Donato Di Camillo : L'étoile Montante De La Street Photography

Donato Di Camillo : l'étoile montante de la street photography

Vous ne le connaissez peut-être pas encore, mais le photographe américain Donato Di Camillo n'a pas son pareil pour capter des scènes absurdes ou des portraits percutants dans les rues de New-York. Artiste autodidacte au parcours atypique, Di Camillo a appris à se servir d'un appareil photo en prison. Aujourd'hui, ce gamin de Brooklyn s'est fait un nom dans la street photography et livre une vision saisissante de l'Amérique.

De la prison à la photo

Le photographe américain Donato Di Camillo a un parcours pour le moins atypique. C'est en prison que cet ancien détenu a appris la photographie.

Même s'il préfère ne pas évoquer les raisons exactes de son arrestation, cette période sombre de sa vie ainsi que son enfance dans les rues de Brooklyn ont sans nul doute influencé son style.

Issu d'un milieu modeste et très terre à terre, Di Camillo n'a jamais regardé New York avec les yeux d'un touriste. Il l'observait plutôt de loin, depuis son quartier natal.

A propos de son enfance, il confie : "J'ai vu énormément de choses traumatisantes étant gosse. [...] Dans les rues de Brooklyn, j'ai dû apprendre à penser rapidement et à avoir recours à des instincts de rue."

C'est ce même instinct qui fait aujourd'hui de lui un street photographer débrouillard et ouvert aux autres. Lui qui connaît la rue, la délinquance et l'Amérique moyenne comme sa poche est sans doute le mieux placé pour nous en donner une vision très juste.



Un artiste autodidacte

Lors de son incarcération, Donato Di Camillo s'est passionné pour la photographie et a passé un temps fou à lire des ouvrages sur la théorie et l'histoire de cet art.

Ces livres ne lui ont pas seulement appris à manier un appareil photo, ils l'ont aussi incité à voir le monde "en dehors de lui-même", pour reprendre ses propres mots. Il s'est d'ailleurs également intéressé au comportement humain et à la psychologie. 

En 2012, il est libéré mais reste sous surveillance, en détention à domicile. Comme il ne pouvait pas sortir à plus de 36 mètres autour de sa maison, il en a profité pour poursuivre sa formation et découvrir le travail des photographes Bruce Gilden et William Klein, par le biais de documentaires et de livres.



Une vision crue de l'Amérique

Pour réussir un beau portrait, on dit qu'il faut connaître son sujet. C'est sans doute pour cette raison que le travail de street photography de Donato Di Camillo touche autant.

Cet Américain qui a développé seul son propre style aime capturer des personnes en marge de la société et des scènes de vie à New York.

A travers des visages ou des décors originaux, le photographe nous livre de l'émotion brute.

Les scènes grotesques et les personnalités qu'il immortalise ne sont pas sans rappeler le travail de Martin Parr et ses portraits sans artifices.

Quand on interroge Di Camillo à propos de sa fascination pour la rue, il répond : "C'est quelque chose que j'avais besoin d'immortaliser.".

Cet artiste singulier aime aussi reprendre les mots de Bruce Gilden, qu'il a rencontré au coin d'une rue : "Photographie ce que tu ressens. Sois toi-même, prends ce qui t'intéresse par-ci par-là pour en faire ta propre œuvre". Un conseil que l'artiste n'a de cesse d'appliquer




Vous pouvez découvrir le travail de Donato Di Camillo sur son site (lien ci-dessous) ou sur son compte Instagram

Plus d'information :

Visitez le site : http://donatodicamillo.com/

Tag : Donato Di Camillo, donato di camillo, donato di camillo photos, donato di camillo portraits, donato di camillo photographe, donato di camillo instagram, donato di camillo biographie, street photography



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis