My Mad Fat Diary: La Vague Rae Débarque Sur Vos écrans

My Mad Fat Diary: la vague Rae débarque sur vos écrans

Après une première saison délirante sur la chaîne E4, la série britannique My Mad Fat Diary revient pour une saison 2 haute en couleur. Le show est adapté de la saga du même nom écrite par Rae Earl.

Une adolescente (presque) comme les autres

Rae a 16 ans, elle est un peu rondelette, pas très jolie et s’affirme en tant que rockeuse limite rebelle à l’humour décapant. Comme beaucoup d’adolescentes de son âge, elle se sent mal dans sa peau. Après avoir passé 4 mois dans un hôpital psychiatrique, elle renoue avec sa meilleure amie Chloe qui la croyait en vacances en France. Chloe va tenter d’intégrer Rae à sa nouvelle bande d’amis, parmi lesquels un certain Archie retient l’attention de l’héroïne.

L’histoire se déroulant dans les années 90, la musique tient une place importante dans la vie de Rae, qui y voit son échappatoire.

Sans rompre avec les codes des séries pour ados, mais sans tomber dans le pathos non plus, Tom Bidwell livre là une série très fraiche qui change des stéréotypes de teenagers suffisants.

Personnages sincères

On suit les aventures de Rae via son journal intime, auquel elle confie tous ses secrets ainsi que ses envies et ses tentatives désespérantes de trouver un garçon qui l’aimerait pour elle. Elle est interprétée par Sharon Rooney.

Rae vit avec sa mère (Claire Rushbrook, connue pour son rôle de Roxanne dans le film Secrets et Mensonges) et le petit-ami de celle-ci, Karim, un émigrant sans papier. Excentrique, elle ne s’entend pas toujours bien avec sa fille. Elles entretiennent une relation maladroite qui est une des raisons des différents malaises de Rae.

Une héroïne touchante

On s’attache vite à cette héroïne qui, mal dans sa peau, va tout faire pour tenter de s’intégrer dans une nouvelle bande d’amis très concernés par leur apparences et celles des autres. Mais si Rae a souvent du mal à se mêler aux autres, elle brise la glace facilement par son humour cru et son sens de l’autodérision, propre aux anglais.

D’ailleurs, c’est sur la chaîne britannique E4 à qui l’on doit Skins et Misfits que My Fat Mad Diary est diffusé.

On pourrait comparer la série à This is England 86, autre création de Channel 4, pour l’ambiance british et les rapports authentiques entre les personnages.

Plus d'information :

Visitez le site : http://www.channel4.com/programmes/my-mad-fat-diary

Tag : My Mad Fat Diary, adolescents, journal intime, malaise, Sharon Rooney



Avis

Devenez membre pour donner votre avis !

Donner votre avis