstruire les clichés qui persistent encore sur cette région et de mettre en avant la richesse d'un monde arabe pluriel et mouvant.

En révélant des réalités cachées sur cette région du monde, cette biennale photographique espère améliorer la compréhension entre les peuples.

Co-organisé par l'Institut du monde arabe et la Maison européenne de la photographie cet événement se déploiera dans ces deux grandes institutions, séparées par la Seine, mais aussi tout au long d'un parcours dans des galeries privées et des espaces publics partenaires.

Edition 2015

Pour la première édition de la Biennale des photographes du monde arabe contemporain, l'IMA a choisi de présenter une exposition collective nommée "Histoire(s) contemporaine(s)".

Cette exposition met en perspective les œuvres d'une trentaine de photographes, émergents et confirmés, originaires des pays arabes ou européens. On peut notamment y découvrir le travail de Mehdi Medacci et Lazare Djeddaoui en Syrie, Amélie Debray en Palestine, Diana Matar en Libye et Hicham Gardaf à Tanger.

Au total, la Biennale présente plus de 160 images de 50 photographes de toutes les rives de la Méditerranée.

La Franco-Marocaine Leila Alaoui photographie "Les Marocains" en tenue traditionnelle afin de témoigner d'une richesse culturelle menacée.

Le Français Samuel Gratacap présente un travail de fond sur la crise des réfugiés en Libye, tandis que la Franco-Marocaine Mouna Saboni s'est intéressée à un "fléau" qui affecte l'Égypte, le harcèlement et les abus sexuels, dans une série intitulée "La peur".

Le travail de Pauline Beugnies, exposé à la Mairie du IVe arrondissement, est un portrait intime de la "Génération Tahrir" en Égypte.

Avec ces très belles expositions, la Biennale fait mentir un lieu commun : celui d'un monde arabo-musulman où l'image et la représentation seraient un tabou. Bien au contraire, toutes ces images nous révèlent la réalité et la richesse insoupçonnée d'un monde mal connu.

Infos pratiques

La 1ère Biennale des photographes du monde arabe contemporain se tient à Paris du 11 novembre 2015 au 17 janvier 2016.

Lieux participants
Huit lieux participent à la première édition de la Biennale :
- Institut du Monde Arabe
- Maison Européenne de la Photographie
- Mairie du 4ème Arrondissement de Paris
- Cité Internationale des Arts
- Galerie Binôme
- Photo 12 Galerie
- Galerie Basia Embiricos
- GraineDePhotographe.com

Tarifs
Les expositions à la MEP et à l'IMA sont payantes.

Il est posssible d'acheter un billet unique, en vente à l'IMA et à la MEP, valable une fois pour chaque lieu et pour toute la durée de la manifestation :
- Plein tarif : 13 €
- Tarif réduit : 8 €

Horaires à l'IMA
Ouverture du mardi au jeudi : de 10h à 18h
Nocturne le vendredi jusqu'à 21h30
Samedis, dimanches et jours fériés : de 10h à 19h.

Salles d'exposition niveau -1 et -2

Plus d'information :

Visitez le site : http://biennalephotomondearabe.com/

Tag : Biennale des photographes du monde arabe, biennale des photographes du monde arabe, IMA, institut du monde arabe, maison européenne de la photographie, expo photo paris, biennale photo paris



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis