Brassaï : L'oeil De Paris

Brassaï : l'oeil de Paris

Photographe français d'origine hongroise, Brassaï a utilisé la photographie pour "saisir la nuit parisienne", la beauté des rues et des jardins de la capitale. Nous vous proposons de découvrir la vie et l’œuvre de cet artiste qui était également dessinateur, peintre, sculpteur et écrivain.

Sa biographie

Brassaï (1899-1984) de son vrai nom Gyula Halász était un photographe français d'origine hongroise.

Gyula Halász a 3 ans quand sa famille emménage à Paris. Il étudie la peinture et la sculpture à l'école des Beaux-Arts de Budapest avant de rejoindre la cavalerie austro-hongroise pour y servir durant la Première Guerre mondiale.

En 1920, il part pour Berlin et y travaille en tant que journaliste, avant de s’installer à Paris en 1924. A Montparnasse, au cœur du Paris artistique des années 1920, il se lie d’amitié avec Henry Miller, Léon-Paul Fargue et Jacques Prévert.

Son amour de la capitale française et son métier de journaliste l'amènent à photographier Paris, lors de longues promenades nocturnes. Ces images lui vaudront une notoriété internationale sous le pseudonyme de Brassaï qui signifie "de Brassó" (sa ville natale).

En 1961, il arrête la photographie pour se consacrer à la sculpture.
Il meurt en 1984 à Eze dans les Alpes-Maritimes. Il est enterré au Cimetière du Montparnasse à Paris.

Son oeuvre

Brassaï s'est imposé comme le photographe qui a su capturer l'essence de la nuit parisienne dans ses clichés.

Peu intéressé par la photographie de mode, de reportage ou de publicité, il a arpenté Montparnasse, les Halles, le canal de l'Ourcq, le canal Saint-Martin, la place d'Italie, Ménilmontant et Belleville pour saisir des images d’un Paris interlope et nocturne.

Son premier livre Paris de nuit, publié en 1932, rencontre un grand succès et lui vaut d’être surnommé "l'œil de Paris" par son ami Henry Miller. Cet ouvrage sera suivi d’un autre livre consacré à la capitale : Paris Secret en 1972.

Brassaï a aussi photographié nombre de ses contemporains, dont Salvador Dalí et Pablo Picasso ou encore Henri Matisse, Alberto Giacometti, Jean Genet et Henri Michaux.
L’une de ses photographies de la série des Graffiti a été utilisée en couverture du recueil de Jacques Prévert Paroles en 1946.

En savoir plus

En tant que réalisateur Brassaï a remporté en 1956 un prix au Festival de Cannes pour son film Tant qu'il y aura des bêtes.

En 1974, le photographe et écrivain est élevé au rang de Chevalier des Arts et des Lettres, avant de recevoir la Légion d'honneur en 1976.
Deux ans plus tard, à Paris, il remporte le premier "Grand Prix national de la photographie".

En l'an 2000, le Centre Georges Pompidou lui a consacré une grande rétrospective présentant 450 de ses œuvres.

Plus d'information :

Tag : Brassaï, photos Brassaï, photographe Brassaï, biographie Brassaï, Paris Brassaï, Gyula Halász



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis