Andrea Koporova : Une Artiste Qui Hisse Les Couleurs

Andrea Koporova : une artiste qui hisse les couleursImage ©Andrea Koporova, Ghost Town

Si vous n'avez pas froid / mal aux yeux et que vous aimez les images très saturées, plongez dans l'univers psychédélique de la photographe Andrea Koporova ! Cette autodidacte d'origine slovaque rehausse les couleurs comme on hausse le ton et propose une expérience visuelle proche du trip sous LSD...

Une artiste émergente

Andrea Koporova, née en 1979, est une photographe basée en Autriche. Originaire de Slovaquie, cette artiste autodidacte a commencé la photographie en 2011.

Elle a développé un univers singulier dont la principale composante est la couleur saturée à l'extrême.




Cet usage audacieux et peu conventionnel des couleurs lui a valu plusieurs récompenses : le premier prix des ND Awards dans la catégorie "beauté" en 2014 et le prix LensCulture/honoreble mention dans la catégorie "advertising portrait" en 2016.

Saturation et minimalisme

Dans ses travaux, Andrea Koporova allie des couleurs sursaturées et des formes minimalistes et simples.

Même si la saturation +++ de ses images est la caractéristique qui saute aux yeux, la pureté des lignes et le minimalisme assumé de la composition sont d'autres traits distinctifs de son travail.




Passionnée par l'ambiance des lieux qu'elle photographie, cette artiste cherche la profondeur et l'intensité de chaque espace.

Dans sa série "Ghost Town", elle propose une réflexion sur des "non-lieux", des terrains de sports vides qui perdent ainsi leur fonction première, accueillir des activités de groupe.




Une sentiment de solitude, d'absurdité voire d'angoisse se dégage de ces images étranges, pourtant saturées de couleurs vives.

Des portraits sensuels

En utilisant toujours la saturation (dont elle a fait sa marque de fabrique), Andrea Koporova exprime aussi sa passion pour les femmes à travers des portraits originaux et pleins de sensualité.

Dans l'univers artistique électrique de cette photographe, les couleurs crient sans que les femmes perdent de leur beauté.




Passée maître dans l'art de la couleur saturée, la photographe fait ressortir l'éclat de la peau grâce à des filtres habilement appliqués.




Sous son objectif, un simple portrait prend une intensité inaccoutumée :



Un travail haut en couleurs

Peut-être êtes-vous en train de penser que les images d'Andrea Koporova "piquent les yeux"...

Et pourtant, tout comme ces bonbons acidulés qui piquent la langue, ces photos ont un goût de revenez-y !

Une fois le premier choc visuel passé, vous constaterez d'ailleurs en visitant son compte Instagram que cette photographe maîtrise de mieux en mieux son utilisation de la couleur.




Petite précision pour conclure : l'artiste effectue la majeure partie de ses prises de vue à l'extérieur en lumière naturelle et manipule ensuite ses images en post-traitement.

Elle a aussi coutume d'utiliser des accessoires qui ajoutent du détail et de la couleur, pour créer ses mises en scène si particulières.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.andreakoporova.com/

Tag : Andrea Koporova, andrea koporova, andrea koporova photographe, andrea koporova artiste, andrea koporova photos, andrea koporova instagram, couleurs saturées, saturation en photo , photographe, Univers, PST, minimalisme, photographie, autodidacte, LSD, instagram, bonbons, peau, angoisse, psychédélique, ND, slovaque, Slovaquie, Autriche, 1979, lumière,



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis